IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Ces applications traquent les habitudes de conduite des automobilistes et vendent ces informations aux compagnies d'assurance,
Certains optent pour cette surveillance pour bénéficier de réductions

Le , par Patrick Ruiz

3PARTAGES

4  0 
Les véhicules connectés collectent des données sur les conducteurs et les vendent aux compagnies d'assurance. De nouveaux rapports font état de ce que ce siphonage de données s’étend désormais aux applications sur les smartphones des conducteurs. Ce sont des modes de surveillance dont les compagnies d’assurance font usage et pour lesquels certains automobilistes optent pour bénéficier de réductions sur leurs assurances auto.

Des informations sur les habitudes de conduite sont également collectées par des applications qui n'ont qu'un rapport indirect avec l'automobile.

C'est le cas de Life360, MyRadar et GasBuddy. Toutes ces applications proposent des fonctions d'analyse de la conduite qui s'appuient sur les données des capteurs et des mouvements du téléphone. Les applications offrent en sus des informations sur des sujets tels que la sécurité et la consommation de carburant.

Beaucoup de ces applications sont en partenariat avec une société appelée Arity, un courtier en données fondé par Allstate. Arity utilise les données qu'elle recueille pour créer des scores de conduite qu'elle vend ensuite aux compagnies d'assurance automobile, qui utilisent ces données pour fixer les tarifs des conducteurs utilisant les applications.

[Tweet] <blockquote class="twitter-tweet"><p lang="en" dir="ltr">Life360, MyRadar and Gas Buddy Selling your driving Data to Insurance companies and raising rates<a href="https://twitter.com/hashtag/Life360?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#Life360</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/MyRadar?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#MyRadar</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/GasBuddy?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#GasBuddy</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Selling?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#Selling</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/drivingData?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#drivingData</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/geico?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#geico</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/farmers?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#farmers</a><br>-<br>Subscribe&#128071;:<a href="https://t.co/FggYT8PGqA">https://t.co/FggYT8PGqA</a><br>-<br>Spoil yourself &#128073;: <a href="https://t.co/qgcJgejTjE">https://t.co/qgcJgejTjE</a><br>-<a href="https://twitter.com/hashtag/aanews?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#aanews</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/aanews69?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#aanews69</a> <a href="https://t.co/3yvhZ1aRC0">pic.twitter.com/3yvhZ1aRC0</a></p>&mdash; Ascension Art News (@AANews69) <a href="https://twitter.com/AANews69/status/1800596643751792990?ref_src=twsrc%5Etfw">June 11, 2024</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> [/Tweet]

Certains automobilistes optent pour cette surveillance afin de bénéficier de réductions sur leurs assurances auto

Les assurances télématiques sont des polices d'assurance automobile qui utilisent des dispositifs de télématique pour collecter des données sur le comportement de conduite d'un assuré. Ces dispositifs, tels que des boîtiers électroniques ou des applications mobiles, peuvent enregistrer des informations telles que la vitesse, l'accélération, le freinage, les virages, la distance parcourue, les itinéraires empruntés, l'utilisation du téléphone au volant, entre autres.

Les données collectées sont ensuite analysées par l'assureur pour évaluer le risque de l'assuré. Sur la base de ces données, l'assureur peut ajuster les primes d'assurance automobile en fonction du comportement de conduite spécifique de l'assuré. Si le conducteur est considéré comme sûr et responsable, il peut bénéficier de réductions de prime.

Selon le programme, il peut être nécessaire de conduire avec le suivi activé pendant un à six mois avant que votre réduction ne s'applique, le cas échéant. Certains assureurs proposent également une réduction immédiate comme incitation à s'inscrire.

L'assurance télématique existe depuis plus d'une décennie, mais les premières versions de la technologie reposaient généralement sur l'installation d'appareils dans votre voiture. Aujourd'hui, de nombreux véhicules neufs sont vendus avec des systèmes déjà intégrés permettant d'envoyer des données aux compagnies d'assurance. Les clients disposent également de plus d'options pour participer à ces programmes grâce à des applications mobiles.

Selon un nouveau rapport de J.D. Power, une société américaine d'analyse de données, de logiciels et de renseignements sur les consommateurs, l'utilisation de ce type d'assurance connait une forte augmentation aux Etats-Unis. La participation aux programmes d'assurance basée sur l'utilisation a plus que doublé depuis 2016 avec 17 % des clients d'assurance automobile y participant désormais.

Pendant la pandémie, les conducteurs s'intéressaient à ces programmes car ils restaient chez eux et ne conduisaient pas beaucoup. Mais maintenant, ils s'y intéressent pour faire des économies dans un contexte où les coûts de l'assurance automobile augmentent en raison de l'inflation et de l'augmentation des accidents graves.


Selon l'étude 2023 sur l'assurance automobile aux États-Unis de J.D. Power, la satisfaction à l'égard de l'assurance automobile a diminué de 12 points (sur une échelle de 1 000 points) par rapport à l'année dernière, soit la plus forte baisse des 20 dernières années. Et cette baisse est principalement due à la hausse des tarifs d'assurance. Près d'un tiers (31 %) des clients américains d'assurance automobile déclarent en effet avoir subi une augmentation de tarif au cours de l'année écoulée, alors que l'industrie augmente les tarifs en moyenne de 15,5 % et que les assureurs continuent de lutter contre les ratios de sinistres record.

C'est ce phénomène qui entraîne une augmentation de l'adoption des programmes d'assurance basée sur l'utilisation. Etant donné qu'ils établissent le coût d'une police en fonction du comportement du conducteur, les clients y voient une possibilité de réduire leurs primes d'assurance.

« La satisfaction globale des clients à l'égard des assureurs automobiles a chuté cette année, car les assureurs et les conducteurs sont confrontés aux réalités de l'économie », a déclaré Mark Garrett, directeur chez J.D. Power. « Bien que les assureurs soient pris entre l'enclume de la rentabilité et le marteau de l'expérience client, ils disposent de plusieurs moyens pour atténuer les effets négatifs de la hausse des coûts, tels que proposer de façon proactive aux clients des alternatives basées sur l'utilisation et signaler clairement et expliquer les augmentations de tarifs nécessaires. »

L'étude de J.D. Power révèle également que la satisfaction concernant le prix parmi les clients participant à ces programmes est en moyenne de 59 points supérieure (sur une échelle de 1 000 points) à celle des non-participants. Les compagnies d'assurance automobile mettent en avant des possibilités d'économies allant jusqu'à 20 à 30 % sur les primes d'assurance. Mais est-ce un prix juste pour les données que les assureurs collectent sur les conducteurs ?

« Je trouve cela incroyablement intrusif. Cela fournit aux assureurs une quantité importante de données, et nous ne savons pas nécessairement ce qu'ils font de ces données et s'ils en font un usage responsable », affirme Erica Eversman, présidente de l'Automotive Education and Policy Institute. Elle regrette que les conducteurs sacrifient leur vie privée pour économiser de l'argent, surtout qu'il n'y a aucune certitude en ce qui concerne le montant exact des économies réalisées.

Comme l'explique Michael DeLong, chercheur et avocat pour la Consumer Federation of America, les chiffres annoncés (économies de 20 à 30 %) sont des chiffres maximums et les économies réelles sont probablement bien inférieures. Malheureusement, il n'y a pas eu d'études fiables sur les économies réelles réalisées par les conducteurs, dit-il.

DeLong s'inquiète aussi du fait que les données collectées sur les déplacements des clients par les assureurs puissent être utilisées de manière abusive, étant donné que la plupart des États ne disposent pas de réglementation empêchant par exemple leur vente à des annonceurs.

En outre, en cas d'accident, les données collectées pourraient être utilisées contre les conducteurs. Une compagnie d'assurance pourrait les utiliser pour essayer de prouver que vous étiez responsable, selon les avocats spécialisés dans les accidents : les données peuvent être utilisées « pour accélérer le processus de règlement des sinistres. » Elles peuvent également être demandées dans le cadre de procès civils et pénaux.

Source : Rapport de J.D. Power

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Un abus de la part des assureurs ou des conducteurs inconscients des enjeux de la vie privée ?
Qu'en est-il en France et en Europe ? Pensez-vous que l'assurance télématique est promise à un bel avenir ? Pourquoi ?

Voir aussi :

USA : pour bénéficier d'une réduction sur leur assurance, un nombre croissant de conducteurs accepte des technologies de surveillance qui renvoient leurs données de conduite aux assureurs

Les constructeurs automobiles peuvent enregistrer et intercepter les SMS des propriétaires, un juge d'appel a estimé que cette pratique ne constituait pas une violation illégale de la vie privée

Les voitures connectées, un danger pour la vie privée selon une étude de Mozilla sur 25 marques de voitures. Activité sexuelle, poids, les données sensibles sont collectées et partagées

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !