Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

«Les gens doivent comprendre qu'ils ne sont pas en sécurité simplement parce qu'ils utilisent un Mac»
Pour la première fois les menaces adware détectées sur Mac sont supérieures à celles sur Windows

Le , par Stéphane le calme

249PARTAGES

19  0 
Malwarebytes a livré son dernier rapport sur l'état des logiciels malveillants. Alors que Malwarebytes a observé une stabilité relative dans le volume global de détections de menaces en 2019, sa télémétrie a montré une nette tendance à l'industrialisation. Les détections mondiales de logiciels malveillants Windows sur les points de terminaison d’activité ont augmenté de 13%, et une bifurcation des techniques d’attaque répartit nettement les catégories de menaces entre celles qui ciblent les consommateurs et celles qui affectent les réseaux des organisations. Le cheval de Troie devenu botnets Emotet et TrickBot est revenu en 2019 pour terroriser les organisations aux côtés de nouvelles familles de ransomwares, telles que Ryuk, Sodinokibi et Phobos. En outre, un flot d'outils de piratage et de désactivateurs de clés de registre a fait ses débuts dans la liste des éléments les plus détectés par Malwarebytes, reflétant la plus grande sophistication utilisée par les attaquants d'aujourd'hui qui ciblent les organisations.

Le paysage des menaces sur mobiles en 2019 ne s'est pas amélioré. Alors que Malwarebytes a lancé une campagne massive de lutte contre le stalkerware (des applications qui permettent aux utilisateurs de surveiller chaque mouvement numérique de leurs partenaires), d'autres menaces néfastes persistent à l'horizon. L'expert en sécurité a observé une augmentation des logiciels malveillants et des logiciels publicitaires préinstallés sur les appareils de ses clients Android, dans le but de voler des données.

En fait, les logiciels publicitaires malveillants ont régné en maître pour les consommateurs et les entreprises sur les appareils Windows, macOS et Android, s'appuyant sur des techniques de plus en plus agressives pour diffuser des publicités, détourner des navigateurs, rediriger le trafic Web et s'avérer obstinément difficiles à désinstaller. Et pour la première fois, les Mac ont dépassé les PC Windows en nombre de menaces détectées par point de terminaison. Même les exploits, les publicités malveillantes et les skimmers Web ont connu une année record. En dehors des cryptomineurs et des infections WannaCry restantes, il semblait qu'il y avait peu de tactiques de cybercriminalité complètement abandonnées ou en déclin.


« Les gens doivent comprendre qu’ils ne sont pas en sécurité simplement parce qu’ils utilisent un Mac », a commenté Thomas Reed, directeur de Malwarebytes pour Mac et mobile et contributeur au rapport.

Les machines Windows dominent toujours la part de marché, ce qui en fait depuis des années la cible la plus grande et la plus facile pour les pirates. Mais à mesure que les ordinateurs d'Apple gagnent en popularité, les pirates semblent se concentrer davantage sur les versions de macOS qui les alimentent. Malwarebytes a déclaré qu'il y avait une augmentation de 400 % des menaces sur les appareils Mac de 2018 à 2019, et a trouvé une moyenne de 11 menaces par appareils Mac, soit environ le double de la moyenne de 5,8 sur Windows.

« Il y a une marée montante de menaces sur macOS frappant une population qui croit toujours que "les Macs ne peuvent pas être infectés par des virus" », a déclaré Reed. « Je rencontre encore fréquemment des gens qui y croient fermement et qui croient que l'utilisation de tout type de logiciel de sécurité n'est pas nécessaire, voire nuisible. Cela fait de macOS un terrain fertile pour l'afflux de nouvelles menaces, alors qu'il est notoire que les PC Windows ont besoin d'un logiciel de sécurité ».

Il est toujours possible de relativiser cette situation. Tout d'abord, comme le note Malwarebytes, l'augmentation des menaces pourrait être attribuable à une augmentation des appareils Mac exécutant son logiciel. Cela fait de la statistique par appareil un meilleur baromètre. En 2018, il y avait 4,8 menaces par appareil Mac, ce qui signifie que le nombre par appareil a plus que doublé. Ce n'est pas mieux, mais l'effet d'annonce est moins important que cette augmentation de 400 %.

En outre, le rapport indique que les types de menaces diffèrent selon les systèmes d'exploitation. Alors que les appareils Windows étaient plus sujets aux logiciels malveillants « traditionnels », les 10 principales menaces Mac étaient des logiciels publicitaires malveillants et ce qu'ils ont appelé des « programmes potentiellement indésirables ».

L'adware redirige généralement les utilisateurs vers des sites Web avec des publicités ou lance des publicités en pop-up au-dessus de la page que les utilisateurs veulent consulter. Ceux-ci constituent une « nuisance notable », et certains d'entre eux sont en mesure de suivre votre activité, ce qui en fait également un problème de confidentialité.

Les programmes potentiellement indésirables sont des applications qui sont souvent téléchargées avec les logiciels que vous souhaitez réellement utiliser ou qui sont préinstallés sur votre appareil. Les plus fréquemment détectés sont des « optimiseurs système » qui, ironiquement, se présentent souvent aux utilisateurs de Mac comme des suppresseurs de logiciels publicitaires (sans compter le fait que généralement ils ne sont pas gratuits).

Google a son propre ensemble de problèmes. Malwarebytes a trouvé des logiciels malveillants préinstallés sur certains téléphones exécutant son système d'exploitation Android ainsi que des applications tierces infectées par des logiciels publicitaires. Il s'agit d'un problème connu avec les téléphones Android, même si, comme nous l'avons déjà souligné, la sécurité de ces appareils n'est pas toujours entièrement sous le contrôle de Google, car Android est une plateforme open source.

Quant à la plateforme iOS d'Apple, qui est utilisée dans ses appareils mobiles, le nouveau rapport Malwarebytes a noté qu'il n'y a actuellement « aucun moyen » de rechercher les logiciels malveillants, mais qu'il est connu pour exister - principalement dans les attaques ciblées par les États-nations, ce qui n’est pas quelque chose dont l'utilisateur moyen doit s'inquiéter.

Voici les principales conclusions du rapport :
  • Au cours des deux dernières années, les cybercriminels se sont plus tournés vers les organisations plutôt que les particuliers. Dans l'ensemble, les détections de menaces chez les particuliers ont diminué de 2 % par rapport à 2018, mais les détections en entreprises ont augmenté de 13 % en 2019. Cela a entraîné une augmentation de 1 % du volume de menaces d'une année sur l'autre.
  • La sophistication des capacités de menace en 2019 a augmenté, beaucoup utilisant des exploits, des outils de vol d'informations d'identification et des attaques en plusieurs étapes impliquant des infections de masse d'une cible. Alors que sept des 10 principales catégories de menaces pour les particuliers ont diminué en volume, HackTools (une catégorie de menaces par les outils utilisés pour pirater les systèmes et les ordinateurs) a augmenté de 42 % chez les particuliers d'une année à l'autre, soutenu par des familles telles que MimiKatz, qui ciblait également les entreprises.
  • Les organisations ont été une fois de plus martelées par Emotet et TrickBot en 2019, deux familles de chevaux de Troie qui ont commencé comme de simples voleurs d'informations, puis sont devenues des téléchargeurs et des botnets. Cela s'est reflété dans les détections d'entreprises mondiales, ainsi que dans la télémétrie régionale et verticale, où TrickBot et Emotet ont fait surface parmi les cinq principales menaces pour presque toutes les régions du monde, et dans les détections de menaces les plus importantes pour les services, la vente au détail et l'éducation. Emotet était la deuxième menace globale la plus détectée de Malwarebytes contre les organisations, augmentant de 6 % par rapport à 2018. Cependant, la croissance de TrickBot en 2019 a été beaucoup plus importante que celle d'Emotet. À la quatrième place de ses meilleures détections d'entreprises, TrickBot a augmenté de 52 % par rapport à l'année d'avant.
  • Les détections de ransomwares ont légèrement diminué par rapport à 2018, cependant, cela est dû à un taux de détections WannaCry inférieur à celui de 2017. L'activité nette de nouveaux ransomwares contre les organisations reste plus élevée que Malwarebytes n'a jamais vu auparavant, avec des familles telles que Ryuk, Phobos et Sodinokibi qui attaquent des villes, des écoles et des hôpitaux. En fait, les détections de Ryuk ont ​​augmenté de 543 % par rapport au T4 2018, et depuis son introduction en mai 2019, les détections de Sodinokibi ont augmenté de 820 %.
  • Les logiciels publicitaires sont devenus beaucoup plus agressifs en 2019, ciblant fortement les points de terminaison des particuliers et des entreprises sur les appareils Windows, Mac et Android. Une nouvelle équipe des familles de logiciels publicitaires les plus actives a remplacé les principales détections de familles de logiciels publicitaires de 2018. Au total, Malwarebytes a constaté environ 24 millions de détections de logiciels publicitaires Windows et 30 millions de détections Mac. Les trois principales détections de menaces ciblant les particuliers appartenaient à des familles de logiciels publicitaires et du côté des entreprises les adware constituaient la menace numéro un. Sur Mac, la menace numéro un était une famille de logiciels publicitaires appelée NewTab, qui a généré à elle seule 28 millions de détections.
  • Malwarebytes a constaté une augmentation significative de la prévalence globale des menaces Mac en 2019, avec une augmentation de plus de 400 % par rapport à 2018. Cependant, une partie de cette augmentation peut être attribuée à une augmentation de sa base d'utilisateurs Mac. Pour voir si cette augmentation reflète la réalité du paysage des menaces Mac, Malwarebytes a examiné les menaces par point de terminaison sur Mac et PC Windows. En 2019, le spécialiste a détecté en moyenne 11 menaces par point de terminaison Mac, soit près du double de la moyenne de 5,8 menaces par point de terminaison sous Windows.

De nombreuses « erreurs » relatives à la confidentialité ont été commises par des grandes enseignes de la technologie, telles que Google, Amazon et Facebook, qui ont livré des produits avec des fonctionnalités de microphone secrètes et des vulnérabilités permettant aux données client d'être consultées par les employés, ont vendu des données utilisateur à des sociétés tierces sans autorisation expresse, et commis d'autres manipulations des informations utilisateurs personnellement identifiables. Bien que les entreprises se soient publiquement engagées à faire mieux en matière de confidentialité, leurs modèles de revenus dépendent largement des fonds publicitaires, ce qui signifie que les données des utilisateurs sont leur atout le plus précieux. Le problème est que cette succession de scandales a poussé les autorités à réagir par exemple avec l'entrée en vigueur du RGPD ou des lois qui s'inspire du RGPD aux États-Unis comme celle de Californie.

Source : rapport

Et vous ?

Avez-vous déjà entendu quelqu'un avancer que macOS était sécurisé ?
Comment protégez-vous votre ordinateur ? Par un antivirus (payant ou gratuit) ? En allant uniquement sur des sites de confiance ? En ne vous connectant pas sur un hotspot Wifi public ? Ou autre ?
Qu'est-ce qui peut, selon vous, expliquer ces statistiques ?
Quelle lecture en faites-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Kikuts
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/02/2020 à 14:49
J'utilise un Mac depuis 6 ans (compilation iOS oblige) et Windows depuis toujours. J'ai récupéré beaucoup plus de merde sur MacOS que sur Windows 10. Quand je dis beaucoup, c'est énormément. J'ai déjà reformaté mon Mac 3 fois alors que je ne l'utilise que pour du pro donc 0 site farfelu, pas de téléchargement autre que des trucs comme Visual Studio Code, MAJ de Xcode, etc. Et pourtant même avec une utilisation simpliste, j'arrive à récupérer des merdes...
Sans compter l'obsolescence programmée qu'on ressent à chaque MAJ de l'OS (montée en version : pas les MAJ mineure).
Depuis Windows 10 ? Je n'ai jamais eu de véritable problème si ce n'est quasiment aucun...

Donc je rigole quand j'entends un utilisateur lambda me soutenir que Mac est sécurisé, pas de virus blablablablabla.
C'est juste de l'auto persuasion pour ne pas avoir l'impression d'avoir claqué 2000 balles dans du matériel Apple quand 600 euros suffit à avoir l'équivalent PC...
10  1 
Avatar de phil995511
Membre actif https://www.developpez.com
Le 17/02/2020 à 13:26
Etant donné que les utilisateurs de Mac's croient faussement que le fait qu'ils aient payés leurs ordinateurs plus cher que le prix moyen du marchés ferait en sorte qu'ils auraient un matos plus performant / de meilleure qualité, ne vous étonnez pas si ils croient également êtres protégés de potentielles attaques informatiques.

Et puis c'est ce que leur répète Apple de manière mensongère depuis des années...

Ce qui m'étonne le plus c'est que les gens mettant au point des malwares aient pris tellement de temps pour comprendre que si il y a une niche ou ils peuvent gagner un max de fric, c'est bien en s'en prenant aux gens qui ont les moyens d'acheter des ordinateurs 2 à 2.5 x plus chers que la normale...
6  3 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/02/2020 à 13:55
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
Etant donné que les utilisateurs de Mac's croient faussement que le fait qu'ils aient payés leurs ordinateurs plus cher que le prix moyen du marchés ferait en sorte qu'ils auraient un matos plus performant / de meilleure qualité, ne vous étonnez pas si ils croient également êtres protégés de potentielles attaques informatiques.
Je ne pense pas que c'est une question d'argent, mais plus un historique statistique. Tu as les même (en pire) pour les linuxiens alors qu'ils ne paient rien. Beaucoups sont ersuadés que leurs OS est plus sécurisé uniquement parce qu’il y a moins de soft malveillant (ce qui est vrai). Ce n'est pas une preuve de sécurité, juste une probabilité plus faible de se faire infecter. Au final, ça revient à la même chose, sauf quand la popularité de l'OS augmente, et là les choses changent. Pas bien grave quand c'est la plupart des gens (y compris les dev) mais quand ce sont des types chargés de la sécurité qui pense comme ça, ça fait peur[...]
3  0 
Avatar de Germaris
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 21/02/2020 à 23:17
Salut à tous !

Depuis 1990, je suis Mac.
À la retraite depuis 15 ans et disposant de faibles moyens financiers j'ai deux Macmini (late 2012 et early 2009).
Le premier pour mes travaux (Mojave) et l'autre comme serveur (El Capitan).
J'héberge mes sites fabrication maison dont un annuaire d'anciens élèves avec base de données MySQL-PHP-JavaScript...

Jamais eu de problèmes d'infection. Mon vieil AirportExtreme filtre bien, (mon WiFi est excellent) et mes Firewall activés sur les deux Macs.
Et de plus, je me paie une IP fixe, c'est dire que je n'ai peur de rien.
Suite aux rumeurs actuelles, j'y ai quand même installé TotalAV pour vérifier et ai pu constater que les systèmes sont propres.

J'ai une videothèque de près de 2000 films et une discothèque avec 95000 titres. 90% de ces contenus obtenus en P2P ! Les 10% restant étant mes achats convertis en numérique.
Mais, à part ça, aucune « fantaisie » : pas de porn, pas de sites inconnus, vigilance accrue de la navigation. Désabonné de Facebook et Twitter. Ces réseaux, dits "sociaux" sont une vraie Cour des Miracles...
L'utlisation de AdBlocker me limite, certes. Mais au moins je ne suis pas emm..... par les pubs.

Je suis peut-être chanceux mais je suis discipliné dans mon utilisation limitée du Web.
Peut-être y a-t-il un lien...
3  0 
Avatar de MaPommeTao
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/02/2020 à 22:31
J’espère qu’il n’y a pas que Lapin7 et Ryu2000 qui soient intelligents, lucides et clairvoyants sur ce forum.


Je travaille sur matériel Apple depuis 1981, sur Mac depuis 1986 donc je pense avoir une certaine connaissance des produits Apple dont macOS et des logiciels de tierces parties.


Comme tous les OS, macOS est soumis tous les jours à des attaques virales plus ou moins efficaces. Une horreur comme MacKeeper dont la promotion est même réalisée sur ce site est l’un des meilleurs exemples de m... que l’on propose aux utilisateurs de Mac. Heureusement, il y a macOS, MalwareBytes et des antivirus pour évincer les virus et cochonneries développés pour Mac et pour fonctionner exclusivement sur Windows.


La seule chose que je trouve évidente et réaliste dans tout ce que je lis dans ce post, est qu’il faut arrêter de télécharger des générateurs de clefs (keygen) , de télécharger sur des sites comme Softronic ou 01 Net qui sont de véritables nids à virus.
Quand on sait que même le site de Transmission,, célèbre logiciel de téléchargements est corrompu, on peut se méfier et ne télécharger que des logiciels de source sûre. Un autre exemple, Flash Player, jamais en dehors du véritable site Adobe et encore à utiliser avec parcimonie.


Tout comme Windows 10, macOS est équipé sans qu’Apple en fasse une promotion exceptionnelle de l’équivalent de Windows Defender.Donc tout ce que je lis ci-dessus me semble être l’œuvre de fanatiques de Windows, je croyais que c’était les Apple maniaques qui étaient des fanatiques, des membres d’une secte. Quand les utilisateurs de Windows vont-ils arrêter de se sentir supérieurs ? C'est un combat contre lequel je lutte depuis plus de 30 ans, mais je crois qu'il est sans issue. La vérité semble bien ailleurs, mais certains refusent de la voir.


De mon côté j’ai toujours utilisé en plus de la protection macOS un antivirus, mais pas trop pour me protéger, mais plus pour protéger mes correspondants sur PC. J’utilise MalwareBytes régulièrement et je le conseille à tous mes clients, c’est un complément essentiel à une vie sereine sur macOs.


Il est vrai que plus de personnes utilisant MalwareBytes feront des découvertes un peu spéciales, plus le nombre de détections augmentera et plus le nombre de virus signalés augmentera. Ce n’est pas pour ça que le nombre de virus augmentera, pas la même chose de détecter 1 000 virus différents et 1 000 fois le même virus.
C’est bien ce que précise l’article et qu’on ne fasse pas l’apologie de tel ou tel OS sur ce prétexte.



Et ce n’est pas la peine de déclencher une guéguerre macOS vs Windows, je n’y répondrais pas.
2  0 
Avatar de phil995511
Membre actif https://www.developpez.com
Le 17/02/2020 à 15:07
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ce n'était pas un mensonge il y avait vraiment moins de malwares sous Mac que sous Windows.
Apple prétendait à l’époque à qui voulait bien l'entendre que leur OS ne nécessitait pas d'antivirus au vu de sa structure soit disant "invulnérable"... Ils ont donc clairement menti à leurs client en parlant "d'invulnérabilité" et ont par là même créé un "mythe" qui a pour conséquences qu'aujourd'hui malgré la fait que que leur OS est plus attaqué que Windows, les gens qui utilisent leurs machines sont toujours convaincus qu'ils sont à l'abris de tout danger et qu'ils n'ont pas besoin de prendre des mesures de sécurité supplémentaires.
1  0 
Avatar de L33tige
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 18/02/2020 à 8:53
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
Etant donné que les utilisateurs de Mac's croient faussement que le fait qu'ils aient payés leurs ordinateurs plus cher que le prix moyen du marchés ferait en sorte qu'ils auraient un matos plus performant / de meilleure qualité, ne vous étonnez pas si ils croient également êtres protégés de potentielles attaques informatiques.

Et puis c'est ce que leur répète Apple de manière mensongère depuis des années...

Ce qui m'étonne le plus c'est que les gens mettant au point des malwares aient pris tellement de temps pour comprendre que si il y a une niche ou ils peuvent gagner un max de fric, c'est bien en s'en prenant aux gens qui ont les moyens d'acheter des ordinateurs 2 à 2.5 x plus chers que la normale...
Bah pas forcement, parce-qu’en prenant en compte la revente un Mac est franchement pas ridicule en terme de tarifs, alors que la côte des pc classiques dégringole très rapidement. Pour un étudiant qui à mis de côté dans un travail d'été c'est ce que je lui conseillerais, parce-qu’il pourrait l'utiliser pendant ses études et à la fin le revendre à un 1er année à un bon tarif.
Tandis que j'ai pris un MSI avec I7 HQ, une petite 940m (ce qui est un avantage en terme de poids, chauffe bruit consommation pour faire des études de dev), bah personne voudra m'en donner plus de 300e et je suis gentil.

Et dans certain cas c'est vrai à petite dose, notamment pour leurs écrans, à tarif équivalent ils ont un bon contraste, plage dynamique et d'excellentes couleurs pour des pc portables dans ces gammes de prix.

Je pense au contraire que les gens qui ont les moyens sont ceux qui prennent des portables "gamers" qui de toute façon coûtent 5 fois plus chers que les fixes, vieillissent mal, et prennent une décote phénoménale donc grosse perte d'argent à la revente.
C'est comme dire qu'une Golf c'est pour les péteux qui ont de l'argent, pourquoi pas prendre une astra avec 50 fois plus d'options ? Bah la revente, c'est triste je suis le premier à le dire, mais c'est la vérité.
1  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 01/03/2020 à 12:08
J'ai déjà reformaté mon Mac 3 fois alors que je ne l'utilise que pour du pro
Je sais pas comment tu fais, MacOS est relativement stable.

Les utilisateurs Mac restent actuellement plus protégés que les utilisateurs PC, mais surtout parce le marché Apple représente un pourcentage faible. L'architecture Windows simplifiait les attaques, c'est un peu moins vrai maintenant. Je m'explique : un simple document Word infecté par une macro peut permettre l'infection du système. Pourquoi un traitement de texte doit t'il pouvoir accéder profondément au système au point de pouvoir l'infecter ?

Il y a effectivement de plus en plus d'attaques visant les Macs, mais les infections ont en général moins d'ampleurs que sur les PC. Pas encore vu de cryptolockers sur Mac, je ne dis pas que ça n'existe pas.

MacOS comme Windows vérouille par défaut l’installation d'applications depuis le store. La bonne pratique étant de laisser cette option et de la changer uniquement quand on a besoin.

On peut taper sur Apple, Mais depuis Mac OS Lion (10.7 on en est au 10.15), Apple intègre des fonctions de Sandboxing. Ça arrive à peine sous Windows par le biais d'Hyper-V. C'est même imposé sur IOS. Après c'est sûr que si les développeurs de logiciels n'utilisent pas la fonctionnalité, et si sur PC des logiciels ayant pignon sur rue sous Windows imposent de désactiver l'UAC pour fonctionner correctement, comme je l'ai déjà vu ...

Microsoft est conscient de la vulnérabilité de son système, et a intégré un antivirus.

Une fonctionnalité intéressante sur Mac OS :
Les apps doivent obtenir votre accord pour accéder aux fichiers qui se trouvent dans vos dossiers Documents,
Ca existe aussi sous Windows 10, mais il faut apparemment l'activer.

Tout ceci ne vous permettra pas une protection absolue, tout comme un antivirus, mais ça limitera les problèmes.

C'est comme les normes des serrures. La meilleures norme ne garantie pas que la porte ne sera pas ouvrable, mais qu'elle resistera un temps donné. Et je crois que la meilleure norme de résistance maximale c'est 15mn. Et ça ne sers à rien si le voleur peut rentrer par la fenêtre.

Votre meilleure protection, c'est vous. Il ne sert à rien de faire très attention à vos mails si vous acceptez de brancher une clé USB qui n'est pas la vôtre, ou de compter uniquement que sur votre antivirus si vous téléchargez le premier soft gratuit depuis n'importe quelle source, ou si vous allez sur des sites de streaming (non officiels).

Sur Mac, vous êtes "plus" protégé que sur PC de la même façon que vous risquez moins un cambriolage en habitant dans un immeuble à passage continuel par rapport à une maison à la campagne. Et pourtant il y a statistiquement plus de cambriolages en ville.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/02/2020 à 15:24
Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
Ils ont donc clairement menti à leurs client en parlant "d'invulnérabilité" et ont par là même créé un "mythe"
Peut-être, mais en attendant à une époque il existait vraiment beaucoup moins de virus sous Mac que sous Windows
Ça a changé depuis.

En même temps ça s’explique très bien, il y avait moins d'utilisateurs de Mac donc les développeurs de virus ne se préoccupaient pas de cet OS.
Les utilisateurs finiront pas se rendre compte que les macs sont moins fiable qu'avant et que les Windows le sont de plus en plus. (XP était très bien, mais il avait tendance à s'encrasser très vite, Windows 7 était mieux à ce niveau, apparemment Windows 10 semble encore meilleur, mais on a pas encore le recule nécessaire)
0  0 
Avatar de lapin7
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/02/2020 à 16:23
c'est l'os ou l'utilisateur qui est en cause... ?

après avoir lu ça, j'ai téléchargé malwarebytes et scanné mon mac avec => aucun élément indésirable détecté

bon bien sûr, ça veux pas dire que j'en ai pas mais quand même

en contrepartie ma femme qui a un win10 n'est pas infectée non plus, win10 a fait énormément de progrès la-dessus

par contre ceux qui téléchargent musique et films piratés (sans parler des jeux) ou n'importe quel freeware sans regarder, eux ils sont chanceux, ils ont plein de trucs en plus...
0  0