Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

App Store : après les avertissements de la Chine, Apple finit par éjecter l'application HKmap Live
Qui permet aux manifestants de Hong Kong d'éviter la police

Le , par Patrick Ruiz

13PARTAGES

8  0 
Apple cède à la pression du gouvernement chinois et finit par éjecter l’application HKmap Live de sa boutique d’application. HKmap Live est une carte qui s'intègre avec Telegram et utilise des émojis pour aider les gens à suivre et éviter les zones où les manifestants, la police et la circulation sont présents. Elle indique également des zones où il y a des gaz lacrymogènes, des arrestations massives de personnes, etc.

Dans une publication parue il y a peu sur le canal Telegram de HKmap Live, les créateurs de l’application écrivent : « l’App Store a retiré notre application il y a une trentaine de minutes. » On a aussi des détails de la réaction de l’entreprise américaine pour ce qui est de ce dernier rebondissement.

« Nous avons créé l'App Store pour être un endroit sûr et fiable de découverte des applications. Nous avons appris que votre application a été utilisée d'une manière qui met en danger les forces de l'ordre et les résidents de Hong Kong.

L'application affiche l'emplacement des services de police et nous avons vérifié auprès du Bureau de la cybersécurité et de la criminalité technologique de Hong Kong que l'application a été utilisée pour cibler et piéger la police, menacer la sécurité publique et les criminels l'ont utilisée pour victimiser les résidents dans des zones où ils savent qu'il n'y a aucun service de police. Cette utilisation de votre application a causé de graves dommages à ces citoyens.

Pour ces raisons, nous avons déterminé que cette application viole nos directives et les lois locales et nous l'avons retirée de l'App Store », rapportent les créateurs de l’application.


L'application a été soumise à l'App Store le 21 septembre. Elle a fait l'objet d'un rejet initial le 26 septembre pour une raison liée aux règles sur les options de paiement et les fonctions supplémentaires que les applications peuvent utiliser. Après avoir réglé ce problème, l'application a été soumise de nouveau et rejetée de nouveau le 2 octobre pour avoir aidé les utilisateurs à échapper à l'application de la loi. Faisant suite à ce retrait, Apple avait fini par admettre l’application sur sa boutique, ce, probablement après prise en compte des réclamations des créateurs qui pointaient du doigt la présence d’applications comme Waze (qui permet d’aider les conducteurs à éviter les caméras de sécurité installées sur les routes ainsi que la police) au sein de l’App Store.


La décision d'Apple d'autoriser l’application HKmap Live n’a pas manqué de susciter la colère du gouvernement chinois. Un article du Quotidien du Peuple (l'organe de presse officiel du Comité central du Parti communiste chinois) est paru pour attaquer le fabricant d'iPhone pour être revenu sur une décision antérieure de ne pas permettre à l'application d'être listée sur l'iOS App Store – prétendant que celle-ci permet aux manifestants de Hong Kong de se livrer à des actes violents.

« Les affaires sont les affaires et la politique est la politique. Personne ne veut entraîner Apple dans l'agitation qui perdure à Hong Kong. Mais les gens ont des raisons de penser qu'Apple mélange les affaires avec la politique et même des actes illégaux. Apple doit réfléchir aux conséquences de sa décision imprudente », prévenait l'auteur de l’article du Quotidien du Peuple.

« Offrir une porte d'entrée aux applications toxiques, c'est blesser les sentiments du peuple chinois, déformer les faits des affaires de Hong Kong et aller à l'encontre des vues et des principes du peuple chinois. Apple et d'autres entreprises devraient être capables de distinguer le bien du mal. Ils ont également besoin de savoir que seule la prospérité de la Chine et de Hong Kong leur apportera un marché plus étendu et plus durable », avait-il poursuivi.

L'article du Quotidien du Peuple n’avait pas manqué de souligner que l'entreprise américaine a rétabli une chanson qui prône l'indépendance de Hong Kong alors qu'elle avait déjà fait l'objet de retrait de sa boutique en ligne de musique.

Apple n’a pas manqué de rappeler qu’il se conforme à la réglementation en vigueur dans chaque pays. « Les applications doivent être conformes à toutes les exigences légales, quel que soit l'endroit où elles sont mises à disposition », écrit Apple qui ajoute que « les applications qui font la promotion ou encouragent les activités criminelles feront l’objet de rejet. »

Google a, il y a peu, déclaré avoir éjecté un jeu (de sa boutique d'application) qui permettait aux joueurs de prétendre qu'ils étaient des protestataires de Hong Kong. L'entreprise a mis en avant la réglementation en vigueur sur ses plateformes qui interdit de capitaliser sur les événements sensibles en cours. Toutefois, Google a déclaré HKmap Live comme n'étant pas en violation de sa politique et a confirmé que l'application est disponible sur sa boutique d’applications en ligne.

Source : Canal Telegram de l’application HKmap Live

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Twitter est bloqué en Chine, mais l'agence de presse d'État chinoise achète des tweets sponsorisés, pour dépeindre les manifestants de Hong Kong comme violents
Tim Cook s'exprime sur la vie privée et le chiffrement, le patron d'Apple critique les entreprises qui monétisent les données de leurs clients
Apple refuse de se plier à l'injonction du tribunal, qui l'oblige à aider le FBI à déverrouiller un iPhone dans le cadre de son enquête
La police de New York demande à Google de retirer les points de contrôle de police de son application Waze, mais il ne les retirera probablement pas

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ddoumeche
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 9:49
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
En fait la même appli est bien toujours sur le Google Play store.
Donc sur ce coup la précisément Apple à bien pris une décision différente de Google.

Google voulais faire le Google censuré pour la Chine mais le projet est abandonné, par contre Apple a toujours des intérêts en Chine, à savoir ses produits sont encore largement fabriqués en Chine, et que ils vendent leurs produits en Chine, donc ils ne peuvent pas se pemettre d'indisposer le gouvernement Chinois.
Tout cela n'est qu'une question de point de vue alors qu'il suffit de regarder ailleurs.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 9:17
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Enfin, retenons que, pour le moment, l'application continue de fonctionner pour les personnes qui l'ont déjà installée sur leur iPhone, mais elle ne peut pas être téléchargée à nouveau d'Apple. Par contre, les utilisateurs de smartphones Android pourront toujours la télécharger sur le Play Store de Google.
Si j'étais Hongkongais il est probable que je préférerais Android à iOs.
Cela dit il y a énormément de rebondissements, l'application sera peut-être interdite sous Android un jour.
On ne connait pas les accords entre Apple et la Chine et entre Google et la Chine...
Pourquoi Google peut se permettre d'autoriser l'application et pourquoi Apple ne peut pas ?

Apple doit vendre beaucoup de Mac en Chine et il ne veut pas se fâcher avec le gouvernement. (dans la balance des négociations chinoises Apple doit peser beaucoup moins lourd que Google)

Soutenir la Chine ça donne une mauvaise image :
E-sport : Blizzard dans la tourmente après l’exclusion d’un joueur pro-Hongkong
Il y a un petit bad buzz contre Blizzard.
2  1 
Avatar de olaxius
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 14:44
Voir ce qui est juste et ne pas le faire est un manque de courage. confucius.

A mon humble avis Apple doit changer de lunettes , pour voir ce qui est vraiment juste .
Quant à ce faquin de COOK il a simplement baisser son froc devant la dictature chinoise(hong kongaise) , qui elle ne se gêne pas pour tirer à balles réelles sur son peuple ou faire venir des triades pour casser les grèves !!!
Mais ça il a du oublier ... ou pas ...

Cook et son discours sont à vomir
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 15:05
Citation Envoyé par olaxius Voir le message
Cook et son discours sont à vomir
C'est le business...
Apple préfère garder de bonnes relations avec la Chine donc il se soumet aux lois chinoises.
0  0 
Avatar de matthius
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/10/2019 à 9:33
Les autorités russes peuvent dévalider les réseaux sociaux temporairement pour que les gens discutent entre eux, intérêt d'une manifestation.
0  2