IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'UE va allouer la somme de 4 millions d'euros pour la mise à jour de Cerberus
Sa plateforme de déchiffrement des mots de passe

Le , par Jonathan

40PARTAGES

5  0 
Nous avons plusieurs fois assisté à des affaires dans lesquelles la justice n’avait pas pu avoir accès aux contenus des appareils des présumés coupables. On se rappelle en 2016, qu’Apple avait refusé de se plier à l'injonction du tribunal qui l'obligeait à aider le FBI à déverrouiller un iPhone dans le cadre de son enquête. C’est donc ainsi que 3 ans plus tard en 2019, l’Union européenne a développé une plateforme lui permettant justement de régler ce genre de problèmes. Et aujourd’hui, on apprend que l’UE a décidé d’allouer 4 millions d’euros pour la mise à jour de cette dernière.

Portant le nom de Cerberus, il s’agit d’une plateforme qui est en fait un ensemble d'algorithmes utilisant des ordinateurs à hautes performances pour déchiffrer les mots de passe des appareils saisis lors d'enquêtes policières. Il faut rappeler que son développement a coûté initialement 2,3 millions d’euros et ce nouveau financement devrait rentrer dans le cadre d’un nouveau projet appelé Overclocker. Selon des sources proches du projet et qui se sont confiées à The Record, il s’agira d’étendre Cerberus afin de lui permettre de déchiffrer les mots de passe sur une gamme plus large d’appareils.


Pour ce nouveau projet, le travail sera confié à deux des créateurs de Cerberus à savoir : l'Institut de recherche médico-légale de la gendarmerie française (IRCGN) et l'Institut médico-légal des Pays-Bas (NFI). Comme autres participants, on peut également citer le Service national d'enquête criminelle (NCIS) de Norvège, l'Office fédéral allemand de la police criminelle (BKA) et la société française de cybersécurité Synacktiv.

Si pour certains il s’agit là d’une bonne initiative et qu’ils voient en ce projet une façon de rendre la police plus efficace dans son travail, d’autres y voient du gaspillage pur et simple. Il y en a qui pensent qu’il ne sert à rien de gaspiller autant d’argent pour mettre à niveau quelque chose qui est essentiellement un moteur à force brute. Ils argumentent en ajoutant qu’en plus, cette mise à niveau pourrait en plus facilement être contrée en mettant à niveau le chiffrement utilisé par les méchants.

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Apple refuse de se plier à l'injonction du tribunal qui l'oblige à aider le FBI à déverrouiller un iPhone dans le cadre de son enquête

Antitrust : la Commission européenne ouvre une procédure d'examen contre Google relative à ses pratiques de collecte de données et de publicité

L'UE s'engage à investir jusqu'à 145 milliards d'euros pour développer des processeurs de nouvelle génération et faire évoluer le procédé de gravure à 2 nm pour les processeurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !