IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le collectif de pirates informatiques Anonymous déclare une "cyberguerre" contre la Russie,
Et désactive le site d'information de l'État

Le , par Bill Fassinou

90PARTAGES

10  0 
Des pirates informatiques s'identifiant au collectif d'hacktivistes Anonymous ont annoncé avoir lancé des cyberopérations qui ont brièvement mis hors service le site Web RT.com du service d'information Russia Today (RT), contrôlé par l'État. Anonymous a également annoncé jeudi s'en être pris à de nombreux sites Web du Kremlin, du gouvernement russe et du ministère russe de la Défense. L'agence de presse RT.com a confirmé que l'attaque a eu lieu, précisant qu'elle a ralenti certains sites Web et en a mis d'autres hors ligne pendant "de longues périodes".

La Russie est sous le coup de sanctions de Paris et de la communauté internationale concernant un certain nombre de hautes technologies, après avoir envahi l'Ukraine dans la nuit du mercredi au jeudi. Mais d'autres entités non étatiques ont également décidé d'affronter la Russie sur un autre angle. Mercredi, le groupe de pirates informatiques connus sous le nom d'"Anonymous" a déclaré une guerre cybernétique à la Russie et dit avoir lancé une série d'attaques contre le gouvernement russe. L'annonce a été faite par le biais d'une série de tweets provenant de différents comptes Twitter prétendument gérés par le collectif.



Les pirates auraient réussi à mettre brièvement hors service d'information RT.com, ainsi que les sites Web du Kremlin, du gouvernement russe et du ministère russe de la Défense. Cependant, à l'heure actuelle, seule l'agence de presse russe RT a confirmé avoir subi une cyberattaque. Certains des pirates s'identifiant à Anonymous ont révélé leurs attaques. L'un d'eux, qui a pour pseudonyme @LiteMods, a déclaré dans un tweet : « nous sommes #Anonymous. Nous avons mis hors service le site Web du Kremlin en soutien à #OpRussia. Faites-moi savoir s'il réapparaît ! F**k #Putin. Nous soutenons le peuple ukrainien. Nous sommes légion ».

Il a ajouté : « nous n'oublierons pas les vies qui ont été perdues sous le régime de Poutine ». Selon les analystes, RT a subi la "colère" d'Anonymous, car la couverture par l'agence de presse de la situation en Ukraine s'est faite essentiellement d'un point de vue prorusse, montrant des feux d'artifice et des célébrations joyeuses dans les territoires nouvellement occupés. Au Royaume-Uni, des députés ont déclaré que la chaîne de télévision était "l'outil de propagande personnel" du président russe Vladimir Poutine et qu'elle devait être interdite. Les pirates informatiques auraient eu recours à des attaques par déni de service distribué (DDoS).



Pour rappel, l'attaque DDoS implique que plusieurs systèmes inondent un site Web ciblé de sorte qu'aucun autre trafic ne puisse passer. « C'est comme essayer de faire passer cinq personnes par une porte en même temps », a déclaré Robert Potter, expert en cybersécurité. Toutefois, les attaques DDoS sont considérées comme faciles à monter et faciles à défendre. Une mesure simple consiste à couper le trafic étranger vers un site Web. Selon les observateurs, c'est la solution que l'agence de presse a sans doute appliquée, car il semble actuellement plus facile d'accéder à RT.com depuis l'intérieur de la Russie que depuis l'extérieur.

« Les attaques DDoS sont rarement plus que gênantes. Si vous assommez Amazon avec une attaque DDoS, ils perdent des millions par minute, mais pour le site d'information de l'agence de propagande russe, ce n'est pas si grave », a déclaré Potter. Toutefois, il estime que l'on assistera probablement à une recrudescence de l'hacktivisme des Anonymous. Une vidéo d'Anonymous publiée le 15 février menaçait de prendre en "otage" les systèmes de contrôle industriel de la Russie en cas d'escalade de la crise ukrainienne. « Il existe un risque réel qu'une cyberguerre entre pays mène à une escalade », a déclaré Potter.



« Toute cyberactivité qui est conceptuellement anonyme et niable a plus de chances de réussir, car elle ne provoquera pas d'escalade entre les pays ». L'escalade inclut la possibilité d'une cyberattaque russe contre les États-Unis. En outre, en janvier, une note de renseignement du gouvernement américain a averti que la Russie "envisagerait" une cyberattaque potentiellement dévastatrice contre les États-Unis si l'OTAN intervenait pour défendre l'Ukraine. Les experts en cybersécurité ont également averti que les bandes criminelles prétendument affiliées à la Russie pourraient être encouragées à cibler l'Australie avec des cyberattaques.

En début de semaine, des cybercriminelles russes auraient lancé des attaques par déni de service sur les sites Web de plusieurs banques et services gouvernementaux ukrainiens. En réponse, le gouvernement ukrainien aurait demandé à des volontaires du "milieu des pirates informatiques" de l'aider à protéger les infrastructures essentielles et à espionner les troupes russes.

Enfin, des experts notent qu'Anonymous est un collectif décentralisé sans hiérarchie ni direction claires. Il est connu pour s'attaquer à un large éventail de cibles, avec des cyberattaques antérieures visant la CIA, l'État islamique, l'Église de scientologie. Plusieurs autres attaques très médiatisées sont également à son actif. Il est important de noter qu'il n'existe pas d'identifiant Twitter officiel d'Anonymous, en raison de l'aspect décentralisé du groupe. Il est donc conseillé de prendre leurs affirmations (ou celles de leurs actions) avec des pincettes.

Source : Anonymous (1, 2, 3)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi

L'Ukraine fournirait 90 % du néon utilisé dans la fabrication des semiconducteurs aux États-Unis et l'invasion russe pourrait entraver les problèmes de l'industrie américaine des puces

Les sites Web du gouvernement ukrainien ne sont pas accessibles, alors que l'Ukraine est bombardée de cyberattaques dans le cadre de l'invasion russe

Le président russe Vladimir Poutine peut faire beaucoup plus de dégâts en Ukraine et l'administration Biden pourrait priver le pays d'une vaste gamme de produits de basse et haute technologie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de JackIsJack
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 04/03/2022 à 7:32
Je n'ai jamais vu une fermeture de ticket de support aussi bien rédigée.
16  0 
Avatar de SofEvans
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:52
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Ah mais c'est extrêmement simple pour que la paix soit faite en deux jours :
1-L'ukraine et tous les pays limitrophes à la Russie s’engagent a rester neutre.
2-L'ukraine doit arrêter de bombarder et de maltraiter les populations du Dombass

et voila, tu as la paix.
Euuhh, j'ai pas forcement tout tout bien suivi, mais de ton point de vue, la Russie envahi l'Ukraine juste pour protéger le Dombass ?
Parce que dans ce cas, ils protègent vachement bien le Dombass les russes, vu qu'ils sont allé jusqu'à Kiev. Et pis le "bout" de terre qui relie la Russie à la Crimée, c'était vitale de le prendre pour protéger le Dombass, tiens ...

Non, la Russie utilise l'excuse du Dombass.

De plus, juste comme ça : c'est moi qui ai mal compris où à l'origine le Dombass fait partie de l'Ukraine ?
Mais bon, faut dire que la Russie et l'Ukraine disent en chœurs "ça c'est à moi depuis le début", qui raison qui a tord ?
Si on avait un département de France qui tout d'un coup se revendiquait appartenir à un autre pays et que le dit pays se mettait à fournir des armes au département pour qu'il se soulève, je me demande comment la France réagirait ?

Bref, pour moi,c'est plus compliqué et plus subtil que "Ukraine gentil, Russe méchant", mais la Russie utilise clairement l'excuse du Dombass pour envahir l'Ukraine.
16  2 
Avatar de Le gris
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 22:51
Où se trouvaient toutes ces belles têtes pensantes quand le USA envahissaient l'IRAK, l'Afghanistan ... Tout d'un coup, on devient tous défenseurs de la censure sur internet. En fait toutes les entités mises en place par l'occident sont juste des outils de pression contre ceux qui n'ont pas les mêmes vision politiques que nous. Je croyais à tors l'internet libre et ouvert jusqu'à la crise Russie - Ukraine.

Votre vision du monde à géométrie variable fera naitre un autre bloc. Et ça ne sera pas à l'avantage de l'occident.

Tout ça est dégoûtant.
16  4 
Avatar de Darkzinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 03/03/2022 à 9:55
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Les analyses géopolitiques niveau pâte a modeler, on en a tous les jours à la TV, évitons de ramener cela ici.
Quelle qu'en soit la raison il s'agit d'une invasion. C'est un fait.
12  1 
Avatar de Karshick
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 03/03/2022 à 8:26
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Oui alors on va être prudents aussi sur les accusations de présences nazies etc, surtout quand elles viennent de Poutine ou d'Israël...
D'autant plus quand on voit que Poutine emploi le groupe mercenaire Wagner qui est dirigé par Dmitri Outkine... un néo nazi. Le monsieur a quand même des symboles SS tatoué sur son cou.
10  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:49
Salut,

Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
2-L'ukraine doit arrêter de bombarder et de maltraiter les populations du Dombass
J'ai surement raté une étape, alors une source fiable sera la bienvenue.
Merci,
13  3 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/03/2022 à 13:37
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
A l’époque des faits, qui n'ont pas eu lieu en 2018, Biden été vice president d'Obama.
Il ne faut pas croire non plus les medias occidentaux ! Il ne faut croire personne et lire tout le monde, c'est le meilleur moyen de se faire une opinion au plus proche de la vérité.
+1 On est abreuvés H24 de propagande antirusse, entre BFM antirusse et RT pro russe franchement les 2 ont une fiabilité proche de 0.
Le mieux est d'analyser les faits soi-même ! De voir les documents et vidéos d'archives qui eux sont des preuves réelles !

Je regardais beaucoup RT pendant la révolte des gilets jaunes et ils informaient bien mieux que BFM sur ce sujet. Au lieu de parler des casseurs ils montraient la majorité qui composait le mouvement et ses revendications.
Celui qui fait confiance à TF1 et BFM pour s’informer est aussi stupide (voir plus) que celui qui fait confiance à RT.

Je ne veux pas d'une guerre contre les Russes, mais les médias et politiciens occidentaux font pour je ne sais quelle raison monter la haine contre les Russes, voir les propos de Biden il y'a 2 jours sur Poutine...
Les Américains voulaient la guerre et veulent désormais clairement une aggravation du conflit, car cela leur profite pleinement.
12  2 
Avatar de esperanto
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 26/02/2022 à 20:20
Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
L'urkrainien n'est ni plus ni moins qu'une variante de la langue russe ...
извини, точно нет
J'ai appris le russe et j'ai pu faire l'expérience ce matin avec un article qu'un journal russe avait publié dans les deux langues, par solidarité avec les ukrainiens: la grammaire de l'ukrainien ressemble beaucoup à celle du russe, mais dans le texte ukrainien j'aurais eu besoin du dictionnaire tous les six mots environ, si je n'avais pas eu le texte russe en appui. La faute à un abondant vocabulaire proche du polonais.
Une fois dans un congrès en Ukraine, un russe qui avait tenté de suivre une conversation en ukrainien m'a dit qu'il en avait compris environ un tiers. Mieux que moi certes et c'est bien normal, mais à aucun moment il n'a eu l'impression d'entendre sa propre langue.
Les langues slaves sont souvent réputées assez proches du point de vue de ceux dont c'est la langue maternelle, mais pour un étranger c'est loin d'être aussi évident. Ou alors tu dois considérer que le polonais aussi est proche du russe et peut-être même que les russes devraient reprendre ce qui leur appartient ? (après tout quitte à citer l'Histoire, la Pologne faisait partie de la Russie du temps des tsars...)

Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
1) Déjà si les politiques avaient commencé par imposé l'apprentissage des 2 langues russe ET ukrainien
Les ukrainophones comprennent le russe en général. Encore que quand je trouve une info intéressante sur un forum informatique russe, les ukrainiens qui participent à la discussion on les reconnait au premier coup d’œil. Mais respect, c'est pas leur langue maternelle ils font sans doute moins de fautes qu'un étranger.
Et dans l'autre sens, les russophones d'Ukraine se sont assez récemment mis à l'Ukrainien... à partir du moment où Poutine a commencé à être agressif partout, pas seulement en Crimée. Ou comment obtenir l'inverse de ce qu'on est venu chercher...

Citation Envoyé par sanderbe Voir le message
On entend rarement, voir jamais les différentes minorités intra russes se tapper sur la gueule ... C'est toujours dans les pays voisins ...
Ah bon, en Tchétchénie par exemple, c'est un pays voisin?
9  0 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:52
Citation Envoyé par Coeur De Roses Voir le message
Je cite uniquement cette partie. Je ne suis pas contre le fait de protéger et soutenir les innocents en Ukraine, mais le niveau de soutien et d'engouement qu'on voit pour cette cause de part et d'autres me laissent perplexe, car comme tu dis il y'a eu d'autres conflits par le passé il me semble, mais il y'avait pas autant d'implication de la part des gens sur le plan international. On est peut être bien dans du 2 poids 2 mesures.
il suffit de penser à israel et à la palestine......

conflit peu suivit... quand il y a des morts palestiniens c'est toujours le même discourt d'israel des terroristes......... alors qu'Israel les aggresses depuis 70 ans

un état raciste et oprimant
https://www.journaldemontreal.com/20...la-citoyennete
10  1 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 26/02/2022 à 12:16
Une chose est sûre, c'est que cette histoire va beaucoup trop loin.
Il y a une réalité dans ce que dit Poutine, le reste du monde n'a pas écouté depuis des années ses plaintes à propos de l'Ukraine et il suffit de regarder n'importe quelle vidéo disponible sur Youtube datant de 2, 5, voir 10 ans pour s'en rendre compte.

Poutine est légitime dans sa revendication et si l'on suit les faits, il avait raison sur la très grande majorité de ce qu'il reprochait : non-respect des accords de Minsk, pouvoir en place illégitime issu d'un coup d'état, ...
Mais cela ne justifie pas et ne peut pas justifier de tuer des gens. Que ce soit en Ukraine par les Russes ou dans un pays terroriste.
Celui qui porte le coup le premier, portera toujours derrière la responsabilité des conséquences.

Là, ce qu'a fait Poutine, est purement et simplement inadmissible, mais le pire dans cette histoire, est qu'effectivement si la France ou n'importe quel autre pays met le pied là-bas pour aider militairement, nous pouvons très certainement dire Adieu à l'humanité, voir la planète.
Laisser faire tant que "ça ne nous atteint pas directement", est dangereux tout comme l'inverse et le problème sous-jacent à cette situation est que Poutine ne comprend que le rapport de force.

Un rapport de force n'est pas nécessairement physique et moi, je ne suis pas convaincu que faire payer les autres, des idées de certains, soit la bonne solution.
En d'autres termes, ce n'est pas asphyxiant le monde russe à coups de sanction que l'on va avancer, personne n'aura rien à y gagner et, tout comme assister bêtement à une tragédie n'est pas non plus la solution.

Nous sommes pris entre la faucille et le marteau à cause des choix et des comportements irresponsables non seulement de Poutine et son gouvernement, mais il faut être honnête, aussi à cause des nôtres.
Les Américains dans le comportement qu'ils ont depuis la guerre froide avec les Russes, les Européens, ... à force de prendre de haut et de critiquer ouvertement à la moindre chose faite par les Russes, la situation ne pouvait pas tenir encore longtemps et ce qu'a fait Poutine et aussi une revendication de ces comportements.

Aujourd'hui, nous sommes face et j'ose dire le mot, à un crime contre l'humanité.
Lancer une guerre ouverte, sans sommations, sur le simple principe d'un coup de colère qui a mûri des années durant et par la même faire non seulement payer le monde entier en plus des principaux visés de nos jours, est et doit être inadmissible.

Je n'ai personnellement pas la solution, mais la seule chose dont je suis sûr, est que nous ne pouvons ni participer à cette guerre, ni rester les bras béants à coups d'aide humanitaire.
Nous ne sommes pas dans un monde de bisounours et nous le serons jamais, chaque pays aura toujours ses revendications et mettre en place un gouvernement mondial ne sera jamais une autre réponse que le besoin primaire et bas de se sentir supérieur aux autres lorsque l'on est à ce type de poste. Pour autant, il est temps que les peuples arrêtent de subir les conséquences, encore une fois, des choix de quelques-uns autre détriment de tous les autres.

C'est la notion même de gouvernement qui est à revoir et qui est ambigu.

Moi, j'aurais tendance à dire qu'il faut, comme le dit mieux que moi Jean-François Clervoy, gérer un pays comme une navette spatiale et qu'à ce titre, il faut arrêter de mettre des gens placés sur leur capacité à se vendre au détriment de leur capacité à réellement gouverner.
Gouverner demande un package de compétences, mais aussi de prérequis qui ne devraient pas être négociable (un minimum de capacité intellectuelle, d'empathie, de conscience, ...) et aucun pays dans le monde, n'est doté aujourd'hui, d'outils permettant de vérifier ces prérequis avant de prétendre à un tel poste.

A travers ce qu'il se passe avec Poutine, c'est aussi le constat que la manière dont nous pensons le monde n'est tout simplement pas le bon.
15  7