Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les USA offrent jusqu'à 10 M$ à quiconque pourra localiser des pirates informatiques à la solde de gouvernements étrangers
Qui tentent d'interférer dans la prochaine présidentielle

Le , par Patrick Ruiz

8PARTAGES

9  0 
Le piratage du Comité national démocrate (DNC) américain restera à jamais dans les mémoires comme l’un des souvenirs les plus importants de l’histoire des élections présidentielles américaines. À quatre mois de la prochaine élection présidentielle, les autorités US montrent qu’elles ont retenu la leçon du « vol de milliers d’emails » par ce qui serait un agent de renseignement russe. Dans le cadre des préparatifs de ce nouveau rendez-vous électoral, le gouvernement étasunien offre jusqu’à 10 millions de dollars à quiconque pourra localiser des pirates informatiques à la solde de gouvernements étrangers qui tentent d’interférer dans la prochaine élection présidentielle.


L’initiative est du Département d’État des USA qui indique que la récompense est valable pour toute forme de piratage électoral (attaques contre : les fonctionnaires en charge de la gestion des élections, les machines de vote les candidats et leur personnel), ce, à tous les niveaux : local, fédéral, etc.

« Les adversaires étrangers pourraient utiliser des cyberattaques visant les infrastructures électorales, notamment les bases de données d'inscription des électeurs et les machines de vote dans le but d’entraver une élection aux États-Unis. De tels adversaires pourraient également mener des cyber-opérations malveillantes contre des organisations politiques ou des campagnes américaines afin de voler des informations confidentielles et ensuite divulguer ces informations dans le cadre d'opérations d'influence visant à saper les organisations politiques ou les candidats », écrit le Département d’État des USA.

Il s'agit de la troisième ronde lancée pour acquérir des informations sur les pirates informatiques dans le cadre du programme "Rewards for Justice". En avril, des fonctionnaires US ont offert une récompense de 5 millions de dollars pour des informations permettant d'identifier et de capturer des pirates informatiques du gouvernement nord-coréen. Les pirates informatiques nord-coréens sont pointés du doigt dans un grand nombre de cyberattaques axées sur le gain financier au cours des dernières années.

En outre, en juillet, c'était la deuxième ronde du même programme au travers duquel le Département d'État a offert deux récompenses distinctes d'un million de dollars pour des informations sur deux pirates ukrainiens liées à une brèche de la Commission américaine de sécurité et de change en 2016.

À l’instar des États-Unis puis de l’Allemagne, la France s’est inquiétée d’une possible ingérence étrangère au moyen de cyberattaques à l’approche des élections présidentielles de 2017. L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) et le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) prévenaient alors qu’il s’agit d’une menace à prendre très au sérieux. Lors d’une conférence tenue au courant du mois de décembre 2016, l’Anssi avertissait les autorités françaises de l’existence de menaces de type cyberattaques à motif politique comme celles qui ont marqué les campagnes présidentielles américaines. Guillaume Poupard, directeur général de l’agence avait pour sa part indiqué qu’il s’agissait de manœuvres destinées à préparer le terrain pour une possible perturbation des élections françaises.

Source : Département d’État US

Et vous ?

Quel commentaire faites-vous de l’approche des autorités US ?

Voir aussi :

La Russie aurait utilisé tous les principaux outils de médias sociaux pour favoriser l'élection de Donald Trump, selon un rapport
Piratage du DNC : les démocrates US poursuivent la Russie, le camp Trump et WikiLeaks, pour avoir conspiré pour perturber les élections de 2016
Le procureur spécial qui a accusé 12 militaires russes d'ingérence dans les élections US de 2016, rend son rapport après 22 mois d'enquête
Rapport Mueller : la Russie a piraté des sociétés US de machines à voter et volé des informations électorales, des bases de données de certains États
Le Congrès américain va enquêter sur les deepfakes, alors qu'une fausse vidéo de Pelosi a été visionnée des millions de fois sur les médias sociaux

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/08/2020 à 11:42
L'intervention de puissances étrangères est pourtant la meilleure chance pour Trump de se faire réélire. Une personne incompétente à la tête d'un pays crée un chaos dont d'autres puissances peuvent profiter.
0  1 
Avatar de leemarvin
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 07/08/2020 à 19:50
Je suppose que TRUMP ne voit pas tous cela d'un bon œil, car il ne pourra plus bénéficier d'un coup de pouce du super poutine comme en 2016!
0  1