IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le Royaume-Uni est le pays où vous risquez le plus d'être victime de la cybercriminalité avec 3 409 victimes par million d'internautes
La France est en 7 è position avec 27 victimes par million

Le , par Sandra Coret

40PARTAGES

4  0 
Une nouvelle étude de Surfshark révèle les endroits où vos craintes ont le plus de chances d'être justifiées, les pays où la densité de cybercriminalité - le nombre d'attaques par million d'habitants - est la plus élevée.

Le Royaume-Uni arrive en tête de liste avec 3 409 victimes par million d'internautes, soit presque deux fois plus que les États-Unis (1 724 par million). Le nombre de victimes au Royaume-Uni a également augmenté de 130 % par rapport à 2019, ce qui représente la deuxième plus forte croissance en glissement annuel dans le monde, après l'Afrique du Sud qui a fait face à la plus forte hausse de 277 %.

L'Inde clôt le top 10 avec seulement quatre victimes par million d'utilisateurs et une hausse de seulement 1 % par rapport à 2019. Avec la Belgique, elle affiche l'une des plus faibles croissances d'année en année des victimes de cybercriminalité. Cependant, la Belgique se classe quatrième sur la liste de densité avec 94 victimes par million d'utilisateurs en 2020.


"Comme une plus grande partie de nos vies devient numérique, les chances d'être victime de crimes en ligne augmentent chaque année. Depuis 2001, le nombre de victimes de crimes en ligne a été multiplié par 15, et les pertes financières ont été multipliées par plus de 200, passant de 2 000 à 480 000 dollars par heure", explique Vytautas Kaziukonis, le PDG de Surfshark. "Inévitablement, le paysage de la vie privée et de la cybersécurité va évoluer rapidement au cours des prochaines années. C'est le bon moment pour se concentrer sur l'hygiène personnelle en matière de cybersécurité afin de rester plus en sécurité en ligne."

Le rapport se penche également sur les cybercrimes les plus populaires, le phishing étant le plus répandu pour la deuxième année consécutive. En 2020, on a dénombré un total de 241 343 victimes de phishing. Cependant, en moyenne, les victimes de phishing ont perdu le moins d'argent (225 dollars par victime), tandis que les personnes victimes de fraude à l'investissement ont perdu le plus (38 287 dollars par victime en moyenne).

La fraude à la confiance et à l'amour a cependant eu l'impact financier le plus élevé au total sur ses victimes. Les gens ont perdu plus de 600 millions de dollars de cette manière en 2020. Cette année-là, le délit en ligne ayant eu le moins d'impact a été l'attaque par déni de service - seules quelque 2 000 victimes ont signalé ce délit, pour une perte moyenne de 254 dollars.


Source : Surfshark

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Le FBI publie son rapport sur les activités cybercriminelles en 2020 : les pertes dépassent les 4 Mds $, la France est le septième pays le plus touché

Le botnet Emotet, l'un des plus gros logiciels de cybercriminalité en activité depuis six ans a été neutralisé grâce à une opération coordonnée par Europol impliquant les autorités de huit pays

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !