Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les chaînes de cybersécurité à caractère éducatif sont-elles en danger sur YouTube ?
La plateforme supprime désormais les vidéos donnant des « instructions pour pirater et hameçonner »

Le , par Stéphane le calme

141PARTAGES

18  0 
YouTube a mis à jour sa politique relative aux contenus dangereux ou nuisibles. Il est demandé aux utilisateurs de ne pas publier de contenu sur YouTube s'il correspond à l'une des descriptions ci-dessous :
  • Défis extrêmement dangereux : défis qui présentent un risque imminent de blessure physique.
  • Canulars dangereux ou menaçants : canulars qui font croire aux victimes qu'elles courent un danger physique grave et imminent, ou qui créent une grave détresse émotionnelle chez les mineurs.
  • Instructions pour tuer ou blesser : contenu qui montre aux spectateurs comment procéder pour tuer ou mutiler d'autres personnes, en donnant par exemple des instructions sur la fabrication d'une bombe destinée à blesser ou à tuer des êtres humains.
  • Consommation ou fabrication de drogues dures : contenu montrant une consommation abusive de substances réglementées, telles que la cocaïne ou les opiacés, ou indiquant comment procéder pour fabriquer des drogues. Les drogues dures sont définies comme des drogues qui peuvent (pour la plupart) conduire à une dépendance physique.
  • Troubles alimentaires : contenu dans lequel des personnes souffrant d'anorexie ou d'autres troubles alimentaires sont louées pour leur perte de poids, s'en vantent elles-mêmes ou encouragent les autres à imiter leur comportement.
  • Événements violents : contenu faisant la promotion ou l'apologie de tragédies violentes, telles qu'une fusillade dans une école.
  • Instructions pour voler : contenu qui montre aux utilisateurs comment voler de l'argent ou des biens matériels.
  • Instructions pour pirater et hameçonner : contenu qui montre aux utilisateurs comment contourner les systèmes de sécurité informatiques ou voler les identifiants et les données personnelles d'un utilisateur.
  • Promotion de remèdes dangereux : contenu affirmant que des substances ou des traitements dangereux peuvent avoir des bienfaits pour la santé.

Après avoir précisé que cette liste n'est pas exhaustive, la plateforme note que « Si votre contenu enfreint ces règles, nous le supprimerons et vous enverrons un e-mail pour vous informer de cette décision. Si c'est la première fois que vous publiez un contenu ne respectant pas le règlement de la communauté, vous recevrez une mise en garde sans sanction pour votre chaîne. Sinon, nous enverrons un avertissement contre votre chaîne. Au bout de trois avertissements, votre chaîne sera supprimée ».

Le cas de Null Byte

Null Byte, une chaîne qui se concentre sur la production de vidéos pour des aspirants hackers éthiques, des informaticiens et de la communauté infosec, en a déjà fait les frais. Dans une vidéo, Kody Kinsey a expliqué que :

« Vous pourriez avoir constaté que durant le mois dernier nous n'avons pas été en mesure de publier du contenu et plusieurs de nos vidéos sur quelques sujets controversés ont été supprimées. La raison ? Un nouveau changement dans la politique de YouTube qui précise que vous n'êtes pas autorisé à publier des instructions pour pirater ou pour hameçonner.

« Bien évident nous couvrons le hack et le phishing sur Null Byte tout le temps, et à cause de cela nous avons commencé à recevoir quelques mises en garde puis nous avons reçu un avertissement. Si nous en avons plusieurs, alors nous ne serons plus du tout en mesure de vous apporter du contenu.

« Nous y avons pensé minutieusement et nous pensons que la meilleure façon d'avancer est de présenter une version raccourcie sur YouTube qui dispose toujours des grandes parties du projet en prenant le soin d'enlever tout ce qui pourrait nous valoir un avertissement et nous empêcher d'apporter du nouveau contenu à la chaîne. Pour rappel, si nous avions un avertissement, nous ne serions pas en mesure de faire un upload avant au moins une semaine. Alors il est très important pour nous de nous assurer que tout ce qui pourrait nous valoir un avertissement ne soit retrouvé que sur notre site sur lequel vous pourrez voir la version complète ainsi que les tutoriels ».


En juillet de cette année, la même chaîne a fait une vidéo sur comment lancer des feux d'artifice sur Wi-Fi pour le 4 juillet mais YouTube lui a donné un avertissement « parce que nous avons enseigné comment hacker, donc nous n'avons pas été en mesure de la mettre en ligne ». Pour éviter des cas similaires, YouTube a inclus les instructions pour pirater et hameçonner à sa liste de contenus dangereux ou nuisibles.


Il faut préciser que le même jour, YouTube a restauré des vidéos sur la chaîne Null Byte, y compris celle qui a fait l'objet d'un avertissement. Selon la société de Google, il n'y avait eu aucun changement de politique spécifique à ce moment-là et les nouveaux exemples venaient juste de coïncider avec la suppression par erreur. Le service vidéo comporte une exception pour les vidéos dont le « but principal est éducatif, documentaire, scientifique ou artistique (EDSA) », mais cette politique ne s'applique pas automatiquement.

Face à cette confusion sur ce qui peut être qualifié de violation de la politique d'utilisation, Null Byte a donc décidé de prendre les devants pour éviter les suppressions de ses vidéos.

Dans un billet, l'utilisateur Throwawaypaz avance ceci : « Qu'est-ce que cela signifie pour tous les autres ? Eh bien, toutes les autres vidéos d'autres chaînes sont en danger. Si vous ou une autre personne êtes un mordu de cybersécurité, les vidéos sont en danger, car elles violent les conditions d'utilisation de YouTube. Faites de votre mieux pour accumuler les vidéos qui vous intéressent, car certaines de ces personnes ne sont vraiment pas actives sur la plateforme et d’autres, ironiquement, ne sauvegardent pas leurs vidéos. À titre d'information, tout le monde a été prévenu. Préparez-vous à sauver vos vidéos ou à les perdre ».

Source : Twitter, Google, Throwawaypaz

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Les chaînes de cybersécurité à caractère éducatif sont-elles en danger sur YouTube ?
La déclaration de Throwawaypaz, qui pense que YouTube supprime également les vidéos de hacking à caractère éducatif, vous semble-t-elle justifiée ou exagérée ?
Que pensez-vous de la décision de Null Byte de ne publier à l'avenir que des « extraits » de vidéos de type hacking et phishing sur YouTube ?
Bien que n'étant pas mentionnée sur le billet concernant les contenus dangereux ou nuisibles de YouTube, l'exception pour les vidéos dont le but principal est éducatif, documentaire, scientifique ou artistique doit-elle être automatique ?
Comment prouver qu'une vidéo se trouve dans un tel contexte et pas dans un autre ?

Voir aussi :

iOS 13, la nouvelle mise à jour du système d'exploitation de l'iPhone, signale comme suspectes des applications telles que Facebook et YouTube
YouTube affirme avoir supprimé plus de 17 000 chaînes et plus de 100 000 vidéos pour incitation à la haine au deuxième trimestre 2019
Huawei prévoit le lancement de son prochain téléphone sans les applications populaires de Google, notamment Maps et YouTube, le smartphone n'aura pas non plus accès à Google Play
Susan Wojcicki, PDG de YouTube, explique pourquoi elle laisse des vidéos « controverses ou même offensantes » sur la plateforme

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ehma
Membre actif https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 15:38
Il est peut-être temps d'envisager les alternatives telles Peertube.

C'est toujours embêtant ces histoires de monopole, ils finissent sous par faire ce qu'ils veulent sans respect pour leurs utilisateurs.
11  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 14:15
Les algorithmes de YouTube vont censurer beaucoup de vidéos, certains créateurs vont demander à ce que certaines vidéos soient réévaluées par des humains.
Ça fait longtemps qu'il y a ce genre d'histoire, mais ce n'était qu'au niveau de la monétisation et je vais de nouveau citer cette chaîne YouTube :

Je ne sais pas si ça a changé mais à la base la monétisation était automatiquement désactivé.

YouTube va censurer large, de leur point de vue il vaut mieux trop censurer que pas assez.
Aujourd'hui la monétisation peut sauter si quelqu'un dans la vidéo prononce un mot ou une expression que les algorithmes n'aiment pas.
Les algorithmes ne regardent pas si c'est de l'éducation ou pas, si tu parles d'un sujet interdit tu te fais censurer.

Petit à petit YouTube va devenir aussi aseptisé que la TV, il n'y aura plus de libertés.
5  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/10/2019 à 8:48
Citation Envoyé par walfrat Voir le message
C'est aussi eux qui vont se prendre le plus de plainte et de pression de divers états et entreprise.
PeerTube utilise WebTorrent c'est du P2P et dans la logique du truc c'est moins facilement censurable :
PeerTube
Ce service web utilise la technologie WebTorrent. Chaque instance PeerTube comporte un tracker torrent et chaque navigateur web visionnant une vidéo va automatiquement la repartager. Cette méthode permet ainsi de distribuer la charge entre le serveur et les clients ainsi que la bande passante utilisée (principe du P2P).

PeerTube utilise également le protocole ActivityPub, un récent standard du W3C, afin de permettre un fonctionnement compatible avec les autres services décentralisés comme Mastodon ou Diaspora* (par exemple, on peut commenter depuis un compte Mastodon une vidéo publiée sur une instance PeerTube). Cela permet de générer un « écosystème » de plateformes décentralisées en opposition aux systèmes centralisés (cas des GAFAM). Cet écosystème se veut davantage résistant à la censure et aux attaques sur le réseau, les GAFAM étant considérés comme des points uniques de défaillance.

Chaque serveur PeerTube peut héberger un nombre de vidéos en rapport avec les ressources allouées (espace de stockage en particulier). Tout l'intérêt du système repose sur la fédération des instances PeerTube : chaque serveur peut s'abonner à d'autres serveurs, dont il va redistribuer les vidéos. Cette mise en réseau permet ainsi d'héberger un grand nombre de vidéos sans nécessiter d'infrastructures équivalentes à celles des géants du web.
Mais ça ne deviendra jamais une solution mainstream.

Citation Envoyé par walfrat Voir le message
Je doute que Youtube s’amuserait a changer sa politique si personne lui forçait un peu la main.
Ouais depuis l’élection de Trump la pression a augmenté sur les gros sites internet comme Facebook, Twitter, YouTube, ils veulent éviter que Trump se fasse réélire.
Il y avait trop de libertés avant.

===
Sinon on peut être optimiste et se dire qu'un jour les algorithmes pourront faire de différence entre une vidéo de piratage et une vidéo éducative.
1  0 
Avatar de Kapeutini
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 17/10/2019 à 20:04
Dommage pour utube, on va trouver autre chose :-)
1  0 
Avatar de walfrat
Membre actif https://www.developpez.com
Le 15/10/2019 à 19:28
Citation Envoyé par Ehma Voir le message
Il est peut-être temps d'envisager les alternatives telles Peertube.

C'est toujours embêtant ces histoires de monopole, ils finissent sous par faire ce qu'ils veulent sans respect pour leurs utilisateurs.
C'est aussi eux qui vont se prendre le plus de plainte et de pression de divers états et entreprise.

Je doute que Youtube s’amuserait a changer sa politique si personne lui forçait un peu la main.
0  0 
Avatar de dhamm
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/10/2019 à 14:31
TOR
0  0