Les États-Unis auraient placé des logiciels malveillants au cœur du réseau électrique russe
D'après le New York Times

Le , par Jonathan

94PARTAGES

11  0 
Une pensée populaire dit que la meilleure défense, c'est l'attaque et il semblerait que les Etats-Unis l'adoptent parfaitement. A en croire le très célèbre journal américain, le New York Times (NYT), les USA auraient placé des programmes malveillants potentiellement paralysants dans le système électrique russe. Le Times a indiqué que le malware qui se trouvait au plus profond du réseau électrique russe n’avait encore jamais lancé d'attaque, mais qu’il servirait en partie à avertir les États-Unis et à leur permettre de mener des cyberattaques en cas de conflit sérieux avec la Russie.

Cette action serait l'œuvre du Cyber Commandement, une des 10 unités du département de la défense des USA. Le Times fait savoir que cette unité peut entreprendre des opérations avec l'autorisation du secrétaire à la Défense, sans l'approbation du président. Et cette potentielle action semble avoir eu lieu dans le cadre d'un projet de loi sur les autorisations militaires, adopté par le Congrès en 2018, qui autorise une activité militaire clandestine dans le cyberespace afin de dissuader et protéger les États-Unis contre les attaques ou les cyberactivités malveillantes.


Cette action contre la Russie n'est pas la première. Un haut responsable des services de renseignements, non identifié, cité par le Times, a déclaré que les Etats-Unis sondent le réseau russe depuis au moins l'année 2012, mais cela est devenu beaucoup plus agressif au cours de l’année écoulée. En effet, les USA pourraient avoir plusieurs raisons de mener ce genre d'offensives contre la Russie : il y a d'abord le fait que certains rapports antérieurs accusent la Russie d'intrusion dans les systèmes électriques américains, ensuite le fait que la Russie soit soupçonnée d'ingérence dans l'élection présidentielle américaine de 2016 et il pourrait également s'agir de mesures visant à dissuader la Russie d'attaquer les USA durant la saison des élections de 2020.

Le conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, a déclaré que les États-Unis élargissaient leurs cibles potentielles en ligne pour avertir la Russie et d'autres pays, de la possibilité de représailles. Il se pourrait même que Trump ne soit pas au courant de cette initiative du cyber commandement, lui qui a affirmé que la Russie avait mis fin aux cyberattaques. Le président russe, Vladimir Poutine, a pour sa part déclaré que les relations avec les Etats-Unis se détérioraient et se détérioraient d'heure en heure.

Source : New York Times

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Pensez-vous que Trump puisse ne pas être au courant de cette action du cyber commandement ?
Pensez-vous que le Times soit dans le vrai ?

Voir aussi :

USA : la Chine et la Russie espionneraient les conversations de Donald Trump qui utiliserait toujours un iPhone personnel non sécurisé
Russie et USA s'accusent mutuellement d'ingérence dans les élections mais ce sont leurs entreprises technologiques qui en font les frais
Piratage du DNC : les démocrates US poursuivent la Russie, le camp Trump et WikiLeaks pour avoir conspiré pour perturber les élections de 2016

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jonathan
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 17/06/2019 à 9:00
Les États-Unis auraient placé des logiciels malveillants au cœur du réseau électrique russe
d'après le New York Times

Une pensée populaire dit que la meilleure défense, c'est l'attaque et il semblerait que les Etats-Unis l'adoptent parfaitement. A en croire le très célèbre journal américain, le New York Times (NYT), les USA auraient placé des programmes malveillants potentiellement paralysants dans le système électrique russe. Le Times a indiqué que le malware qui se trouvait au plus profond du réseau électrique russe n’avait encore jamais lancé d'attaque, mais qu’il servirait en partie à avertir les États-Unis et à leur permettre de mener des cyberattaques en cas de conflit sérieux avec la Russie.

Cette action serait l'œuvre du Cyber Commandement, une des 10 unités du département de la défense des USA. Le Times fait savoir que cette unité peut entreprendre des opérations avec l'autorisation du secrétaire à la Défense, sans l'approbation du président. Et cette potentielle action semble avoir eu lieu dans le cadre d'un projet de loi sur les autorisations militaires, adopté par le Congrès en 2018, qui autorise une activité militaire clandestine dans le cyberespace afin de dissuader et protéger les États-Unis contre les attaques ou les cyberactivités malveillantes.


