IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La police ukrainienne a arrêté un pirate informatique qui contrôlait un botnet de 100 000 dispositifs
Utilisé pour mener des attaques DDoS pour le compte de clients payants

Le , par Sandra Coret

30PARTAGES

3  0 
La police ukrainienne a arrêté un pirate informatique qui contrôlait un botnet de 100 000 dispositifs, utilisé pour mener des attaques DDoS pour le compte de clients payants

L'acteur de la menace a été arrêté à son domicile de Prykarpattia où il aurait utilisé le botnet pour mener des attaques DDoS ou pour soutenir d'autres activités malveillantes pour ses clients.

Attaques DDoS à la demande

Cette activité consistait notamment à forcer les identifiants de connexion à des sites Web, à effectuer des opérations de spamming et à effectuer des tests de pénétration sur des dispositifs distants afin d'identifier et d'exploiter des vulnérabilités.

Selon l'annonce de la SSU, le pirate ne s'est pas contenté d'utiliser la puissance de son botnet pour démolir des sites. Il a également effectué des tests de reconnaissance et de pénétration pour identifier et exploiter les vulnérabilités des sites Web cibles.

Défaut de sécurité opérationnelle

Un communiqué de presse de la SSU ukrainienne indique que le pirate a trouvé ses clients sur des forums privés et des canaux Telegram, où il était payé par des plateformes électroniques telles que "Webmoney" pour son activité illicite. Cette plateforme de paiement fait l'objet de sanctions en Ukraine.

L'acteur a enregistré un compte sur Webmoney avec sa véritable adresse, ce qui a permis à la police ukrainienne de trouver son lieu de résidence. À son domicile, les forces de l'ordre ont saisi le matériel informatique qui contrôlait le botnet, mettant ainsi fin à l'opération malveillante.


Le hacker ukrainien est désormais accusé de violation de la partie 2 de l'art. 361-1 du Code pénal du pays, relatif à la distribution et à la vente de logiciels malveillants, et à l'interférence avec le fonctionnement des ordinateurs et des réseaux.

Ces chefs d'accusation pourraient entraîner des peines sévères, comme plusieurs années d'emprisonnement, mais la police devra d'abord évaluer pleinement les preuves stockées dans les systèmes saisis afin de déterminer toute la portée des actes du pirate.

Cette arrestation s'inscrit dans le cadre des opérations de répression menées à l'échelle mondiale pour déjouer les attaques DDoS susceptibles d'avoir un impact considérable sur les entreprises et les infrastructures.

Le mois dernier, le ministère américain de la Justice a inculpé un opérateur du botnet Android WireX pour une attaque par déni de service distribué contre une chaîne hôtelière multinationale.

Source : Communiqué de presse de la police ukrainienne

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

La police ukrainienne a arrêté les membres d'un célèbre gang de ransomware, qui a piraté un certain nombre de cibles américaines et sud-coréennes

À 19 ans, il a développé une dizaine de frameworks pour lancer des attaques de phishing., la police néerlandaise l'a arrêté tandis que ses clients auraient gagné des millions d'euros en deux ans

Dix fraudeurs par échange de cartes SIM arrêtés pour avoir volé 100 millions de dollars en cryptomonnaie à des célébrités, ainsi que des informations personnelles

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !