IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Corée du Nord aurait tenté de pirater des données de Pfizer,
Dans un effort pour voler des informations sur le vaccin et les traitements contre le coronavirus

Le , par Stan Adkens

67PARTAGES

6  0 
L'espionnage numérique contre les organismes de santé, les scientifiques spécialisés dans les vaccins et les fabricants de médicaments s'est intensifié pendant la pandémie de covid-19, alors que les groupes de piratage soutenus par l'État se démènent pour obtenir les dernières recherches et informations sur l'épidémie. Un cas récent a été divulgué par des médias sud-coréens mardi. Citant les services de renseignement, ils affirment que des pirates informatiques nord-coréens auraient cherché à pénétrer sur les systèmes informatiques du géant pharmaceutique Pfizer pour trouver des informations sur le vaccin et les traitements contre le coronavirus.

Ha Tae-keung, un député membre de l'opposition du groupe parlementaire de renseignements, a déclaré que le géant pharmaceutique faisait partie des organisations dont les pirates informatiques ont tenté de voler des informations sur les vaccins et les traitements. Le Service national du renseignement (NIS) « nous a informés de ce que la Corée du Nord avait tenté d’obtenir des technologies comprenant le vaccin et des traitements contre le covid au moyen d’une cyberattaque pour pirater Pfizer », a-t-il déclaré.


S'adressant aux journalistes après un briefing de l'agence, Ha n'a pas donné de détails sur le moment ou le succès de la tentative, comme l’a rapporté mardi l'agence de presse sud-coréenne Yonhap. Toutefois, l'agence de renseignement sud-coréenne a déclaré qu'elle avait déjoué les tentatives de piratage de la Corée du Nord dans les entreprises sud-coréennes développant des vaccins contre le coronavirus.

La Corée du Nord est souvent accusée de se tourner vers une armée de pirates informatiques pour remplir les caisses du gouvernement à court d'argent, alors que les sanctions internationales interdisent la plupart des échanges commerciaux avec le pays. C’est l'un des pays les plus actifs dans ce domaine. C'est une société fermée, mais dotée de cyberunités avancées, qui ont été prêtes à cibler d'autres pays non seulement pour des secrets, mais aussi pour de l'argent. Selon BBC News, les experts en santé ont déclaré que les pirates informatiques du pays pourraient être plus intéressés par la vente des données volées sur les vaccins que par leur utilisation pour développer un vaccin local.

Pyongyang a été le premier pays au monde à fermer ses frontières, fin janvier 2020, pour tenter de se protéger de la pandémie qui était apparue en décembre 2019 en Chine voisine et qui a depuis lors déferlé sur l’ensemble de la planète, tuant plus de deux millions de personnes.

Le leader nord-coréen Kim Jong-un affirme que le pays n’a connu aucun cas de contamination par le coronavirus, mais des experts estiment que cette affirmation est peu vraisemblable étant donné que la Chine limitrophe est le principal partenaire commercial et soutien de Pyongyang. La fermeture des frontières a accru la pression sur l’économie nord-coréenne, déjà soumise à des sanctions internationales en raison du programme nucléaire et balistique développé par le régime communiste.

Tout en affirmant être exempte du virus, la Corée du Nord a fait récemment une demande de vaccins contre le covid-19, dont elle devrait recevoir près de deux millions de doses, selon l’Alliance du vaccin (Gavi), membre du programme onusien Covax qui coordonne la distribution de vaccins aux pays pauvres. Il s’agit de la première confirmation officielle que Pyongyang a demandé une aide internationale, alors que les infrastructures médicales nord-coréennes sont considérées comme totalement inadéquates pour faire face à une épidémie de grande ampleur.

Le dernier d’une série de cyberespionnages contre les entreprises développant des vaccins covid-19

La récente attaque n’est pas la première tentative de voler des informations sensibles aux entreprises menant des recherches sur le covid-19. La nouvelle de mardi fait suite aux tentatives de l'année dernière de pirates informatiques nord-coréens présumés pour pénétrer dans les systèmes d'au moins neuf entreprises du secteur de la santé, comme Johnson & Johnson, Novavax Inc. et AstraZeneca. Le Service national de renseignement de la Corée du Sud a déclaré qu'il avait déjoué les tentatives de son voisin de pirater les entreprises sud-coréennes développant des vaccins contre les coronavirus.

La Corée du Nord n'est pas le seul pays à avoir prétendument tenté de voler la technologie du vaccin covid-19, qui est une denrée de plus en plus précieuse alors que la pandémie continue de faire rage et que la demande de vaccins dépasse l'offre. En novembre, Microsoft a déclaré que des organisations soutenues par l'État en Corée du Nord et en Russie ont participé à la campagne d’attaque citée plus haut contre au mois neuf entreprises du secteur de la santé.

Microsoft a déclaré que des groupes nord-coréens surnommés Zinc et Cérium, ainsi qu'un groupe russe surnommé Fancy Bear, étaient responsables. Cependant, le Kremlin a nié avoir ciblé la recherche sur les vaccins d'autres pays. Depuis le début de la pandémie, les États déploient leurs pirates informatiques dans le cadre de la crise du coronavirus. Il s'agirait en partie de collecter des renseignements et en partie de voler la propriété intellectuelle pour en tirer profit.

Le gouvernement américain, par exemple, a affirmé avoir identifié des attaques en provenance de la Chine et de l'Iran en mai dernier. En juillet, un grand jury fédéral à Spokane, Washington, a émis un acte d'accusation comportant 11 chefs d’accusation contre deux ressortissants chinois, qui travailleraient pour le bureau du renseignement de l'État chinois. Ils sont accusés d'avoir volé des secrets commerciaux et d'autres données précieuses à des entreprises du monde entier, y compris des entreprises américaines travaillant sur des traitements et des vaccins contre le covid-19.

Bien que de nombreuses tentatives de piratage aient échoué, Microsoft a averti en novembre que certaines avaient réussi. Microsoft a mis en garde contre les pirates informatiques russes et nord-coréens qui s'en prennent aux sociétés pharmaceutiques et aux chercheurs travaillant sur les vaccins.

Selon BBC News, au Royaume-Uni l'année dernière, le Centre national de cybersécurité a déployé une barrière protectrice autour de la recherche sur les vaccins. Cette année, l'accent est davantage mis sur la protection de la chaîne d'approvisionnement et le déploiement d'un vaccin. Et il ne fait aucun doute qu'en raison des enjeux, les secteurs pharmaceutique et sanitaire seront en première ligne dans les prochains mois voire années.

Source : Yonhap

Et vous ?

Que pensez-vous des attaques récurrentes contre les entreprises qui travaillent sur des traitements ou vaccins du covid-19 ?

Voir aussi :

Des pirates informatiques ont divulgué en ligne des données volées sur le vaccin covid-19 de Pfizer, a annoncé l'Agence européenne des médicaments
Les États-Unis accusent deux hackers chinois d'avoir piraté des téraoctets de données incluant celles sur la recherche sur le COVID-19, et d'avoir reçu le soutien de leur gouvernement
Des pirates russes liés au Kremlin ont ciblé des installations de recherche sur les vaccins contre le covid-19 aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada, selon les autorités du Royaume-Uni
Des hackers soutenus par la Russie et la Corée du Nord ciblent les fabricants du vaccin COVID-19 à travers le monde, Microsoft impute les attaques à trois groupes distincts de pirates informatiques

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de melka one
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/02/2021 à 20:04
Quand la santé devient une histoire d'argent qui est le vrais fautif ?
1  1 
Avatar de melka one
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/02/2021 à 23:20
parce que l'on a fait mieux en France ?
0  0 
Avatar de TotoParis
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 16/02/2021 à 21:19
Citation Envoyé par melka one Voir le message
Quand la santé devient une histoire d'argent qui est le vrais fautif ?
"vrai" pas "vrais"...
Sinon, la Corée du Nord est tout sauf un pays fréquentable.
Ils peuvent faire des missiles et être en voie de détenir la bombe nucléaire, mais ne sont pas capables de trouver un vaccin...
2  4