IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des adresses de crypto-monnaies chinoises ont envoyé 2,2 milliards de dollars à des activités d'escroqueries et des opérations de darknet entre avril 2019 et juin 2021
Selon Chainalysis

Le , par Sandra Coret

10PARTAGES

2  0 
Ces adresses d'activités illégales ont reçu 2 milliards de dollars de cryptomonnaies provenant de sources illicites, faisant de la Chine un acteur important de la criminalité liée aux monnaies numériques, ajoute le rapport. Cette étude analyse l'activité des cryptomonnaies en Chine dans un contexte de répression gouvernementale.

Toutefois, le volume de transactions de la Chine avec des adresses illicites a chuté drastiquement au cours de ces deux années en matière de valeur absolue et par rapport aux autres pays, a indiqué Chainalysis. La grande raison est l'absence de schémas de Ponzi à grande échelle, comme l'escroquerie de 2019 impliquant le portefeuille et l'échange de cryptomonnaies PlusToken qui provenait de Chine, a-t-elle noté.

Les utilisateurs et les clients ont perdu environ 3 à 4 milliards de dollars à cause de l'arnaque PlusToken.

La grande majorité des mouvements de fonds illégaux de la Chine en crypto ont été liés à des escroqueries, bien que cela ait également diminué, selon le rapport de Chainalysis.

"Cela est très probablement dû à la fois à la sensibilisation suscitée par PlusToken, ainsi qu'aux mesures de répression dans la région", a déclaré Gurvais Grigg, responsable mondial des technologies du secteur public chez Chainalysis, dans un courriel adressé à Reuters.

Le rapport fait également état d'un trafic de fentanyl en provenance de Chine, un analgésique narcotique très puissant prescrit en cas de douleur intense ou de douleur après une opération.

Chainalysis a décrit la Chine comme la plaque tournante du commerce mondial du fentanyl, de nombreux producteurs chinois de cette drogue utilisant des cryptomonnaies pour effectuer des transactions.


Le blanchiment d'argent est une autre forme notable de criminalité basée sur les cryptomonnaies menée de manière disproportionnée en Chine, selon Chainalysis.

La plupart des activités de blanchiment d'argent basées sur les cryptomonnaies impliquent des échanges de devises numériques classiques, souvent par le biais de bureaux de gré à gré dont les activités sont construites sur ces plateformes.

Chainalysis a noté que la Chine semble prendre des mesures contre les entreprises et les individus qui facilitent cette activité.

Il a cité Zhao Dong, fondateur de plusieurs entreprises chinoises de gré à gré, qui a plaidé coupable en mai à des accusations de blanchiment d'argent après avoir été arrêté l'année dernière.

Source : Chainalysis

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

La Chine expulse plus de la moitié des mineurs de bitcoins du monde, et un grand nombre d'entre eux pourraient migrer vers le Texas

Le PDG de Kraken, une importante plateforme web d'échange de Bitcoin, met en garde : la répression des cryptomonnaies est peut-être imminente, même si celles-ci continuent de gagner en valeur

Fraude à la cryptomonnaie : le "roi du bitcoin" brésilien arrêté pour avoir prétendument détourné 300 millions de dollars, soutirés à un grand nombre d'investisseurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !