IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les efforts de TikTok pour cloisonner les données des utilisateurs américains n'ont porté que sur la « porte d'entrée »
Négligeant ainsi la porte dérobée qui reste grande ouverte, selon d'anciens employés

Le , par Stéphane le calme

6PARTAGES

6  0 
TikTok, l’application de partage de vidéos qui a conquis le monde entier, est au cœur d’une controverse concernant la protection des données de ses utilisateurs américains. Malgré les efforts déployés pour sécuriser ces données, d’anciens employés affirment que la société n’a concentré ses efforts que sur la « porte d’entrée », négligeant ainsi la « porte dérobée » qui reste grande ouverte.

En mars 2023, le PDG de TikTok, Shou Zi Chew, a témoigné devant une commission du Congrès américain, assurant que les allégations selon lesquelles TikTok partagerait des données d’utilisateurs américains avec le gouvernement chinois étaient « catégoriquement fausses ». Il a souligné l’initiative de l’entreprise, baptisée « Projet Texas », qui consiste en un investissement de 1,5 milliard de dollars visant à isoler les données des utilisateurs américains des opérations et des employés en Chine.

Cependant, cette affirmation a été accueillie avec scepticisme par certains critiques. Une enquête datant de 2022 a révélé que des employés de ByteDance en Chine avaient « à plusieurs reprises » accédé à des données d’utilisateurs américains non publiques. De plus, des chercheurs de l’Université de Toronto ont contesté la caractérisation de leur analyse par TikTok, affirmant qu’ils n’avaient « aucune visibilité sur ce qui arrivait aux données des utilisateurs une fois qu’elles étaient collectées et transmises aux serveurs de TikTok ».

L'initiative très médiatisée de TikTok visant à séparer les données des utilisateurs américains de celles de sa société mère basée en Chine, comme le demandaient les critiques, n'a pas permis de couper les liens entre les deux sociétés en raison de la complexité de la structure de son réseau informatique, selon l'ancien responsable du programme technique de l'entreprise pour l'ingénierie de la sécurité.

ByteDance, le propriétaire de TikTok, a conservé le contrôle de certains systèmes informatiques utilisés par les employés de TikTok, notamment la messagerie ainsi que les logiciels de gestion des produits et de la technologie, selon Patrick Spaulding Ryan, qui a dirigé la conformité de TikTok en matière de sécurité de mars 2020 à juin 2022.

Les employés partageaient régulièrement des données d'utilisateurs, y compris des données d'utilisateurs américains, sur ces systèmes internes à des fins de test, de développement de produits et de dépannage, a déclaré Ryan, dont le récit a été corroboré par un autre ancien employé qui a quitté TikTok au début de l'année 2023. Cette pratique rendait les données des utilisateurs américains vulnérables à l'espionnage par les employés de ByteDance basés en Chine, ont déclaré Ryan et l'autre source, du moins tant qu'ils faisaient encore partie de l'effectif de TikTok.

« Il y a une porte d'entrée que tout le monde regarde, mais le moyen d'accéder au réseau passe par les employés », a déclaré Ryan.


Cette allégation met encore plus à mal l'affirmation de TikTok selon laquelle les données des utilisateurs américains ne sont pas entre les mains de sa société mère

Les critiques se sont inquiétés du fait que les données pourraient être utilisées par les fonctionnaires du gouvernement chinois pour espionner les Américains, dont les emplacements et les comportements en ligne sont suivis dans les moindres détails par des services en ligne tels que TikTok, bien qu'il n'y ait aucune preuve que cela se soit réellement produit.

En réponse aux dernières allégations, un porte-parole de TikTok a déclaré dans un communiqué : « Ces informations sont inexactes et sont manifestement le fait de sources anonymes ayant des intentions préconçues. Les données des utilisateurs de TikTok ont été stockées en Virginie et à Singapour en 2022, loin de la Chine ». Le porte-parole a refusé de répondre aux allégations selon lesquelles certains de ses systèmes d'entreprise étaient hébergés en Chine au moins jusqu'en 2022.

Quoiqu'il en soit, le président Biden, évoquant une inquiétude quant à des possibilités d'espionnage, a signé un projet de loi qui oblige ByteDance à vendre TikTok à une entreprise non chinoise. La loi donne à ByteDance neuf mois pour vendre TikTok, avec une possibilité de prolongation de trois mois, si nécessaire, sous peine d'interdiction de TikTok aux États-Unis.

Dans un communiqué publié sur X, l'ancien Twitter, TikTok a qualifié la nouvelle loi d'inconstitutionnelle et a déclaré qu'il la contesterait devant les tribunaux. « Nous pensons que les faits et la loi sont clairement de notre côté et que nous finirons par l'emporter. Le fait est que nous avons investi des milliards de dollars pour assurer la sécurité des données américaines et préserver notre plateforme de toute influence ou manipulation extérieure », a déclaré TikTok.

En 2021, alors qu'elle était confrontée à une interdiction des États-Unis par le président Trump de l'époque, TikTok a lancé une initiative visant à garder les données des utilisateurs américains à l'écart de ByteDance. L'entreprise a finalement repoussé l'interdiction, mais a poursuivi ce qui est connu sous le nom de Projet Texas, un effort de 1,5 milliard de dollars pour stocker les données des utilisateurs américains aux États-Unis dans un environnement cloud sécurisé hébergé par le géant de la technologie Oracle.


TikTok a déjà admis que certaines données de ses utilisateurs sont stockées en Chine

Dans une lettre adressée à deux sénateurs américains, la société a reconnu que des données spécifiques des créateurs, telles que des contrats et des documents connexes, sont stockées sur des serveurs chinois. Ces données comprennent des informations personnelles cruciales, notamment des numéros de sécurité sociale, des numéros d'identification fiscale et d'autres détails financiers.

TikTok a déclaré dans cette lettre qu’il définissait les créateurs comme des utilisateurs « qui entrent dans une relation commerciale » avec lui, comme les influenceurs qui créent du contenu payant pour l’application de diffusion de vidéos. Les contrats et les « documents connexes » de ces personnes sont conservés en dehors des États-Unis, a déclaré la société dans une lettre adressée à deux sénateurs américains. Des informations sur les créateurs, telles que les formulaires fiscaux et les numéros de sécurité sociale, sont stockées en Chine.

TikTok a précisé qu'il n'avait pas partagé ces données avec le gouvernement chinois, soulignant qu'il ne se conformerait pas à de telles demandes si elles étaient faites. Un porte-parole de la société a déclaré : « TikTok n’a pas été sollicité pour ces données par le gouvernement chinois ou le [Parti communiste chinois]. TikTok n’a pas fourni ces données au gouvernement chinois ou au PCC, et TikTok ne le ferait pas ». Néanmoins, cette révélation a suscité des inquiétudes quant à la sécurité de la plateforme et à la confidentialité des données des utilisateurs américains.

Les préoccupations ne se limitent pas aux États-Unis

En Europe, TikTok a été condamné à une amende de 5 millions d’euros par la CNIL, l’autorité française de protection des données, pour des violations de la vie privée liées à son site web.

Citation Envoyé par Cnil
Entre mai 2020 et juin 2022, la CNIL a effectué plusieurs missions de contrôle en ligne sur le site web « tiktok.com » et sur pièces, c’est-à-dire sur la base de documents demandés à la société par la CNIL.

Les contrôles ont uniquement porté sur le site web de TIKTOK, dans un espace non authentifié, et non sur l’application mobile.

Sur la base des constatations effectuées lors des contrôles, la formation restreinte – organe de la CNIL chargé de prononcer les sanctions – a considéré que les sociétés TIKTOK INFORMATION TECHNOLOGIES UK LIMITED (TIKTOK ROYAUME-UNI) et TIKTOK TECHNOLOGY LIMITED (TIKTOK IRLANDE) avaient manqué aux obligations prévues par l’article 82 de la loi Informatique et Libertés.

Le montant de cette amende a été décidé au regard des manquements retenus, du nombre de personnes concernées – notamment des mineurs - et des nombreuses communications antérieures de la CNIL sur le fait qu’il doit être aussi simple de refuser les cookies que de les accepter.

Les manquements à la loi Informatique et Libertés

Lors du contrôle effectué en juin 2021, la CNIL a constaté que si les sociétés TIKTOK ROYAUME-UNI et TIKTOK IRLANDE proposaient bien un bouton permettant d’accepter immédiatement les cookies, elles ne mettaient pas en place de solution équivalente (bouton ou autre) pour permettre à l’internaute de refuser aussi facilement leur dépôt. Plusieurs clics étaient nécessaires pour refuser tous les cookies, contre un seul pour les accepter.

La formation restreinte a considéré que rendre le mécanisme de refus plus complexe revient en réalité à décourager les utilisateurs de refuser les cookies et à les inciter à privilégier la facilité du bouton « Tout accepter ». Elle en a conclu que ce procédé portait atteinte à la liberté du consentement des internautes et constituait une violation de l’article 82 de la loi Informatique et Libertés puisqu’il n’était pas aussi simple de refuser les cookies que de les accepter au moment du contrôle en ligne de juin 2021 et jusqu’à la mise en place d’un bouton « Tout refuser » en février 2022.

De plus, les utilisateurs n’étaient pas informés de façon suffisamment précise des finalités (objectifs) des cookies tant sur le bandeau d’informations au premier niveau que dans le cadre de l’interface de choix accessible après avoir cliqué sur un lien présent dans la bannière.

La formation restreinte a donc conclu à plusieurs manquements à l’article 82 de la loi Informatique et Libertés.
La plateforme est également sous le feu des projecteurs en Europe pour des inquiétudes similaires concernant les transferts de données et l’accès potentiel par le gouvernement chinois.

L’Union européenne a lancé un ultimatum de 24 heures à TikTok pour fournir une évaluation des risques concernant sa nouvelle application, TikTok Lite, qui a été discrètement lancée en France et en Espagne. Cette application permet aux utilisateurs de gagner des récompenses en regardant des vidéos, ce qui soulève des inquiétudes quant à son impact potentiel sur la protection des mineurs et la santé mentale des utilisateurs, notamment en ce qui concerne la stimulation possible de comportements addictifs.

Cette situation est particulièrement préoccupante pour les enfants, étant donné l'absence présumée de mécanismes efficaces de vérification de l'âge sur TikTok. L'absence de mécanismes efficaces de vérification de l'âge et le caractère addictif présumé des plateformes font déjà l'objet d'une enquête dans le cadre de la première procédure formelle engagée à l'encontre de TikTok.


La Commission européenne a réclamé, mercredi 17 avril 2024, à TikTok de lui fournir sous 24 heures des explications sur les risques liés au déploiement de sa nouvelle appli en France et en Espagne. Puis, le 22 avril, la Commission a ouvert une deuxième procédure formelle à l'encontre de TikTok en vertu de la loi sur les services numériques (DSA)

Conclusion

La situation actuelle soulève des questions cruciales sur la capacité de TikTok à protéger efficacement les données de ses utilisateurs et sur la confiance que l’on peut accorder à une entreprise dont la maison mère, ByteDance, est basée à Pékin. Alors que TikTok continue de nier tout lien étroit avec le Parti communiste chinois et tout risque pour les données des citoyens américains, la controverse persiste et alimente un débat mondial sur la sécurité des données et la souveraineté numérique.

Sources : Cnil, rapport du Congrès, NYT

Et vous ?

Quelle importance accordez-vous à la sécurité de vos données personnelles sur les plateformes sociales comme TikTok ?
Pensez-vous que les entreprises technologiques sont suffisamment transparentes concernant l’utilisation et le partage de vos données ?
Les efforts de TikTok pour isoler les données des utilisateurs américains vous semblent-ils suffisants ? Pourquoi ?
Comment les révélations sur l’accès aux données par des employés en Chine influencent-elles votre perception de TikTok ?
Quelles mesures concrètes TikTok devrait-elle prendre pour renforcer la confiance des utilisateurs en matière de protection des données ?
La réglementation actuelle est-elle adéquate pour protéger les données des utilisateurs contre les accès non autorisés ?
Quel rôle le gouvernement devrait-il jouer pour assurer la protection des données des citoyens sur les plateformes numériques ?
En tant qu’utilisateur, quelles actions êtes-vous prêt à entreprendre pour sécuriser vos données en ligne ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/05/2024 à 17:21
donc allons au bout et faisons de meme pour :
- facebook
- twitter
- instagram

ah non suis-je bete, ces reseaux sont americains, donc en fait c'est bon, c'est sans danger...
3  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/05/2024 à 20:06
Citation Envoyé par CoderInTheDark Voir le message
Et je n'ose pas imaginé l'orthographe et la compréhensibilité de leurs poste à 5 ans.
En fait, c'est le même niveau quand ils sont adultes. Et, ça doit dater d'avant Tiktok, quand on déchiffre lit certains posts sur ce forum...
2  0 
Avatar de marc.collin
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/05/2024 à 14:11
et comme les usa peuvent utiliser linkedin, facebook, twitter, instagram pour les utilisateurs mais ils n'ont pas le courage de les dénoncer...

avec les millions d'application américaine et grace au patriot act, cloud act... les américains ont tous les loisirs de prendent tous les informations qu'ils veulent... mais les médias, gouvernement préfère dénoncer la chine... qui est en train de prendre le lead
3  1 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 07/05/2024 à 8:07
Citation Envoyé par mith06 Voir le message
Je rajouterais aussi le forum developpez.com tant qu'on y est
Ah NON.
Citation Envoyé par mith06 Voir le message
Promis c'est pour notre bien et celui de nos enfants
Bon OK alors
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/05/2024 à 20:20
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Dans quelle mesure l'interdiction de TikTok pourrait-elle réellement améliorer la sécurité en ligne des enfants, étant donné qu'ils pourraient simplement se tourner vers d'autres plateformes sociales présentant des risques similaires ?
Effectivement les autres plateformes présentent des risques similaires.
Il y a juste l'algorithme qui change, TikTok n'est pas contrôlé par les USA, par conséquent son algorithme n'est pas un outil de propagande contrôlé par les USA, comme le sont Facebook, YouTube, Instagram, etc.

Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Quels sont les autres moyens efficaces de protéger les enfants en ligne, en dehors de l'interdiction de TikTok ? Cette interdiction est-elle une solution proportionnée par rapport aux autres mesures possibles ?
Normalement les parents contrôlent un minimum ce que font leurs enfants et ne leur donnent pas accès à un smartphone ou une tablette.
Bon à la limite vers la fin du collège il y a peut-être moyen de donner un téléphone sans accès à internet et sans caméra.
C'est un autre problème, mais, il y a des collégiennes qui se prennent en photo nue, qui envoie les photos à leur petit ami, et parfois ça fuite dans tout le collège.
Du coup la fille n'est pas très bien.

Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Quels sont les rôles respectifs des parents, des éducateurs et des gouvernements dans la protection des enfants en ligne, et comment peuvent-ils collaborer pour atteindre cet objectif sans restreindre excessivement l'accès à Internet ?
On pourrait former les jeunes aux dangers d'internet.
Il y a plein de choses à comprendre, par exemple :
- les photos sont retouchées numériquement ("tu ne seras jamais aussi bonne que l'influenceuse que tu suis sur Instagram, elle n'est pas réelle", ou "oui ils sont musclé mais ils se chargent comme des dromadaires et ce n'est pas une super idée")
- il y a des mensonges
- si t'envoies des photos érotique elles risquent de circuler
0  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/05/2024 à 7:47
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
L'interdiction de TikTok transformerait le paysage en ligne en un endroit plus sûr pour les enfants,
affirment des parents dans une nouvelle étude
Beau travail de lobbying, oui TikTok peut être dangereux pour les enfants mais comme les réseaux américains, par contre le gouvernement US semble bien décidé à l'interdire et ça passe mieux quand c'est toxique pour les enfants.
Internet sans TikTok serait il plus sûr? Probablement pas, la toxicité se déplacera probablement dans un autre réseau.
Mais on les US contrôleront surement mieux la toxicité et bénéficieront en partie de leurs revenus donc c'est pas si toxique...
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
On pourrait former les jeunes aux dangers d'internet.
Ca a été beaucoup fait pendant un temps, le problème est qu'on dispense des formations dans un cadre qui garantisse le minimum d'impact.
C'est bien de dire que les influenceuses sont retouchées par 10 filtres insta et que les influenceurs aussi en plus de faire leurs vidéos après une session de sport pour être bien congestionné mais est-ce que c'est pas beaucoup plus efficace si tu regardes un vidéo avec eux pour décrypter ça et conclure que s'ils parlent d'un produit à la fin c'est pas un hasard et que le produit n'est en rien pour leur état de forme parce qu'ils ne l'utilisent pas.
0  0 
Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/05/2024 à 9:07
donc allons au bout et faisons de meme pour :
- facebook
- twitter
- instagram
Je rajouterais aussi le forum developpez.com tant qu'on y est

Promis c'est pour notre bien et celui de nos enfants
0  0 
Avatar de RenarddeFeu
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/05/2024 à 15:08
Tiktok est une source d'informations ouverte. N'importe-qui peut espionner les citoyens canadiens qui utilisent l'appli. Oui c'est un souci de sécurité nationale, non ça n'a rien de répréhensible.
1  1 
Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 21/05/2024 à 10:56
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Ouais mais personne n'ose critiquer ce que font les USA.
Officiellement les pays disent "les USA sont nos alliés, donc ils ont le droit de nous surveiller".

En réalité nous n'avons aucune raison d'être plus pote avec les USA qu'avec la Chine.
Les USA sont nos bourreaux.
Pour moi c'est même pas ça, mais plutôt que ça d'une façon ou d'une autre été banalisé que les USA sont partout mais que c'est "normal" que pour eux. Des société fantômes de la CIA en france ? En angleterre ? normal, la même version DGSE aux USA, en Angleterre ? Oula scandale en vue
0  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/05/2024 à 11:12
Qu'est-ce qu'il y a d'extraordinaire en 2024?

On n'arrête pas de lire et entendre dans les médias les responsables du renseignement, autrement dit les "chefs espions" des différents états!

Les espions existent depuis la nuit des temps et depuis la nuit des temps leur principale caractéristique était... La discrétion... Une discrétion qui va jusqu'à ce que le reste du monde n'ait même pas connaissance de leur existence.

Et bien aujourd'hui, l'espion vient étaler ses états d'âme au journal du 20Heures... A moins, à moins que cela ne soit... que de la manipulation!
0  0