IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Ukraine aurait obtenu des informations personnelles sur environ 120 000 soldats russes engagés dans le conflit,
Notamment des noms, des adresses, des numéros de passeport, etc.

Le , par Bill Fassinou

88PARTAGES

17  1 
La guerre cybernétique entre la Russie et l'Ukraine pourrait avoir atteint un point critique, en particulier pour les militaires russes combattant sur le sol ukrainien. Les autorités ukrainiennes, notamment le groupe ukrainien de réflexion "Centre for Defence Strategies", seraient en effet entrées en possession des données personnelles de 120 000 soldats russes prenant actuellement part aux combats. L'annonce a été faite pour la première fois par le site d'information ukrainien Ukrainska Pravda, qui a maintenant partagé ces données librement sur le Web.

Le conflit armé entre l'Ukraine et la Russie se déroule sur deux fronts : les combats entre les troupes russes et ukrainiennes sur le territoire ukrainien et une bataille très intense dans le cyberspace. Campagnes d'hameçonnage visant le personnel militaire ukrainien comme russe ; attaques DDoS contre les sites Web des médias d'États ; logiciel malveillant d'effacement de données, comme HermericWiper qui a été prétendument déployé par la Russie, etc., sont autant d'opérations de piratage menées simultanément par les cyberspécialistes des deux pays dans le but de déstabiliser l'adversaire. Ainsi, les Ukrainiens ont fait une annonce fracassante ce mardi.

Selon les médias ukrainiens, le groupe national de réflexion "Centre for Defence Strategies" a obtenu des données personnelles d'au moins 120 000 militaires russes combattant en Ukraine. Ces données, qui ont maintenant été divulguées en ligne sous la forme d'un fichier PDF, comprennent ce qui semble être des noms, des lieux et des numéros de passeport, des noms d'unités et des numéros de téléphone. Plusieurs sources ayant épluché les données ont déclaré qu'elles n'ont pas été en mesure de vérifier pleinement leur exactitude. Toutefois, un groupe de chercheurs a affirmé sur Twitter mardi qu'ils ont pu trouver certaines correspondances positives.



D'autres ont également dit qu'ils ne pouvaient pas vérifier les données prélevées par immersion. Depuis mardi, des rumeurs ont circulé sur Internet selon lesquelles des militants étaient à l'origine de cette divulgation. Ukrainska Pravda, qui a fait l'annonce pour la première fois, a déclaré que les dossiers personnels avaient été obtenus auprès de "sources fiables". Que le contenu de la base de données soit réel ou non, l'impact sur le moral des militaires russes - savoir que les ennemis de votre pays disposent de vos données personnelles et peuvent contacter votre famille si vous êtes capturé, tué, ou même encore en vie - ne sera pas négligeable.

Thomas Rid, professeur d'études stratégiques à l'école d'études internationales avancées de l'université Johns Hopkins, a commenté l'affaire et a déclaré dans un tweet que si la fuite est confirmée comme exacte, "alors l'on est probablement en train de regarder l'une des fuites les plus opportunes et les plus dévastatrices de tous les temps". Elad Ratson, ancien diplomate israélien et expert dans le domaine de la diplomatie numérique et des communications numériques, a également tweeté un message selon lequel si la fuite est valide, "cela marquerait la première utilisation du "doxing" comme arme de guerre dans l'histoire de la guerre".

L'objectif du "Centre for Defence Strategies" en divulguant les données n'est pas clair. Rid a toutefois tenté une explication : « l'histoire nous apprend qu'une fuite de noms de personnel a un effet psychologique puissant sur l'organisation en question. Elle crée un sentiment aigu de vulnérabilité, de manière très personnelle, pour les responsables et pour les personnes exposées ». Rid a également mis en garde contre le fait que certaines des données semblent être anciennes. Selon les enquêteurs, l'une des fuites les plus importantes, si ce n'est la plus vaste, de données relatives au personnel militaire s'est produite en 2007.

La société de défense SAIC n'a pas réussi à sécuriser correctement une base de données contenant les informations personnelles et sensibles d'environ 500 000 clients de l'armée américaine et de leurs familles. Un officier des forces spéciales dont les données ont été exposées dans cette fuite est l'ancien commandant de combat et béret vert Dale Buckner, actuellement PDG de Global Guardian, une société de sécurité internationale. « L'intégralité de mon habilitation de sécurité a été divulguée, ainsi que plusieurs centaines de milliers d'autres, par la SAIC », explique Buckner.

« La différence entre l'exposition de SAIC et la fuite rapportée par Ukrainska Pravda est que nos ennemis, si vous voulez, n'ont pas essayé de me manipuler, ils ne m'ont pas contacté. Ils ne s'adressent pas directement aux soldats pour tenter de créer une opération psychologique visant à façonner notre vision du monde, du conflit ou de quoi que ce soit d'autre », a-t-il ajouté. L'absence d'action directe dans le cas de la fuite SAIC contraste avec le danger auquel la Russie est confrontée si la fuite contient des données exactes sur ses soldats qui combattent actuellement en Ukraine.



« Ce qui est différent dans cette affaire, c'est que vous avez des soldats russes qui sont soumis à un régime constant de propagande en Russie, et maintenant ils sont en dehors de la Russie. Ils voient et reçoivent un accès sur les téléphones cellulaires et les ordinateurs portables où ils se trouvent en Ukraine ; ils sont exposés à l'Occident. Ils reçoivent des messages et voient des reportages sur ce qui se passe avec les États-Unis et l'OTAN et comment Vladimir Poutine est regardé et comment la Russie est caractérisée dans le monde entier. Ils ne verraient jamais cela en Russie », a déclaré Buckner.

Les soldats sont également devenus des cibles privilégiées pour d'autres messages "antirusses" et même pour l'infestation de logiciels malveillants. Selon les experts, ces actions pourraient probablement démoraliser et affaiblir ce qui a été décrit dans les médias occidentaux et ukrainiens comme une force d'invasion militaire russe déjà découragée. « Les organisations de pirates informatiques peuvent trouver ces personnes et les contacter de quelque manière que ce soit, par e-mail, par SMS, ou essayer de contacter un membre de leur famille par le biais d'une adresse », explique Buckner.

En ce qui concerne la source des données, Buckner dit que cela n'a pas d'importance tant que les données sont exactes. « Chaque agence gouvernementale dans tous les pays modernes du monde est maintenant ciblée 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, chaque milliseconde de chaque seconde pour le reste de notre vie. Ils sont ensuite ciblés par des organisations qui cherchent à obtenir des informations comme celle-ci. Toute information personnellement identifiable qui peut être prise peut maintenant être manipulée et utilisée. Donc, ça n'a pas d'importance », a-t-il expliqué.

Buckner affirme enfin que l'Ukraine a une occasion privilégiée de déprogrammer les soldats russes une fois qu'ils sont profilés. « Les Ukrainiens, s'ils sont intelligents, vont prendre ces informations ; ils vont cibler ces personnes. Et ils vont commencer à mettre en place des pensées très différentes de ce que les Russes ont programmé ces soldats à penser et donc détruire leur moral », dit-il.

Source : Les données divulguées (PDF)

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Selon vous, que pourrait-il arriver si ces informations se révèlent exactes ?
Pensez-vous qu'une guerre psychologique contre les soldats russes pourrait avoir un quelconque effet ?
Pensez-vous que cette cyberguerre entre l'Ukraine et la Russie est en train de devenir aussi dangereuses que les combats au sol ?

Voir aussi

L'Ukraine fait pression pour débrancher la Russie d'Internet, les experts estiment que cela pourrait être un désastre

Google a désactivé les données de trafic Maps en Ukraine pour protéger les citoyens, les données de Google Maps pourraient être dangereuses pendant l'invasion

L'Ukraine demande à une cinquantaine de sociétés de jeux, fournisseurs de cloud et autres firmes technologiques de se couper de la Russie pour inciter les citoyens russes à protester

L'Ukraine affirme que son "armée informatique" a mis hors service des sites Web clés de la Russie, ce qui montre que la ligne de front cybernétique entre les deux pays s'intensifie

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de JackIsJack
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 04/03/2022 à 7:32
Je n'ai jamais vu une fermeture de ticket de support aussi bien rédigée.
16  0 
Avatar de SofEvans
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:52
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Ah mais c'est extrêmement simple pour que la paix soit faite en deux jours :
1-L'ukraine et tous les pays limitrophes à la Russie s’engagent a rester neutre.
2-L'ukraine doit arrêter de bombarder et de maltraiter les populations du Dombass

et voila, tu as la paix.
Euuhh, j'ai pas forcement tout tout bien suivi, mais de ton point de vue, la Russie envahi l'Ukraine juste pour protéger le Dombass ?
Parce que dans ce cas, ils protègent vachement bien le Dombass les russes, vu qu'ils sont allé jusqu'à Kiev. Et pis le "bout" de terre qui relie la Russie à la Crimée, c'était vitale de le prendre pour protéger le Dombass, tiens ...

Non, la Russie utilise l'excuse du Dombass.

De plus, juste comme ça : c'est moi qui ai mal compris où à l'origine le Dombass fait partie de l'Ukraine ?
Mais bon, faut dire que la Russie et l'Ukraine disent en chœurs "ça c'est à moi depuis le début", qui raison qui a tord ?
Si on avait un département de France qui tout d'un coup se revendiquait appartenir à un autre pays et que le dit pays se mettait à fournir des armes au département pour qu'il se soulève, je me demande comment la France réagirait ?

Bref, pour moi,c'est plus compliqué et plus subtil que "Ukraine gentil, Russe méchant", mais la Russie utilise clairement l'excuse du Dombass pour envahir l'Ukraine.
16  2 
Avatar de Le gris
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 22:51
Où se trouvaient toutes ces belles têtes pensantes quand le USA envahissaient l'IRAK, l'Afghanistan ... Tout d'un coup, on devient tous défenseurs de la censure sur internet. En fait toutes les entités mises en place par l'occident sont juste des outils de pression contre ceux qui n'ont pas les mêmes vision politiques que nous. Je croyais à tors l'internet libre et ouvert jusqu'à la crise Russie - Ukraine.

Votre vision du monde à géométrie variable fera naitre un autre bloc. Et ça ne sera pas à l'avantage de l'occident.

Tout ça est dégoûtant.
16  4 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:49
Salut,

Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
2-L'ukraine doit arrêter de bombarder et de maltraiter les populations du Dombass
J'ai surement raté une étape, alors une source fiable sera la bienvenue.
Merci,
13  3 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/03/2022 à 13:37
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
A l’époque des faits, qui n'ont pas eu lieu en 2018, Biden été vice president d'Obama.
Il ne faut pas croire non plus les medias occidentaux ! Il ne faut croire personne et lire tout le monde, c'est le meilleur moyen de se faire une opinion au plus proche de la vérité.
+1 On est abreuvés H24 de propagande antirusse, entre BFM antirusse et RT pro russe franchement les 2 ont une fiabilité proche de 0.
Le mieux est d'analyser les faits soi-même ! De voir les documents et vidéos d'archives qui eux sont des preuves réelles !

Je regardais beaucoup RT pendant la révolte des gilets jaunes et ils informaient bien mieux que BFM sur ce sujet. Au lieu de parler des casseurs ils montraient la majorité qui composait le mouvement et ses revendications.
Celui qui fait confiance à TF1 et BFM pour s’informer est aussi stupide (voir plus) que celui qui fait confiance à RT.

