IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Interpol invite les services de police du monde entier à travailler de concert pour lutter contre une potentielle pandémie de ransomware
Compte tenu des graves pertes causées par ce type d'attaque

Le , par Jonathan

42PARTAGES

11  0 
La montée en puissance des cyberattaques ces dernières années et en particulier les ransomwares, est quelque chose qui préoccupe à la fois les gouvernements et les organisations mondiales. D’ailleurs, on a appris récemment que Biden a demandé à Poutine d'agir contre les attaques par ransomware et a évoqué des représailles, si les attaques des pirates informatiques liés à la Russie ne cessaient. Maintenant, c’est au tour d’Interpol de monter au créneau. Ainsi donc, lundi dernier, à travers son secrétaire général, Jürgen Stock, l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a exhorté les services de police du monde entier à former une coalition mondiale avec des partenaires industriels pour prévenir une éventuelle pandémie de ransomware.

C’est au cours du forum de haut niveau d’Interpol sur les ransomwares, que Stock s’est prononcé. Ce forum a regroupé un peu plus de 370 participants d'entités publiques, privées et internationales, y compris le Forum économique mondial (WEF), l'ONUDC et les équipes nationales d'intervention en cas d'urgence informatique. Il a été question pour eux de passer en revue les attaques de ransomware contre les infrastructures critiques dans le monde au cours des 12 derniers mois seulement. Ils ont pu constater que les criminels ont gagné 350 millions de dollars en 2020 et que le paiement moyen de la rançon a augmenté de 171 %.


Il a clairement fait savoir que pour lui, des efforts concentrés auront un plus grand impact face à ce qu’il considère comme une menace très importante. Par conséquent, il suggère que soit adoptée la même collaboration internationale que celle utilisée pour lutter contre le terrorisme, la traite des êtres humains ou la mafia des groupes. « Les ransomwares sont devenus une menace trop importante pour qu'une entité ou un secteur puisse y faire face tout seul. L'ampleur de ce défi exige de toute urgence une action mondiale unie qu'INTERPOL peut faciliter de manière unique en tant que partenaire mondial neutre et fiable », tels sont les propos qu’il a employés.

Il n’est d’ailleurs pas le seul à le penser. Tal Goldstein, responsable de la stratégie au Centre pour la Cybersécurité du Forum économique mondial, a lui aussi déclaré : « Le ransomware est en train de devenir l'équivalent du Wild West de l'espace numérique où n'importe qui, à tout moment, peut devenir une victime. La lutte contre les ransomwares exige des efforts collectifs de tous, pour améliorer la cyber hygiène dans tous les secteurs, augmenter les coûts et les risques pour les cybercriminels grâce à des efforts perturbateurs et réduire les gains pour ces derniers. Le Partenariat du Forum économique mondial, en étroite collaboration avec INTERPOL, s'est efforcé de façonner des architectures mondiales pour soutenir une telle collaboration et d'explorer des moyens d'encourager des mesures responsables par les dirigeants des organisations de victimes ».

À la sortie de ce forum, 4 recommandations ont été approuvées par les participants, dans le but d’atténuer l'impact des ransomwares :
  • il faut sensibiliser les gens à la fois en établissant des partenariats et en partageant des informations avec eux ;
  • viser la perturbation avant l'exploitation du ransomware et de son écosystème par le biais d'actions mondiales d'application de la loi à la fois réactives et proactives ;
  • fournir une assistance d'urgence en cas d'événement contre les attaques de ransomware en utilisant le réseau mondial et les capacités d’Interpol ;
  • assurer une assistance post-événement après les attaques de ransomware pour augmenter la résilience, l'agilité et la réactivité.


Source : Interpol

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Biden demande à Poutine d'agir contre les attaques par ransomware et évoque des représailles, si les attaques des pirates informatiques liés à la Russie ne cessent
Kaspersky dévoile 5 nouvelles méthodes utilisées par les gangs de ransomware aujourd'hui, qui ont désormais recours à des attaques plus ciblées
Victime d'un ransomware, une entreprise paie des millions aux cybercriminels pour restaurer ses fichiers. L'entreprise se fait attaquer à nouveau par le même ransomware et paie encore

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !