Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Cybersécurité : les femmes sont meilleures que les hommes pour ce qui est de se protéger en ligne,
Selon un sondage

Le , par Nancy Rey

90PARTAGES

20  5 
"Les femmes sont plus à même de se protéger en ligne. Elles ont tendance à être plus préoccupées par le piratage de leurs comptes et utilisent plus souvent des mots de passe uniques". C'est ce qui ressortirais du récent sondage conduit par le gestionnaire de mots de passe NordPass. Ledit sondage établi sur une enquête anonyme menée en mars dernier auprès de 1400 personnes aux États-Unis et au Royaume-Uni, qui a pour but de déterminer les habitudes des consommateurs en matière de mots de passe.

Les conclusions sur la sécurité des mots de passe :

  • 57 % des femmes utilisent toujours un mot de passe unique pour les banques et autres institutions financières, contre seulement 50 % des hommes ;
  • 50 % des femmes utilisent un mot de passe unique pour leur courrier électronique personnel, contre 42 % des hommes ;
  • 43 % des femmes en utilisent un pour les comptes des magasins en ligne, contre seulement 36 % des hommes ;
  • 38 % des femmes définissent des mots de passe uniques pour les applications de communication, alors que seulement 31 % des hommes font de même.



« L'utilisation de mots de passe uniques pour vos comptes est l'une des meilleures choses que vous puissiez faire pour votre sécurité en ligne », a déclaré Chad Hammond, expert en sécurité chez NordPass, dans un communiqué. « Les personnes qui réutilisent des mots de passe pour différents comptes courent un risque plus élevé de se faire pirater ».


Avec le nombre croissant de comptes en ligne et les mots de passe qui les accompagnent, la plupart d'entre nous trouvent la cybersécurité difficile. Huit personnes interrogées sur dix ont déclaré qu'elles trouvaient la gestion des mots de passe quelque peu difficile et stressante. 30 % des répondants aux États-Unis déclarent qu'il est extrêmement difficile de se souvenir de mots de passe uniques pour plusieurs comptes.

« Bien que stressante, la gestion efficace des mots de passe est cruciale. Le coût total des cybercrimes signalés a dépassé les 3,5 milliards de dollars en 2019, et il est peu probable qu'il diminue. C'est pourquoi la mise en place de mots de passe forts et uniques est le moins que l'on puisse faire pour se protéger en ligne », a poursuivi Hammond.

Une bonne « cyber-hygiène », comme l'appelle NordPass, donne des résultats tangibles, avec moins de femmes victimes de la cybercriminalité dans son enquête. Un peu plus d'un cinquième des personnes interrogées ont été victimes ; aux États-Unis, 54 % des victimes étaient des hommes, alors que seulement 46 % étaient des femmes.

L’accès à des filières comme la cybersécurité est en principe conditionné par un passage par des études en maths et en sciences, des domaines dans lesquels des études révèlent que les hommes ne sont pas meilleurs que les femmes. La conclusion du rapport Nordpass pourrait donc n’avoir rien d’étonnant. En fait, l’autre question serait celle de savoir pourquoi on rencontre très peu de cas de ce type dans l’univers de la technologie. Dans une publication parue à mi-parcours de l’année 2018, l’analyse d’une ingénieure dévoile ce qui serait le fond du problème.

Dans un billet de blog paru en 2013, le quotidien le monde écrit à propos du sexisme dans le domaine de la technologie qu’ « être geek c’est un truc de mec ». Dans son développement, Julia Enthoven va dans le même sens en précisant que tout se passe au moment où l’on fait les choix de carrière initiaux. « Entre 16 et 24 ans, les filles ont une vie sociale plus prononcée que celle des hommes du même âge. Les jeunes femmes parlent plus souvent à leurs amis, s’intéressent plus à leur réputation et accordent plus de valeur émotionnelle aux relations sérieuses », écrit-elle. Du billet de l’ex-ingénieure de Google, il ressort que la femme est prosociale, toute chose qui explique d’ailleurs sa forte représentation dans les métiers liés (médecine, enseignement, droit, etc.).

Source : NordPass, Communiqué de presse NordPass

Et vous ?

Que pensez-vous des résultats de cette enquête ? Sont-ils pertinents de votre point de vue ?
Les résultats de ce sondage permettent-ils de confirmer ou pas une telle affirmation ?
Êtes-vous surpris de ce qu’une étude mette en avant le fait que les femmes se protègent mieux que les hommes en ligne ?

Voir aussi :

Plus il y a d'égalité entre les sexes, moins il y a de femmes dans les STIM (la science, la technologie, l'ingénierie et les mathématiques), selon les résultats d'une étude

La féminisation des métiers de la tech ne progresse pas, voire recule, selon une étude du cabinet Global Contact

Pourquoi peu de femmes s'orientent vers les métiers informatiques, une ingénieure livre son analyse

Le sexisme dans la tech est « omniprésent », affirme la CEO de YouTube, aui profite du débat sur les inégalités de genre pour partager son expérience

Polémique sur les inégalités de genre dans la tech : des chercheurs défendent l'employé de Google, ses arguments seraient prouvés scientifiquement

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/05/2020 à 18:41
Mouais...

La grande capacité de ces dames à se protéger en ligne ne serait pas simplement dû au fait qu'elles visitent moins les sites de cul que les messieurs...

Pensée émue pour une entreprise cliente qui subissait des attaques de son réseau à répétition. Après analyse, la source du problème était le patron qui, enfermé dans son bureau, était fort occupé à admirer les capacités athlétiques de demoiselles fortement dévêtues sur le web
6  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/05/2020 à 4:29
Il y a ça dans la news " aux États-Unis, 54 % des victimes étaient des hommes, alors que seulement 46 % étaient des femmes." et la même chose dans la source : "54% of men and 46% of women were hacked in the US"
Après c'est peut être léger mais c'est sans doute la dessus que se base "l'affirmation".

Après à titre personnel je ne suis par sur que les femmes soient plus fortes en général en cybersécurité que les hommes, mais par contre il serait possible que les hommes se mettent beaucoup plus en danger avec des pratiques à risques comme le téléchargement illégal de porn ou de jeux vidéo qui abritent notoirement de gros risques de virus, ce qui pourrais tout à fait expliquer un taux de hacks plus élevé chez les hommes.
7  1 
Avatar de nirgal76
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/05/2020 à 23:56
Si ça avait été l'inverse, l'étude ne serait pas sortie (et n'aurait pas été relayé) de peur de passer pour sexiste.
7  3 
Avatar de Neckara
Inactif https://www.developpez.com
Le 10/05/2020 à 23:41
J'ai failli avoir une crise cardiaque en lisant ça…

Se protéger en ligne ne se résume pas uniquement au choix des mots de passes.
C'est comme si je disais que je suis un super bon conducteur parce que je sais bien faire des créneaux… par contre je pourrais être nul dans les virages et me retrouver à chaque fois dans le fossé.

Pour l'étude en elle-même, je suis assez curieux. Notamment, je pense qu'il faudrait prendre en compte l'usage.
Si on utilises plus de comptes, plus fréquemment, on aura plus tendance à utiliser des mots de passes non-uniques. À noter aussi, que des mots de passe uniques ne doivent pas être dérivés d'un même mot de passe, et qu'il est aussi possible d'utiliser plusieurs mots de passes non-uniques.
2  0 
Avatar de Jiji66
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/05/2020 à 8:40
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Mouais...

La grande capacité de ces dames à se protéger en ligne ne serait pas simplement dû au fait qu'elles visitent moins les sites de cul que les messieurs...
Ou quelles font attention à mieux protéger le réseau de leurs amants tout en laissant leurs maris plongés dans des amours platoniques télévisuels.
1  0 
Avatar de xapon
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 11/05/2020 à 7:29
Je me permets de remarquer que les femmes se faisant plus souvent importuner, elles font peut-être plus attention.
Pour le reste, il faudrait sonder les comportements en fonction du type de site visités, et ne pas tout mettre sur le même plan. Pour ma part, j'ai un adresse mail poubelle et quelques mots de passe pourris pour les sites qui exigent une inscription et dont je n'aurais probablement plus l'usage après ma visite. Si on les prends en compte, ça fait passablement baisser ma moyenne.
À part ça, je rejoins l'opinion d'Anselme45 sur la fréquentation des sites de cul.
1  0 
Avatar de MooleFreet
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 13/05/2020 à 9:53
La source : "54% of men and 46% of women were hacked in the US. The ratio is 50/50 in the UK."
Donc si on suit votre logique, aux UK il y a parité et c'est aux US que les femmes sont plus douées que les hommes. C'est tout
1  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 13/05/2020 à 17:34
Citation Envoyé par MooleFreet Voir le message
.. aux US que les femmes sont plus douées que les hommes...
Plus "douées ?" C'est un bien grand mot non ?
Traduction : Aux US les hommes téléchargent plus de fichiers illégaux à risques (jeux vidéos piratés, porn infecté) que les femmes et donc ils se font plus souvent hacker
1  0