IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

94 % des responsables de la sécurité informatique ont ressenti une pression accrue au cours de l'année écoulée
La moitié d'entre eux se disent épuisés et prêts à démissionner, selon Vectra AI

Le , par Sandra Coret

40PARTAGES

4  0 
L'enquête menée auprès de 200 décideurs britanniques en matière de sécurité informatique révèle que 51 % des personnes interrogées ont éprouvé des émotions négatives telles que la dépression, la colère ou l'anxiété parce qu'elles se sentaient dépassées par leur travail.

En outre, 56 % ont passé des nuits blanches à s'inquiéter pour leur travail et 42 % ont redouté d'aller au travail et se sont fait porter pâle parce qu'ils ne pouvaient pas y faire face.

Steve Cottrell, directeur technique de Vectra AI pour la région EMEA, déclare : "Ces statistiques devraient nous mettre la puce à l'oreille. Les équipes de sécurité et leurs dirigeants ont besoin de soutien pour sortir du cycle constant du surmenage et de l'anxiété. Les responsables de la sécurité ne devraient pas toujours être les premiers à être blâmés lorsque quelque chose ne va pas. Dans la plupart des cas, les RSSI auront demandé un budget, des actifs et des changements qui n'ont pas été approuvés - ils doivent donc être prêts à rappeler au conseil d'administration que la sécurité est une responsabilité partagée. Après tout, nous faisons tous partie de la même équipe. En mettant l'accent sur le bien-être de la main-d'œuvre, en augmentant les investissements, en améliorant la formation et en utilisant les bons outils, nous pouvons commencer à inverser la tendance."

Une partie du problème est due à la pénurie de compétences. 67 % des personnes interrogées déclarent ne pas avoir assez de talents dans leur équipe, et près d'une personne sur cinq (17 %) a l'impression que chaque personne fait la charge de travail de trois autres. Les résultats montrent également un environnement dans lequel les responsables de la sécurité travaillent plus d'heures que jamais, mais ne parviennent pas à couvrir leur charge de travail, ce qui les oblige à lutter constamment contre les incendies.


"L'anxiété survient souvent lorsque nous sommes confrontés à un problème, sur lequel nous n'avons pas de clarté", ajoute Cottrell. "C'est la vie en matière de sécurité, où les environnements sont complexes et où les attaquants changent fréquemment d'approche. Aujourd'hui, chaque aspect de l'entreprise - physique et virtuel - est attaqué, jusqu'au code même avec lequel nous construisons, comme on le voit avec Log4j. C'est là qu'il peut être utile d'avoir une approche de la sécurité axée sur les menaces. En ayant une vision des principales menaces susceptibles d'avoir un impact sur votre entreprise, vous pouvez donner la priorité aux investissements qui contribueront à renforcer la résilience face à ces risques spécifiques, ce qui vous permettra de prévenir, de détecter, de répondre et de récupérer de manière plus efficace. De plus, en investissant dans l'automatisation, vous pouvez mener un changement culturel où chacun est un professionnel de la sécurité, ce qui permet de répartir la charge."

Source : Vectra AI

Et vous ?

Trouvez-vous cette étude pertinente ?
Quel est votre ressenti par rapport au métier de responsable de la sécurité ?
Votre entreprise met-elle en place toutes les dispositions nécessaires pour rendre ce métier plus facile et moins stressant ?

Voir aussi :

76 % des chefs d'entreprises perdent le sommeil à cause des soucis de cybersécurité, pourtant, moins de la moitié estime que leur entreprise a mis en place une stratégie efficace, selon une enquête

Les opérations de cybersécurité ont du retard : comment le manque de ressources affecte les analystes de sécurité, une étude mondiale réalisée par Trend Micro

Le personnel informatique passe environ un mois par an à gérer les identités et les accès, à cause des mauvaises pratiques de sécurité des employés en télétravail qui font lui perdre du temps

60 % des employés auraient peur de contacter le service informatique de leur entreprise, à cause du temps qu'ils ont dû attendre pour résoudre des problèmes, selon Velocity Smart Technology

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !