Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

En 2019, presque 15,2 milliards d'enregistrements de données ont été exposés et plus de 7 000 infractions ont été signalées,
D'après un rapport

Le , par Axel Lecomte

8PARTAGES

6  0 
En novembre dernier, l'entreprise de cybersécurité Risk Based Security avait déjà dit dans son rapport pour le troisième trimestre que 2019 serait la « pire année jamais enregistrée », avec 5183 infractions signalées et 7,9 milliards de données exposées.

Le dernier rapport de Risk Based Security sur le sujet confirme cette prédiction. En effet, sur toute l'année 2019, 7098 violations de données ont été signalées. Et rien que sur le dernier trimestre de l'année écoulée, 7,2 milliards de dossiers ont été exposés, pour un total de 15,195 milliards entre le 1er janvier et le 31 décembre 2019, soit 284 % de plus par rapport à 2018.


Nombre de données exposées par an depuis 2012


Nombre de violations de données recensées par an depuis 2012


Dans le détail, la quasi-totalité des signalements de violation de données ont été causés par un piratage. 5184 cas ont en effet été recensés en 2019. 13,5 milliards de données enregistrées sur le Web ont été exposées involontairement tandis que 1,5 milliard a été divulgué par les hackers.


Données exposées par type en 2019


Violations de données recensées par type en 2019

Sur les 7098 infractions signalées, 6002 ont été réalisées par des personnes extérieures de l'organisation visée. Et en interne, c'est le partage accidentel de données qui a été la principale cause de violations.


Les origines des infractions signalées

En 2019, le secteur le plus touché par des violations de données est celui de l'information, avec 614 signalements. Ceci est dû au fait que ce secteur regroupe diverses organisations telles que les éditeurs de journaux traditionnels ou les opérateurs télécoms. De plus, les éditeurs de logiciels, le traitement et l'hébergement de données ainsi que la publication sur Internet sont à l'origine de 88 % des infractions signalées dans le secteur, précise le rapport.


Les attaques par secteur

L'année dernière a également été marquée par la plus grande exposition de données impliquant des tiers, note le rapport. En effet, le nombre de données dont le contrôle a été perdu par la société en charge de la sécurité est passé de 1,74 million en 2018 à près de 4,78 millions l'année suivante, soit une hausse de 273 % sur un an.


Les données exposées impliquant des tiers depuis 2012

« Pour ce qui est de l'avenir, nous ne voyons guère d'indications d'amélioration. En fait, c'est plutôt le contraire. Les attaques de phishing de faible complexité ne montrent aucun signe de ralentissement, les logiciels malveillants sont toujours aussi virulents et le marché noir des données volées continue de prospérer », conclut Risk Based Security.

Source : Risk Based Security

Et vous ?

Que pensez-vous de ce rapport ?
Pensez-vous que vos données enregistrées sur Internet peuvent être exposées à des risques ?
Que faudrait-il faire selon vous pour limiter le nombre d'infractions et de données exposées ?

Voir aussi :

2019 a été une « année record » en termes de violations de données. Petit tour d'horizon sur celles qui ont le plus marqué
Les violations de données par le biais de logiciels / bibliothèques open source ont augmenté de 71% en 5 ans, selon un rapport
Le coût moyen de l'impact des violations de données d'entreprise s'élève à 1,41 million de dollars en 2019, contre 1,23 million de dollars en 2018 selon une enquête de Kaspersky
Plus de 3 800 violations de données signalées au premier semestre 2019. Le hacking reste le type de violation numéro un.
Les violations de données signalées sont en hausse de plus de 56% au premier trimestre, d'après un rapport

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !