IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Maison Blanche prévoit une réunion de 30 pays ce mois-ci pour discuter de la lutte contre la menace croissante des ransomwares et autres cybercrimes
Déclaration du Président Joe Biden

Le , par Sandra Coret

59PARTAGES

12  0 
Une session en ligne organisée par le Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche visera également à "améliorer la collaboration entre les services de police" sur des questions telles que "l'utilisation illicite des cryptomonnaies", a déclaré M. Biden dans un communiqué.

L'administration Biden a élevé la réponse à la cybersécurité aux plus hauts niveaux de l'administration pour faire suite à une série d'attaques cette année qui ont menacé de déstabiliser les approvisionnements énergétiques et alimentaires des États-Unis.

Le producteur de viande JBS SA a payé 11 millions de dollars pour mettre fin à une attaque de ses systèmes qui a interrompu la production et qui était censée provenir d'un groupe criminel ayant des liens avec la Russie.

Colonial Pipeline a versé près de 5 millions de dollars à une bande de pirates informatiques apparemment basée en Europe de l'Est pour récupérer ses accès, dont une partie a été récupérée par la suite par les forces de l'ordre américaines.

Les deux entreprises ont payé les rançons en bitcoins.

Les logiciels de rançon fonctionnent en cryptant les données des victimes. En général, les pirates offrent à la victime une clef en échange de paiements en cryptomonnaies qui peuvent atteindre des centaines de milliers, voire des millions de dollars.


L'administration Biden espère que son nouveau groupe informel, baptisé "Counter-Ransomware Initiative" (initiative de lutte contre les rançongiciels), renforcera son action diplomatique, qui comprend des discussions directes avec la Russie, l'OTAN et les pays riches du Groupe des Sept (G7).

Elle se concentre de plus en plus sur le blocage de ce qu'elle appelle les "cyberactivités malveillantes" de la Chine, accusations que Pékin a démenties.

Il n'a pas été immédiatement précisé quels pays participeraient à la réunion ni quand elle aurait lieu exactement.

Un responsable de la Maison-Blanche a déclaré qu'ils étaient particulièrement désireux de s'attaquer à "l'utilisation abusive de la monnaie virtuelle pour blanchir les paiements de rançon" et qu'ils avaient l'intention "d'enquêter et de poursuivre les criminels du ransomware", dont beaucoup sont anonymes et attaquent des institutions dans d'autres pays.

Source : Président Joe Biden

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative de Joe Biden ?

Voir aussi :

Le Trésor américain victime de piratages informatiques soutenus par un gouvernement étranger, plusieurs autres agences gouvernementales et organisations privées seraient également touchées

Les pirates informatiques obligent Joe Biden à adopter une position plus agressive à l'égard de la Russie, en réponse au piratage du géant agroalimentaire JBS

Joe Biden publie un décret visant à renforcer les défenses américaines en matière de cybersécurité, après le piratage du Colonial Pipeline

Biden nomme le spécialiste de l'open source David Recordon comme prochain directeur de la technologie à la Maison blanche, l'ancien directeur de l'ingénierie de Facebook avait déjà servi sous Obama

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de gabriel21
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/10/2021 à 20:14
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
Que pensez-vous de l'exclusion de la Russie de cette réunion ?
Déjà : ne pas être invité ou être exclu sont deux choses différentes. La première est que l'avis de celui qui n'a pas été invité, n'est pas pertinente, la deuxième est soit que la personne ne respecte pas l'esprit de cette réunions.

Quand je vois la liste des pays invités à la réunion : il s'agit du cercle d'influence des USA. Comprendre par là, que la maison blanche va donner ses ordres à ses vassaux, officiellement pour adopter une position commune face à des envahisseurs potentiels qui ne sont pas explicitement nommé mais implicitement. Il est d’ailleurs intéressant de noter que les USA pourraient, si Moscou obéit à leurs directives, considérer la Fédération russe comme un allié ou un vassal. La république populaire chinoise n'ayant pas cet option. Une nouvelle confirmation du changement de stratégie de la défense américaine et de la désignation d'un nouvel ennemi. Changement dont le vassal France a fait les frais avec le contrat des sous-marins australiens. Pour l'instant, les russes semblent plus être considérer comme des égaux via des groupes d'échanges qui ont été mise en place par les deux dirigeants que des ennemis à proprement parler. Et dire que Biden accusait Trump d'être trop près des russes...
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
A votre avis, dans quelles mesures les dirigeants d'un Etat peuvent être tenus responsables des cyberattaques exécutées depuis leur pays ?
Comme n'importe quelle affaire d’espionnage ou d'ingérence. Ce qui veut dire que la puissance militaire brute sera le principal levier et que pour les intérêts économiques, ethniques, territoriaux voir religieux, les cyberattaques seront une guerre à la fois cybernétique et bien réelle (militaire, assassinat...) entre les puissances pour le contrôle de la terre. Le changement de la doctrine militaire de nombreux pays du monde avait déjà donné un aperçu. Cet idée en est la suite logique.
8  0 
Avatar de archqt
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 05/10/2021 à 17:52
On ne négocie pas avec les terroristes. Il me semblait que c'était la devise du FBI.
0  0 
Avatar de 10_GOTO_10
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/10/2021 à 13:04
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
Un responsable de la Maison Blanche a déclaré qu'ils étaient particulièrement désireux de s'attaquer à "l'utilisation abusive de la monnaie virtuelle pour blanchir les paiements de rançon"
Bla bla bla... Ce n'est pas les rançongiciels qui sont visés, mais bien les cryptomonnaies. La pédophilie ça ne marche plus, le terrorisme est un peu en perte de vitesse, l'évasion fiscale on sait maintenant que ça passe par les banques, alors on agite un autre épouvantail.
1  1