IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le responsable de la cyberguerre ukrainienne a le sentiment qu'il est en train de gagner,
Il a déclaré que les cyberattaques russes contre l'Ukraine n'ont pas eu l'effet escompté

Le , par Bill Fassinou

7PARTAGES

14  0 
Lors d'une interview cette semaine, Yurii Shchyhol, le chef du Derzhspetszviazok, la version ukrainienne de l'Agence américaine de cybersécurité et de sécurité des infrastructures aux États-Unis, a laissé entendre que l'Ukraine mène parfaitement le jeu dans le cadre de la cyberguerre qui l'oppose à la Russie. Shchyhol a déclaré que lui et son équipe ont réussi à contenir les cyberattaques de la Russie qui étaient censées semer la panique parmi la population ukrainienne et de montrer au monde extérieur que l'Ukraine est un État faible. Cette cyberguerre se poursuit avec des dizaines de cyberattaques chaque semaine.

L'Ukraine se dit bien "armée" pour contrer les cyberattaques russes

L'Ukraine et la Russie se livrent actuellement une guerre sur deux fronts : une bataille conventionnelle avec de l'artillerie et des troupes au sol et une bataille dans le cyberespace. Dans ce dernier cas, des dégâts énormes ont été causés de part et d'autre depuis le début du conflit le 24 février. « C'est la première fois dans l'histoire qu'une véritable cyberguerre se déroule en ce moment même en Ukraine », déclare Yurii Shchyhol, qui est chargé d'assurer la sécurité du cyberespace ukrainien de la même manière que le président ukrainien Volodymyr Zelensky supervise les forces armées physiques du pays, lors d'une récente interview avec Wired.



Bien que cela ne soit pas quelque chose de nouveau entre les deux États, cette forme d'opposition s'est intensifiée depuis le mois de mars dernier. Avant l'invasion du 24 février, la Russie aurait testé les défenses de la cybersécurité ukrainienne. Il s'agissait le plus souvent d'attaques persistantes et de faible niveau, mais une attaque de plus grande envergure a été lancée le 14 janvier, lorsque la Russie a visé plus de 20 institutions gouvernementales ukrainiennes. L'attaque, conçue pour perturber les sites Web liés au gouvernement, s'est propagée à l'ensemble de l'Internet ukrainien. Environ 90 sites Web gouvernementaux auraient été mis hors ligne.

Selon le responsable de la cybersécurité en Ukraine, les pirates russes avaient pour but de semer la panique parmi la population ukrainienne et de montrer la faiblesse de l'Ukraine en matière de cyberdéfense au monde extérieur. Cependant, il affirme que, même si les cyberattaques ont réussi, les pirates ont échoué à atteindre leur but, car son équipe a rapidement remis les sites Web concernés en ligne et a évité toute forme de panique. « Le temps le plus long que nous ayons mis pour un site a été de près d'une semaine. Aucune donnée n'a été perdue, et le résultat de cette attaque relève davantage de la guerre psychologique », a déclaré Shchyhol.

Shchyhol estime que les cyberattaques des pirates russes ont continué après l'invasion et que les deux pays en sont désormais à la troisième phase de la cyberguerre. Afin de contrer efficacement ces cyberattaques, Derzhspetszviazok aurait créé une base de données des attaques russes attribuées qui ont été spécifiées à des groupes de pirates particuliers. Shchyhol a déclaré lors de l'interview que le Derzhspetszviazok a appris que la plupart des groupes étaient parrainés soit par les services de renseignement russes - le FSB, successeur du KGB - soit par l'armée russe. Il refuse également de les désigner comme des "hacktivistes".

« Un hacktiviste est une personne qui le fait par générosité de cœur, gratuitement. Ces types sont sponsorisés par l'État et reçoivent un mandat pour perpétrer des crimes. Le fait de savoir qui était derrière les attaques a aidé. En réalisant qui nous attaque, cela nous a permis de mieux nous préparer et de mieux nous préparer à repousser ces attaques », dit-il. Shchyhol a déclaré que la Russie a déployé cette année une nouvelle version du virus Industroyer, appelée Industroyer 2. Cet exploit aurait été utilisé dans la cyberattaque contre le réseau électrique ukrainien en décembre 2016, coupant le courant à près d'un cinquième de la capitale Kiev.

Industroyer 2 aurait été utilisé contre une société ukrainienne de production d'énergie. « Nous étions prêts pour ce type d'attaque, nous avons réussi à la repousser, et avons ainsi évité que des dommages soient causés à cette entreprise. Cela a permis d'éviter des coupures de courant pour 2 millions de personnes », note Shchyhol. Il a ajouté : « l'efficacité de tout effort de cyberguerre ne devrait pas être jugée par le fait que nous rendons impossible aux attaquants de nous attaquer. Le véritable test de notre efficacité est la [rapidité] avec laquelle les services peuvent être relancés, et le fait qu'aucune donnée importante ne soit volée par les agresseurs ».

L'Ukraine ne se défend pas seulement, elle contre-attaque également

L'Ukraine ne s'est pas contentée de contrer ou de détourner les cyberattaques russes. Elle a également contre-attaqué, parfois avec des coups assez violents. Le 11 mai, le site Web de RuTube, le plus grand service russe de diffusion en continu et concurrent de YouTube, a été mis hors ligne pendant trois jours consécutifs dans ce que la société a appelé la "plus grande cyberattaque" qu'elle ait jamais subie. À la fin de la cyberattaque, un groupe volontaire de technologues et de pirates informatiques, appelé "Ukraine's IT Army", a revendiqué l'attaque sur son canal Telegram officiel, comprenant plus de 300 000 membres.



Les pirates ont également affirmé avoir modifié les mots de passe des administrateurs, supprimé et volé des données internes, et même bloqué les cartes d'accès des employés aux salles de serveurs de l'entreprise, enfermant les gens à l'intérieur. Depuis son lancement, deux jours seulement après l'invasion du 24 février, le groupe a fait plusieurs victimes, dont Mvideo, une grande chaîne russe d'électronique grand public ; QIWI, un fournisseur de services de paiement russe très populaire ; Asna, un réseau de plus de 10 000 pharmacies en Russie ; et EGAIS, le système d'information unifié du gouvernement russe sur la comptabilité des alcools.

L'Armée informatique ukrainienne est un acteur de la menace composé de pirates informatiques volontaires ukrainiens et internationaux travaillant en collaboration avec des fonctionnaires du ministère ukrainien de la Justice. Le groupe a été une figure centrale de la lutte que l'Ukraine et la Russie mènent dans le cyberespace, et il innove en ce qui concerne ce qu'un groupe de volontaires, quasi hacktivistes, peut faire dans le contexte d'une guerre. Les analystes s'accordent à dire qu'à l'instar de la guerre cinétique qui se déroule sur le territoire ukrainien, on ne s'attendait pas à ce que la cyberguerre prenne cette tournure.

« L'armée informatique ukrainienne est une construction unique et intelligente dont la structure organisationnelle et l'impact opérationnel influenceront probablement l'art de la guerre cybernétique et de l'information dans les conflits futurs. Publiquement, cette armée sert de vaisseau qui permet au gouvernement ukrainien d'utiliser des volontaires du monde entier dans ses activités persistantes [de déni de service distribué] contre les sites Web du gouvernement et des entreprises russes », a écrit Stefan Soesanto, chercheur principal en cybersécurité au Centre d'études de sécurité (CSS) de Zurich, dans un rapport sur ce groupe de volontaires.

Il a ajouté : « au 7 juin 2022, 662 cibles étaient concernées. Du côté non public, l'équipe interne de cette armée entretient probablement des liens profonds avec les services de défense et de renseignement ukrainiens, ou en est en grande partie constituée ». Dans le cas de l'armée informatique ukrainienne, Shchyhol est beaucoup plus disposé à utiliser le terme "hacktiviste". Selon Shchyhol, leur aide a été indispensable. Toutefois, un groupe d'universitaires a récemment comparé le travail de ces volontaires au fait de s'introduire dans un centre commercial désaffecté d'une petite ville et de taguer "Poutine est un danger" sur les murs.

Shchyhol a déclaré que le gouvernement ukrainien ne coordonnait pas les agissements de l'armée informatique de l'Ukraine, mais il faut rappeler qu'elle a été créée par Mykhailo Fedorov, vice-premier ministre et ministre de la Transformation numérique de l'Ukraine, après un appel lancé dans un tweet deux jours après l'invasion russe. Le tweet comportait un lien qui renvoyait directement au canal Telegram officiel du groupe. Enfin, par solidarité à l'Ukraine, de dizaines d'entreprises technologiques ont réduit ou cessé complètement leurs activités en Russie. Parmi elles figurent : Cisco, HP, IBM, Dell, YouTube, Apple, Netflix, Lumen, etc.

Source : Wired

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des déclarations du chef du Derzhspetszviazok ?
Selon vous, qui de la Russie ou de l'Ukraine gagnera cette cyberguerre ?
Quels impacts cette cyberguerre pourrait-elle avoir dans le futur ?
Que pensez-vous des déclarations selon lesquelles l'Ukraine ne coordonne pas les actions de son armée informatique ?

Voir aussi

L'Ukraine affirme que son "armée informatique" a mis hors service des sites Web clés de la Russie, ce qui montre que la ligne de front cybernétique entre les deux pays s'intensifie

L'armée informatique ukrainienne, composée de pirates bénévoles, a annoncé une nouvelle série de cibles, dont le réseau ferroviaire biélorusse et le système de navigation par satellite russe GLONASS

Des Ukrainiens auraient mené des attaques par déni de service contre les chaînes d'approvisionnement en vodka en Russie, interrompant temporairement les expéditions

La Russie subirait des violations de données "sans précédent" de la part de pirates informatiques pro-ukrainiens, des dizaines de téraoctets de données auraient été divulgués jusqu'à présent

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/09/2022 à 2:22
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Et encore, ce ne sont pas les personnage les plus présent sur le forum. Les plus présent, ce sont les zététiciens. D'ailleurs sur Twitter, j'ai de plus en plus l'impression que la haine provient désormais majoritairement des zététiciens, en particularité sur la médecine (genre nofakemed). J'ai déjà vu des menaces de mort (sur Twitter, pas sur Developpez), non modérés bien sûr.
Perso, que les gens veulent avoir des preuves de ce qui est avancé au détriment de devoir croire bêtement une personne sachant mieux, ne me pose pas de problèmes (surtout avec les abus des générations passées), si je comprends bien ce que sont les zététiciens.

Mais là ça tourne vinaigre dans le sens complot fumeux à coups de gueguerre Israël/Palestine et à celui qui donnera l'information la plus crédible de son camp au détriment de faire preuve d'humilité et d'arrêter d'avoir un rapport à l'autre de l'ordre de la compétition.

En-tout-cas de mon point de vue, c'est malsain et ça ne mènera à rien de bon.

Le niveau de connaissance général grandit, mais paradoxalement la capacité aux idiots d'imposer leur monde comme une vérité aussi, parce que.
D'un côté, ceux qui les contredisent sont bien pires qu'eux et utilisent des procédés tout autant néfastes (il suffit de voir le comportement des médias sur le COVID, ça allait jusqu'à dire qu'il fallait aller chercher les non vaccinés) et de l'autre.
Parce que les complotistes, les wokistes, ... trouvent un public prêt à les défendre, car, comme indiqué, dans le premier cas, il n'y a pas d'expert sérieux, impartial et humble pour démontrer l'idiotie de leurs raisonnements.

Quand ça commence à parler de OpIsrael et défendre ce genre de choses franchement ça devient grave.
3  0 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/09/2022 à 1:01
Citation Envoyé par Lucio_ Voir le message
Bonne idée, on pourrait même appeler ça OpIsrael
J'ai l'impression que ce forum tourne vinaigre depuis 2/3 ans et que les complotistes, wokistes et autres dérangés sont entrain d'en faire leur domicile comme ils l'ont fait avec twitter ...
6  4 
Avatar de Rolllmops
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/09/2022 à 13:37
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Je n'ai rien contre quelqu’un qui prouve scientifiquement que la terre est ronde. Mais la plupart des zététiciens défendent une idéologie qui place la machine au sommet, où la technologie est la science. Quant on regarde de près, on se rend compte que, si l'on fait abstraction des nécessaires "débunkages" des gourous platiste ou des petits hommes verts, les idées défendues vont toujours dans le même sens, c'est-à-dire celui de la croissance et du scientisme.
Je ne reconnais aucune des (nombreuses) personnes que je suis dans ce que toi et d'autres racontez ici. La science n'est jamais présentée comme une vérité mais comme une recherche constante des meilleures méthodes pour s'approcher au mieux de cette vérité. Je ne vois absolument pas qui sont cette "plupart des zététicien" dans ta phrase. Soit tu ne regardes pas leur travail, soit tu en as regardé 1 ou 2 mauvais auto-proclamés et déduit une tendance.
3  1 
Avatar de Rolllmops
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 24/09/2022 à 17:44
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Cela tombe bien, car je n'ai pas de temps à perdre avec une personne qui ignore les nombreuses références que je poste traitent d'histoire, de philosophie et de sociologie, et qui semble donc être totalement hermétique aux sciences humaines en général .
Je remets l'homéopathie sur le tapis parce qu'en 2022, on ne peut pas croire en l'homéopathie si l'on a une certaine compréhension et une confiance en la méthode scientifique. Si vous ne croyez pas en la méthode scientifique, il est normal que vous critiquiez La Tronche en Biais et d'autres puisque c'est exactement ce qu'ils font, promouvoir la méthode scientifique, avec ses limites et ses forces.

Donc encore une fois, votre problème n'est pas la zététique, mais la science. Vous ne croyez pas en la science quand elle dit que l'homéopathie n'apporte pas de bénéfices au-delà des effets contextuels et vous ne croyez donc pas non plus, et c'est fort naturel, les figures qui se font les relais du discours scientifique auprès du grand-public, voir vous vous sentez probablement agressé par ce discours.
3  1 
Avatar de HaryRoseAndMac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/09/2022 à 15:21
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
C'est ce que je pensais aussi avant. Le problème, c'est que la plupart des zététiciens défendent une approche héritée du rationalisme classique, ce qui est une croyance. Croyance qui se situe dans la continuité du dogme de la croissance et du progrès infinis. Il n'y a rien de mal à défendre une approche plutôt qu'une autre, mais il ne faut pas se prétendre "détenteur" de la vérité absolu.
De plus en plus, on assiste à une religion zététicienne, ou ceux qui ne crois pas, un tout simplement nuances certains propos, sont considéré comme d’hérétiques anti-sciences. De plus, la plupart des zététiciens confondent la science et la technologie, ce qui permet à des lobbys de récupérer très facilement la zététique (je pense par exemple à l'AFIS pro-OGM, mais les exemples sont innombrables). Être contre une biotechnologie (par exemple) n'est pas refuser une science, cela n'a rien à voir.
Et ce qui est le plus grave, c'est quand cela se mue en propos haineux vis et vis des prétendus "croyant", notamment sur Twitter. Au niveau comportemental, je constate aujourd’hui un comportement de plus en plus toxique (et je pèse mes mots) particulièrement sur Twitter. Vous parlez des médias qui en arrivaient à vouloir "aller chercher les non-vaccinés" ; eh bien, sur Twitter je vois plein d'autoproclamés "zététiciens" qui tiennent ce genre de propos.

Je suis totalement d'accord sur le conflit israélo-palestinien. Ça fait de toute façon longtemps que les avis nuancé ont été écarté de la question. Et que des mouvements extrémiste récupèrent politiquement le conflit.

Idem, je suis d'accord. Le point commun des complotistes et des wokiste, c'est le dogmatisme, ce qui finit par avoir des conséquences graves pour la société.
Pour résumer, renforce un peu le trait :
Pour les complotistes, le hasard n'existe pas, tout événement est anticipé par une instance supérieure (si possible de pouvoir), et doit s’inscrire dans une mythologie à une échelle la plus longue possible.
Pour les wokistes, toute situation contient un rapport de pouvoir, où la victime est toujours la personne qui s'éloigne le plus du "mâle blanc hétéro"
Pour les zététiciens, tout phénomène surnaturel doit être expliqué (quitte à utiliser des explications encore plus invraisemblables que le phénomène lui-même), sinon il n'existe pas, surtout si ce phénomène surnaturel perturbe la course au progrès technologique
Je me renseigne beaucoup en ce moment sur l'évolution des mouvements de pensée occidentaux, et je me rends de plus en plus compte que l’apparition de ces "nouveaux extrémismes" était à prévoir.
@Totozor en a déjà aussi un peu parlé il me semble.
Je trouve ta réponse pertinente et je suis surpris qu'elle ait un dislick.

A croire que les gens ne lisent pas les textes, ne les comprennent pas ou simplement préfèrent avoir raison quoi qu'il en coute, plutôt que de se remettre en question.
En Bref, je suis globalement assez d'accord avec ton propos.

@Rolllmops As-tu un exemple d'une personne que tu suis et qui ne corresponds pas à ce qui est évoqué ?
1  0 
Avatar de Rolllmops
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/09/2022 à 21:41
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Je la retient celle-là.
Eh bien vous pouvez oui, encore une fois ce sont des faits documentés. Voilà une source mais elles ne manquent pas, je vous invite à faire vos propres recherches :
https://www.sciencesetavenir.fr/anim...animaux_161065

Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Quant à la maladie, le vétérinaire lui-même ne donnait aucune chance de survie au chat.
Et il est bien entendu parfaitement impossible que ce vétérinaire ce soit trompé. C'était sans doute le plus grand vétérinaire du pays, que dis-je, du monde, une référence consultées par les plus grands, avec une liste d'attente de 15 ans. Impossible qu'il ait eu tort en ne donnant aucune chance au chat, il est bien plus probable que des boules de sucre ne contenant aucune substance active, dont le fonctionnement théorique repose plus sur de la magie qu'autre chose et qui n'a jamais pu faire la preuve de son efficacité l'aient soigné.

Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Si vous admettez que mon chat s'était guéri tout seul, c'est que vous rejetez vous même le rationalisme (puisque dans ce cas il s'agit d'un miracle).
Les guérisons "miraculeuses" existent. Sur un très grand nombre de patients, les cas de guérison non expliquées d'une pathologie dite incurable ne sont pas une rareté. Ce n'est pas le signe qu'il y a du divin ou je ne sais quoi là-derrière, c'est simplement le signe que la science ne possède pas encore une compréhension exhaustive du vivant.

Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Les témoignages sont le degrés zéro de la preuve en science. Encore une fois il ne s'agit pas de zététique mais de science.

Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Oui, j'en ai envers le rationalisme. Je vous conseille de vous renseigner sur les courants de pensée de l'âge classique. Le rationalisme des lumières (qui n'est pas l'humanisme des siècles précédent) a toujours servi les théories libérales et utilitaristes. L'un nourri l'autre. Je vous conseille aussi de lire L'Ordre du discours de Foucault.
Je pense que vous avez assez démontré que sous votre discours pseudo-argumenté, vous n'êtes qu'un simple croyant comme les autres qui refuse de manière globale la méthode scientifique et que les personnes ayant pu vous soutenir par le passé se sont probablement maintenant rendues compte que votre propos ne doit pas être pris au sérieux. Vous n'êtes qu'un "les scientifiques se trompent car sur MOA XY marche" de plus, comme il en existe des millions.
2  1 
Avatar de virginieh
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/09/2022 à 8:09
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Bravo pour la cohérence . Si la science ne possède pas encore une compréhension exhaustive du vivant, ça peut tout à fait être sur l’homéopathie, justement. Ou même sur le divin. Ou sur n'importe quoi d'autre, mais pas sur des lois tout à fait similaires à ce qui est connu aujourd’hui.
Non, dire qu'on n'est pas (encore) capable de tout expliquer ne veut pas dire qu'il faut l'expliquer par la magie, l'ésotérisme ou l’homéopathie.
Il faut juste faire preuve d'humilité et accepter qu'on est pas capable d'appréhender certaines choses sans se dire qu'il doit y avoir un ami imaginaire de quelqu'un derrière ça.
4  3 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/09/2022 à 19:46
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
C'est moi qui ai dislike, je ne lis rien de pertinent là-dedans, c'est la rhétorique habituelle tournant gentiment vers l'extrême droite sans dire son nom. Déjà, quand il y a le mot "wokisme" dans un propos on peut être à peu près certain que le fond est puant.

J'en profite pour vous partager la définition de "wokisme" que j'ai entendu il y a peu dans la bouche de la youtubeuse Jim Stephanie Sterling et que je trouve savoureuse : "Mot utilisé par les fachistes pour décrire toute personne faisant démonstration d'empathie"

Des exemples, eh bien ça serait plutôt à toi de m'en donner mais en voilà ; La tronche en biais, Hygiène mentale, Defekator, Monsieur Sam, Le réveilleur...

Edit : Ah non, le dislike n'était pas de moi, du coup j'en ai rajouté un.
Donc je suis d'extrême droite maintenant. Je l’attendais celle-là... Je vous présente donc ma discussion avec ddoumeche au sujet de l’avortement : https://www.developpez.net/forums/d2...ises-millions/ et ici avec François M. : https://www.developpez.net/forums/d1...-bientot-fini/ je suis vraiment d'extrême droite effectivement .

De plus, mon propos porte surtout sur la zététique, pas sur le wokisme. Cela était secondaire. Ironiquement, voici une critique de la zététique par un "wokiste" :



À titre personnel, je suis d'accord avec cette vidéo, sauf vers la fin, lors des revendications féministes. D'une certaine manière, je suis moi aussi "wokiste" mais pas dans le même sens que la plupart, car je ne me reconnais pas dans les philosophes et sociologues postmodernistes américains, mais je me reconnais au contraire totalement dans les philosophes et sociologues postmodernistes français, qui ont influencé les idées libertaires d'une certaine époque. Dans les deux cas, les rapports de pouvoir sont analysés, mais je trouve l’approche française (Lévi-Strauss, Deleuze ou Foucault par exemple) beaucoup plus courageuse et moins dogmatique. Une chose est sûre, je suis à des années-lumière de l'extrême droite.
0  0 
Avatar de Rolllmops
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/09/2022 à 21:04
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Ma mère a sauvé un chat d'une maladie incurable avec l’homéopathie. Donc, dire que inefficacité de l'homéopathie est très largement prouvée par des études nombreuses et répliquées est totalement faux.
Houla, vous déservez totalement votre propos et venez probablement de passer pour un idiot aux yeux du reste de la communauté.

La méthode scientifique prend en compte les effets contextuels (plus généralement nommé effet placebo) lors des essais médicamenteux. L'homéopathie n'a jamais pu démontrer une moindre efficacité au-delà des effets contextuels et prétendre le contraire aujourd'hui est au mieux faire preuve d'une grande naïveté.

Les animaux sont également sujets à l'effet placebo, ça a été démontré, mais je pense plus probable que votre chat a tout bêtement guéri tout seul d'une maladie pas si incurable que ça.

Je réitère donc, ce n'est pas après la zététique que vous en avez mais plutôt envers la science de manière générale.
1  1 
Avatar de pmithrandir
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 28/09/2022 à 17:16
Qu'il serait peut être prudent d avoir un peu de réserve cet hiver. 3-4 jours de conserves et de bougies pour parer une attaque russe qui viendra sûrement
0  0