La police britannique offre aux hackers adolescents des emplois de « seconde chance » dans la cybersécurité
Une initiative à encourager ?

Le , par Jonathan

79PARTAGES

15  0 
Bluescreen IT est une société de cybersécurité située à Plymouth dans le sud-ouest de l'Angleterre et qui a un lien très particulier avec la police pour trouver des pirates qui ont besoin d'orientation. En effet, Bluescreen IT emploie des pirates informatiques jugés dignes d'une seconde chance par les autorités, qui opposent leur intelligence à certains des criminels en ligne anonymes qu'ils considéraient comme des frères d'armes. Ces jeunes ont tous été accusés de crimes graves, mais au lieu d’être jugés par le système de justice pénale, ils se sont vu offrir une seconde chance.

L'entreprise compte actuellement une quinzaine d'employés parmi lesquels une poignée a été qualifiée de pirates informatiques qui ne sont pas de nature malveillante et qui sont jugés capables de réforme. Cette collaboration entre la police et cette société entre dans le cadre d'un programme de la police qui a pour objectif d'essayer de développer des personnes. C'est pourquoi dans cette société de cybersécurité, on retrouve non seulement ces jeunes hackers, mais également des agents de la police qui suivent eux aussi des cours sur la sécurité dans le cadre de leur propre développement professionnel.

Ces pirates sont pour la plupart arrêtés très jeunes. C'est le cas de Cameron qui a été arrêté alors qu'il n'avait que 14 ans et qui raconte comment il a vécu cette arrestation : « J'allais à l'école quand j'ai entendu quelqu'un m'appeler par mon nom. Je me suis retourné et il y avait un homme en costume marchant derrière moi. Puis je l'ai entendu prononcer mon nom plus fort, alors je me suis retourné et c'est à ce moment-là qu'il m'a dit que j'étais en état d'arrestation. Je me suis retourné et il y avait cinq autres officiers éparpillés dans l'herbe. Je n'avais tout simplement pas réalisé que ce que j'avais fait était si grave. Ce n'était qu'une blague pour déconner. Je n'ai jamais voulu vraiment causer un préjudice. J'ai vite découvert à quel point c'était grave. »


Pour son arrestation, les officiers de l'Agence nationale du crime avaient planifié leur action pour que Cameron soit sorti de la maison et incapable de détruire ses disques durs au cas où il les entendrait venir. Aujourd'hui, Cameron comme beaucoup d'autres jeunes dans la même situation que lui, met ses compétences à profit pour contrer les attaques menées par d'autres hackers contre les entreprises clientes de Bluescreen IT, en se servant des méthodes qu'il utilisait auparavant pour causer les mêmes ravages.

La société compte déjà plusieurs clients qui sont principalement des petites et moyennes entreprises. Celles-ci reçoivent des noms de code comme Black Mamba ou Green Starfish. L'atmosphère de travail y est plutôt détendue, mais c'est un travail sérieux qui y est effectué. L'entreprise vient d'ailleurs de remporter une partie d’une subvention d'environ 600000 euros du Ministère de la Culture, des Médias et des Sports.

Dans cette entreprise, ces jeunes hackers bénéficient d'une formation et d'un encadrement qui leur permettront d'être plus utiles à la société. À leurs débuts, ils gagnent environ 760 euros par mois, mais après cinq ans d'expérience, ils pourraient facilement gagner près de 60000 euros par an. L'entreprise, qui accueille plusieurs profils de jeunes et parfois même des autistes, a dû se réorganiser et adapter sa façon de traiter les gens pour leur offrir un cadre de travail agréable à chacun d'eux.

Bluescreen se voit comme un lieu de développement pour les jeunes, leur donne une seconde chance et un refuge pour ceux qui n’ont nulle part où aller. D'ailleurs Richard Cashmore, le directeur général de la société, a exprimé sa satisfaction en ces termes : « Cela a été un voyage très difficile pour nous et une courbe d'apprentissage énorme. C’est pour moi une grande fierté quand ils obtiennent des qualifications reconnues dans le secteur. »

Source : BBC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Pensez-vous que ce modèle puisse être appliqué en France ?

Voir aussi :

USA : des hackers auraient piraté un système de gestion de carburant d'une station-service avant d'emporter 600 gallons de carburant
Un gamin de 16 ans accusé d'avoir piraté les serveurs d'Apple pendant des mois et dérobé 90 Go de données est actuellement jugé en Australie
Une mafia de gamins de 15 ans alimente un marché noir de comptes Spotify et Netflix volés, cela en organisant des concours douteux sur Twitter

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/04/2019 à 13:04
Bonjour,

Ce n'est pas nouveau, c'est ce qui se faisait dans les années 80 aux État-Unis. Mais je trouve que c'est plutôt une bonne idée, car ce sont (souvent) des gens motivés et compétents qui se retrouvent là. Après, je pense aussi que c'est lié à une certaine pénurie de main d'œuvre dans ce secteur.
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/04/2019 à 13:08
On pourra philosopher des heures sur le bienfondé de considérer que ces gens sont des criminels, des hors-la-loi (j'aurai tendance à les considérer comme tel) ou autre... au final, c'est plutôt intelligent comme manière de les insérer dans la vie active.
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/04/2019 à 13:28
Le problème c'est qu'il ne faut pas que cela devienne un "cursus", c'est à dire que, dans l'objectif de se faire recruter, tenter de se faire remarquer en hackant des systèmes sensibles.
Avatar de Tartare2240
Membre averti https://www.developpez.com
Le 08/04/2019 à 13:46
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Le problème c'est qu'il ne faut pas que cela devienne un "cursus", c'est à dire que, dans l'objectif de se faire recruter, tenter de se faire remarquer en hackant des systèmes sensibles.
Dans l'exemple ici, c'était un gosse de 14 ans. Si effectivement comme le dit l'article ce sont pour la plupart des personnes très jeunes, ils n'ont pas encore conscience de leur acte et "s'amusent" juste à hacker sans avoir conscience de quoi que ce soit. Personnellement, je pense que c'est une très bonne initiative. Au lieu de punir, mieux vaut éduquer ceux qui y sont sensibles pour en faire des personnes respectables et responsables.
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/04/2019 à 14:00
Sinon dans le même état d'esprit il faut recruter comme gardien des anciens cambrioleurs, pour la police de la route des anciens chauffards, pour les CRS des anciens gilets jaunes, et comme juge des anciens meurtriers

D'ailleurs ça se fait jusqu'au plus haut niveau, comme le Ministre Christophe Castaner qui a fricoté avec le grand banditisme avant de se ranger.

Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/04/2019 à 14:29
Face à la pénurie de compétences dans le domaine, les mentalités changent. Ici nous avons à faire à de vrais pirates et on les rééduque dans le bon sens alors même que les experts se font refouler lorsqu'ils signalent une ou des failles dans les systèmes d'information.
Dans notre pays où hacker est synonyme de pirates, il serait temps de s'inspirer de ce modèle.
Avatar de Madmac
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/04/2019 à 23:47
Mais pour travailler pour le gouvernement, aucun intérêt. Les salaires intéressant sont au privé, dans la sécurité bien sûr. Tel que est la situation dans l'Europe de l'ouest, travailler pour le gouvernement, c'est travailler pour des salauds. Alors très peu pour moi.
Avatar de Thomasa21
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/04/2019 à 9:05
Citation Envoyé par sebastiano Voir le message
On pourra philosopher des heures sur le bienfondé de considérer que ces gens sont des criminels, des hors-la-loi (j'aurai tendance à les considérer comme tel) ou autre... au final, c'est plutôt intelligent comme manière de les insérer dans la vie active.
je suis d'accord avec toi, mais essayons un peu de regarder les choses sous un autre angle : tu ne penses pas que le fait d'offrir ces jobs à ces jeunes délinquants peut-être vu comme de l'encouragement ? cela pourrait inciter les autres à faire pareil puisqu'ils sauront qu'ils auront droit à une seconde chance.
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 10/04/2019 à 11:14
Citation Envoyé par Thomasa21 Voir le message
je suis d'accord avec toi, mais essayons un peu de regarder les choses sous un autre angle : tu ne penses pas que le fait d'offrir ces jobs à ces jeunes délinquants peut-être vu comme de l'encouragement ? cela pourrait inciter les autres à faire pareil puisqu'ils sauront qu'ils auront droit à une seconde chance.
Attention, tous n'ont pas une seconde chance non plus, ce n'est pas du tout automatique.
Avatar de Madmac
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/04/2019 à 16:52
Citation Envoyé par Thomasa21 Voir le message
je suis d'accord avec toi, mais essayons un peu de regarder les choses sous un autre angle : tu ne penses pas que le fait d'offrir ces jobs à ces jeunes délinquants peut-être vu comme de l'encouragement ? cela pourrait inciter les autres à faire pareil puisqu'ils sauront qu'ils auront droit à une seconde chance.
Et quel va être leur prochaine initiative. Donner des cours sur le dynamitage à d'anciens pyromanes ? Je ne peux pas m'empêcher de penser que cela va revenir à la gueule de quelqu'un. Il me semble que le cour serait plus approprié pour un chômeur sans emploi et sans casier criminel..
Contacter le responsable de la rubrique Sécurité

Partenaire : Hébergement Web