IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google Drive et d'autres applications populaires de stockage de données dans le cloud sont utilisés pour diffuser des logiciels malveillants
Un phénomène qui a commencé en 2020, selon NetSkope

Le , par Sandra Coret

27PARTAGES

7  0 
La propagation des virus et des logiciels malveillants est un phénomène qui augmente considérablement avec la technologie. NetSkope a récemment détecté un phénomène de ce type. Selon l'étude de NetSkope, les applications cloud ont réussi à devenir les principaux distributeurs de malwares, Google Drive en tête.

Le rapport montre que près de deux tiers de toutes les applications cloud ont été une source de transferts de malwares de manière non intentionnelle. Ce phénomène a commencé en 2020 avec 93 applications cloud transférant des logiciels malveillants de manière non intentionnelle, puis a été largement dépassé en 2021 avec 230 applications. En 2022, on pense que le nombre d'applications va encore augmenter.

Google Drive était en tête de liste en raison de la facilité d'utilisation de l'application et de son immense popularité. Avec une telle demande pour Google Drive et un nombre d'utilisateurs aussi élevé, on peut penser que son système de sécurité sera solide. Cependant, le malware semble être plus fort que le Drive et toutes les autres applications cloud comme OneDrive, SharePoint, Amazon et Github.


Parmi les moyens de diffusion des malwares, les attaquants envoient des documents Office nuisibles sur les plates-formes cloud. L'utilisation de cette tactique particulière était de 19 % en 2020, et a augmenté à 37 % l'année dernière.

Selon les chercheurs en sécurité, la cause de ce phénomène doit être imputée à divers copycats comme Dridex, etc.

En outre, les chercheurs ont observé que si, l'année suivante, les gens démissionnaient en grand nombre, beaucoup d'entre eux emmenaient ou emportaient les données stockées de l'entreprise depuis les lecteurs cloud auxquels ils avaient accès. Les statistiques montrent que 29 % des utilisateurs ont, au cours de l'année écoulée, téléchargé des fichiers depuis les comptes des entreprises et que 15 % d'entre eux les ont téléchargés sur leur compte personnel. Cela montre que le système peut parfois être à l'origine de la diffusion de données par des employés infidèles.

Bien que ce logiciel malveillant soit une question cruciale, Google ne s'est pas encore exprimé sur le sujet. Étant donné que Google et toutes les autres applications cloud qui ont été ciblées sont de grands noms, ils devraient s'exprimer très rapidement sur la question et donner à leurs utilisateurs la garantie que leurs données sont en sécurité et que l'entreprise technologique travaillera bientôt à la résolution de ce malware particulier.


Source : NetSkope

Et vous ?

Trouvez-vous cette étude pertinente ?

Voir aussi :

Les risques liés à la diffusion de logiciels malveillants, aux plugins tiers et aux charges de travail exposées dans le cloud sont en augmentation, selon une nouvelle étude de Netskope

Les entreprises sont menacées par les logiciels malveillants diffusés par les applications cloud, d'après un nouveau rapport de Netskope

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de vanquish
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 25/01/2022 à 8:46
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message

Trouvez-vous cette étude pertinente ?
Moi qui pensais que les logiciels malveillants se diffusaient par disquette 3'1/2, me voilà bien détrompé.
4  0 
Avatar de Escapetiger
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 26/01/2022 à 13:57
Rendons à César ce qui appartient à César, tout a démarré avec une disquette 5 ¼ (5 pouces un quart) aussi appelée disque souple (floppy disk en anglais) en raison de la souplesse des premières générations (8 et 5,25 pouces) et par opposition au disque dur :

L'histoire étrange de l'inventeur du ransomware
La toute première attaque par ransomware a été lancée sur une disquette
2  0