Je ne veux pas d'une guerre contre les Russes, mais les médias et politiciens occidentaux font pour je ne sais quelle raison monter la haine contre les Russes, voir les propos de Biden il y'a 2 jours sur Poutine...
Les Américains voulaient la guerre et veulent désormais clairement une aggravation du conflit, car cela leur profite pleinement.
12  2 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:52
Citation Envoyé par Coeur De Roses Voir le message
Je cite uniquement cette partie. Je ne suis pas contre le fait de protéger et soutenir les innocents en Ukraine, mais le niveau de soutien et d'engouement qu'on voit pour cette cause de part et d'autres me laissent perplexe, car comme tu dis il y'a eu d'autres conflits par le passé il me semble, mais il y'avait pas autant d'implication de la part des gens sur le plan international. On est peut être bien dans du 2 poids 2 mesures.
il suffit de penser à israel et à la palestine......

conflit peu suivit... quand il y a des morts palestiniens c'est toujours le même discourt d'israel des terroristes......... alors qu'Israel les aggresses depuis 70 ans

un état raciste et oprimant
https://www.journaldemontreal.com/20...la-citoyennete
10  1 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:43
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Les sanctions servent à faire pression sur la politique d'un pays sans lui faire la guerre directement. Il n'y a pas si longtemps, on a laissé un pays grignoter petit à petit les territoires proches en espérant, qu'il finisse par redevenir raisonnable. Ca a donné 40-45 et ça a très mal fini. Poutine n'est pas une victime, c'est un dictateur. Le discours de certains selon lequel il faudrait laisser le pays vivre sa vie sans interférer me semble profondément déraisonnable.

Après on pourra toujours discuter de s'il ne vaudrait pas mieux lui faire la guerre directement, mais c'est un autre débat ...
israel grignote du terrain à la palestine depuis 70 ans... et c'est pas encore fini
9  1 
Avatar de Rolllmops
Membre actif https://www.developpez.com
Le 03/03/2022 à 17:46
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Je vis au Québec. Je n'ai pas accès à la télévision française....

Et je suis capable de tirer mes conclusions par moi-même.
Tu cites exactement les mêmes exemples nuls que lui. Peut-être avez-vous les mêmes mauvaises sources

Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Dans le fond, tu as raison, c'est un fait. Malheureusement, c'est pas en se contentant des émissions TV ou radios que les gens risquent de comprendre les tenants et les aboutissants de cette affaire. Parce que résumer le conflit en prétendant que Poutine est fou ou un dictateur ou un impérialiste, c'est, il me semble, un brin réducteur.

Ne nous plaignions pas d’être mal informé finalement.
Certes... reste que Poutine est un dictateur impérialiste et que son peuple souffre. Sa folie reste elle à évaluer.
9  2 
Avatar de noremorse
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/07/2022 à 12:48
par contre, ces mêmes entreprises n'ont jamais laissé tomber la propagande ukrainienne. Bah ouais, le camp soi-disant du bien fait aussi de la propagande
11  4 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/07/2022 à 14:18
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Concrètement actuellement l'Europe va acheter du pétrole et gaz US (plus cher que le russe forcément) et l'Allemagne (et d'autres pays) vont acheter des avions de combat américain pour se "protéger de la menace rouge".
Et nous Français double peine on peut plus vendre des armes à la Russie, eux au moins ils nous respectaient et l'oncle sam ne pouvait pas faire le coup des sous marin...

Si cette guerre avait le mérite de nous rendre plus indépendant j'applaudirais mais la c'est juste nous rendre encore plus prisonnier des américains.
L'Europe veut désormais acheter aussi du gaz à l'Azerbaïdjan. Pays très démocratique qui à envahi le Haut-Karabagh, puis expulsé les Arméniens, avec le soutien de la Turquie, des armes d’Israël et le silence complice de l'Europe, l’Allemagne en tête.

Donc rien de moral dans ces histoires de boycott du gaz russe.
9  2