Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple revient sur sa décision de bannir HKmap Live
L'application qui permet aux manifestants de Hong Kong d'éviter la police

Le , par Patrick Ruiz

0PARTAGES

17  0 
À Hong Kong, les nouvelles sont assez bonnes pour les manifestants pro démocratie et les développeurs de l’application HKmap Live qui essaient de les aider à ne pas se faire blesser ou tuer par les policiers. En effet, Hkmap Live est une version mobile d’un site web qui permet à ceux qui en font usage d’éviter les zones potentiellement dangereuses. D’après les derniers développements, Apple est revenu sur sa décision de la bannir. « Merci à tous, Apple a finalement pris la bonne décision », écrit le développeur il y a peu.


L'application a été soumise à l'App Store le 21 septembre. Elle a fait l'objet d'un rejet initial le 26 septembre pour une raison liée aux règles sur les options de paiement et les fonctions supplémentaires que les applications peuvent utiliser. Après avoir réglé ce problème, l'application a été soumise de nouveau et rejetée de nouveau le 2 octobre pour avoir aidé les utilisateurs à échapper à l'application de la loi. Le géant américain de la technologie s’adressant aux créateurs de HKmap Live déclarait alors que « votre application contient du contenu ou facilite, active et encourage une activité qui n'est pas légale... Plus précisément, l'application permet aux utilisateurs d'échapper à la loi. » Apple avait ensuite supprimé le tweet dont on garde des traces sur le compte des têtes derrière l’application.



Seulement, comme l’expliquent les créateurs de l’application, elle est conçue à titre informatif ; pour permettre aux utilisateurs de se faire une idée visuelle des fortes zones de concentration de l’activité policière en combinant messages et positions GPS. En fait, HKmap Live peut être vue comme une extension d’une loi Hongkongaise qui oblige la police à brandir un drapeau bleu à l'endroit où elle souhaite déclarer qu'une réunion illégale a lieu, ce, comme préavis pour que les citoyens s’éloignent de la zone avant que des mesures policières ne soient prises. En effet, l'application HKmap Live adopte simplement cette approche officielle pour permettre aux citoyens de rester informés des mesures qui seront prises à des endroits précis. « Émeute », « après les tirs du gaz lacrymogène, le policier est immédiatement retourné au poste de police », sont des exemples de messages que l’application sert aux utilisateurs. « Notre objectif ultime est de contribuer à la sécurité de tous », insistent les développeurs.


Apple a pourtant fait de la défense des droits des citoyens un différenciateur clé de sa technologie. En effet, à l’attentat de San Bernardino, Apple a déclaré avoir été sous le choc à cause des événements tragiques qui ont eu lieu. Cependant, l’entreprise a refusé de se plier à l'injonction du tribunal qui l'obligeait à aider le FBI à déverrouiller l’iPhone du suspect dans le cadre de son enquête. Dans une lettre signée par le PDG d'Apple, Tim Cook, Apple a manifesté son mécontentement face à la décision de justice qui l'obligait à aider le FBI à avoir accès au fichier d'un de ses dispositifs. « Le gouvernement des États-Unis a demandé à Apple de prendre une mesure sans précédent qui va menacer la sécurité de nos clients. Nous nous opposons à cette injonction qui a des implications qui vont bien au-delà du cas d'espèce. » La firme a pourtant choisi de bannir l'application HKmap Live de son store sans en discuter avec les développeurs. L'approche s’aligne sur des décisions de l’ancienne équipe dirigeante. En effet, en 2017, Tim Cook, déclarait que « nous préférons évidemment ne pas supprimer les applications, mais comme nous le faisons dans d'autres pays, nous suivons la loi partout où nous faisons des affaires »

En 2017, l'entreprise a créé un datacenter en Chine pour se conformer aux lois qui obligent les entreprises mondiales à stocker des informations sur le sol du pays. Apple a également retiré certaines applications VPN de son App Store en Chine, limitant la capacité des utilisateurs à contourner un pare-feu Web local et à accéder à des sites étrangers. Après, il faut bien prendre en compte le fait que la Chine est un important marché pour Apple. La société y vend des millions d'iPhones et soutient de façon indirecte des millions d'emplois.

HKmap Live est de retour sur l’App Store, ce, peut-être grâce à la présence au sein de ce dernier d’applications comme Google Waze qui fait dans la même filière (aider les conducteurs à éviter les caméras de sécurité installées sur les routes ainsi que la police). En tout cas, c’est l’un des arguments mis sur la table par les développeurs.

Source : Twitter

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Twitter est bloqué en Chine, mais l'agence de presse d'État chinoise achète des tweets sponsorisés, pour dépeindre les manifestants de Hong Kong comme violents
Tim Cook s'exprime sur la vie privée et le chiffrement, le patron d'Apple critique les entreprises qui monétisent les données de leurs clients
Apple refuse de se plier à l'injonction du tribunal, qui l'oblige à aider le FBI à déverrouiller un iPhone dans le cadre de son enquête
La police de New York demande à Google de retirer les points de contrôle de police de son application Waze, mais il ne les retirera probablement pas

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Stérilux
Membre averti https://www.developpez.com
Le 05/10/2019 à 15:11
Qu’en pensez-vous ?
L'impression de voir des avocats qui jouent entre eux à argumenter de façon différente jusqu'à la convergence d'opinion à l'objectivité alambiqué
Le plus dur c'est d'avoir tout les éléments, qui fait pression au niveau d'apple, qu'en disent les têtes pensante et des avocats etc.