Cette action contre la Russie n'est pas la première. Un haut responsable des services de renseignements, non identifié, cité par le Times, a déclaré que les Etats-Unis sondent le réseau russe depuis au moins l'année 2012, mais cela est devenu beaucoup plus agressif au cours de l’année écoulée. En effet, les USA pourraient avoir plusieurs raisons de mener ce genre d'offensives contre la Russie : il y a d'abord le fait que certains rapports antérieurs accusent la Russie d'intrusion dans les systèmes électriques américains, ensuite le fait que la Russie soit soupçonnée d'ingérence dans l'élection présidentielle américaine de 2016 et il pourrait également s'agir de mesures visant à dissuader la Russie d'attaquer les USA durant la saison des élections de 2020.

Le conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, a déclaré que les États-Unis élargissaient leurs cibles potentielles en ligne pour avertir la Russie et d'autres pays, de la possibilité de représailles. Il se pourrait même que Trump ne soit pas au courant de cette initiative du cyber commandement, lui qui a affirmé que la Russie avait mis fin aux cyberattaques. Le président russe, Vladimir Poutine, a pour sa part déclaré que les relations avec les Etats-Unis se détérioraient et se détérioraient d'heure en heure.

Source : New York Times

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Pensez-vous que Trump puisse ne pas être au courant de cette action du cyber commandement ?
Pensez-vous que le Times soit dans le vrai ?

Voir aussi :

USA : la Chine et la Russie espionneraient les conversations de Donald Trump qui utiliserait toujours un iPhone personnel non sécurisé
Russie et USA s'accusent mutuellement d'ingérence dans les élections mais ce sont leurs entreprises technologiques qui en font les frais
Piratage du DNC : les démocrates US poursuivent la Russie, le camp Trump et WikiLeaks pour avoir conspiré pour perturber les élections de 2016
11  0 
Avatar de ParseCoder
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/06/2019 à 10:48
Selon la constitution américaine c'est au congrès que revient la prérogative de déclarer la guerre, mais le président est le commandant en chef des armées. Donc si c'est vrai ce programme aurai donc été développé anticonstitutionnellement (yes!!! j'ai réussi à le caser!).
Mais Trump a répondu que c'était une fake news, ce qui serai bien possible, c'est peut-être plus de la guerre psychologique que de la cyber-guerre.
6  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 17/06/2019 à 19:04
La Russie sniffe les réseaux des alliés de l'OTAN depuis un an. Pour les américains, j'apprends par cette news qu'ils sniffent les russes depuis 2012. Cette étape dans l'escalade entre les deux adversaires me paraît hyper dangereuse. En effet, lors de l'exercice de Team Red annuel, la France s'est classé première en détection et réponse aux attaques dans l'espace numérique devant les tchèques et les suédois. Les Etats-Unis sont faibles en défense mais pas en attaque puisqu'ils ont adopté cette stratégie depuis la création du tribunal secret à la sortie du 11 septembre. Ce qui laisse à penser que ces mines numériques placées sur le réseau énergétique russe pourraient servir alors que des solutions défensives existent.

Mais le jour d'après ?
4  0 
Avatar de sebastiano
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/06/2019 à 13:59
Citation Envoyé par ParseCoder Voir le message
Selon la constitution américaine c'est au congrès que revient la prérogative de déclarer la guerre, mais le président est le commandant en chef des armées. Donc si c'est vrai ce programme aurai donc été développé anticonstitutionnellement (yes!!! j'ai réussi à le caser!).
Mais Trump a répondu que c'était une fake news, ce qui serai bien possible, c'est peut-être plus de la guerre psychologique que de la cyber-guerre.
Est-ce qu'il existe une seule news qui n'aille pas dans le sens de Trump et que celui-ci n'a pas qualifié de Fake news ?
2  0 
Avatar de tmcuh
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 17/06/2019 à 19:12
c'était pas classé secret défense ?
0  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Sécurité

Partenaire : Hébergement Web