C'est juste une application qui est ouvertement reconnu pour servir une révolte contre un pouvoir totalitaire, le bien = liberté, le mal = emprisonnement, torture, meurtre... pas pour rouler au dessus des limites sans se faire prendre par la police.

Heureusement qu'apple se revendique être du bon coté... y'a pas plus froid et inhumain comme comportement. Entité psychopathe narsissique ? aucune émotion, incapable de différencier ce qui est bien ou pas, nombriliste au point de faire abstraction de tout repère existant.
Marrant, on dirait le portrait de Steve Jobs v'la l'héritage
2  0 
Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 9:49
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
En fait la même appli est bien toujours sur le Google Play store.
Donc sur ce coup la précisément Apple à bien pris une décision différente de Google.

Google voulais faire le Google censuré pour la Chine mais le projet est abandonné, par contre Apple a toujours des intérêts en Chine, à savoir ses produits sont encore largement fabriqués en Chine, et que ils vendent leurs produits en Chine, donc ils ne peuvent pas se pemettre d'indisposer le gouvernement Chinois.
Tout cela n'est qu'une question de point de vue alors qu'il suffit de regarder ailleurs.
2  0 
Avatar de hotcryx
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/10/2019 à 13:32
Citation Envoyé par Stérilux Voir le message

Heureusement qu'apple se revendique être du bon coté...
Si c'est comme Franck Dubosc qui a retourné sa veste avec les gilets jaunes!

Mieux vaut encore ne pas prendre partis.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/10/2019 à 9:56
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
L’application HKmap Live est une carte qui s'intègre avec Telegram et utilise des émojis pour aider les gens à suivre et éviter les zones où les manifestants, la police et la circulation sont présents. Elle indique également des zones où il y a des gaz lacrymogènes, des arrestations massives de personnes, etc.
Ça me fait penser aux gens qui se promènent tranquille à Paris le samedi et qui reçoivent des amendes, parce que le police les prennent pour des gilets jaunes ^^
Une application pour pouvoir éviter la police pourrait être intéressante pour les touristes à Paris ^^

En mars il fallait encore des signes d'appartenance aux gilets jaunes pour recevoir une amende, en Octobre c'est plus le cas, si t'es au mauvais endroit au mauvais moment, PAF ! une amende.
Gilets jaunes : un couple verbalisé à Paris alors qu'il portait un pull " Oui au RIC" dans une zone interdite aux manifestations
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 9:17
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Enfin, retenons que, pour le moment, l'application continue de fonctionner pour les personnes qui l'ont déjà installée sur leur iPhone, mais elle ne peut pas être téléchargée à nouveau d'Apple. Par contre, les utilisateurs de smartphones Android pourront toujours la télécharger sur le Play Store de Google.
Si j'étais Hongkongais il est probable que je préférerais Android à iOs.
Cela dit il y a énormément de rebondissements, l'application sera peut-être interdite sous Android un jour.
On ne connait pas les accords entre Apple et la Chine et entre Google et la Chine...
Pourquoi Google peut se permettre d'autoriser l'application et pourquoi Apple ne peut pas ?

Apple doit vendre beaucoup de Mac en Chine et il ne veut pas se fâcher avec le gouvernement. (dans la balance des négociations chinoises Apple doit peser beaucoup moins lourd que Google)

Soutenir la Chine ça donne une mauvaise image :
E-sport : Blizzard dans la tourmente après l’exclusion d’un joueur pro-Hongkong
Il y a un petit bad buzz contre Blizzard.
2  1 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/10/2019 à 10:16
comment apple a pu supprimer un tweet ?
0  0 
Avatar de olaxius
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 14:44
Voir ce qui est juste et ne pas le faire est un manque de courage. confucius.

A mon humble avis Apple doit changer de lunettes , pour voir ce qui est vraiment juste .
Quant à ce faquin de COOK il a simplement baisser son froc devant la dictature chinoise(hong kongaise) , qui elle ne se gêne pas pour tirer à balles réelles sur son peuple ou faire venir des triades pour casser les grèves !!!
Mais ça il a du oublier ... ou pas ...

Cook et son discours sont à vomir
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 15:05
Citation Envoyé par olaxius Voir le message
Cook et son discours sont à vomir
C'est le business...
Apple préfère garder de bonnes relations avec la Chine donc il se soumet aux lois chinoises.
0  0 
Avatar de matthius
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 9:33
Les autorités russes peuvent dévalider les réseaux sociaux temporairement pour que les gens discutent entre eux, intérêt d'une manifestation.
0  2