IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les entreprises prônent la protection de la vie privée des employés
Mais ne parviennent pas à la mettre en pratique, selon une étude réalisée par la Ponemon Institute

Le , par Sandra Coret

48PARTAGES

12  0 
Dans une nouvelle enquête menée auprès de plus de 1 200 professionnels de l'informatique et de la sécurité, 63 % des répondants affirment qu'il est important ou très important de protéger la vie privée des employés, mais seulement 34 % des organisations pensent qu'elles sont efficaces ou très efficaces dans ce domaine.

L'étude, réalisée par le Ponemon Institute pour l'entreprise de cyberintelligence DTEX Systems, révèle également que la plupart des organisations ont du mal à trouver un équilibre entre la protection de la vie privée des employés et la nécessité croissante de surveiller l'engagement des employés et les risques internes, compte tenu du passage au travail à distance.

Selon 64 % des personnes interrogées, il est difficile de suivre l'activité et les performances des employés sans affecter leur moral ou leur confiance dans l'entreprise. Dans le même temps, 53 % des entreprises pensent que leurs employés s'attendent à ce que leurs comportements et activités personnels restent privés, mais moins de la moitié (47 %) rendent anonymes les données des employés qu'elles collectent tout en surveillant les risques de sécurité et les performances opérationnelles.

"L'un des principaux constats de cette étude est que la confidentialité de la vie des employés doit être une priorité absolue, et pas seulement un objectif de confort", déclare Rajan Koo, directeur de la clientèle de DTEX Systems. "Le personnel est une source d'intelligence incroyable, mais les organisations continuent de tomber dans une approche de surveillance "big brother" qui érode la confiance et la transparence. Les solutions technologiques draconiennes disponibles sur le marché ne font qu'aggraver ce problème. Les résultats de ce rapport sont clairs : il y aura bientôt des comptes à rendre."


Bien que 58 % des organisations minimisent la quantité de données collectées sur leurs employés, moins de la moitié (49 %) font preuve de transparence quant aux informations collectées sur place et à distance. Seules 35 % des organisations permettent à leurs employés d'exprimer leurs inquiétudes quant à la protection de leur vie privée à distance, et 43 % seulement utilisent des technologies qui renforcent la confiance des employés dans le contrôle de l'accès et de l'utilisation des informations sensibles.

"Nos résultats montrent que les organisations ont besoin d'une nouvelle approche de la protection de la vie privée des employés, une approche qui adopte l'approche de longue date de la protection de la vie privée par la conception, à la fois dans la philosophie et dans la technologie choisie pour recueillir des renseignements sur les employés", ajoute Larry Ponemon, directeur de recherche et président du Ponemon Institute. "Cela est confirmé par le fait que seulement 38 % des personnes interrogées ont déclaré que leur organisation disposait des technologies adéquates pour atténuer les risques et promouvoir l'efficacité sans porter atteinte à la vie privée. Les 62 % d'organisations restantes ayant raté le coche, il est essentiel que les employeurs changent leur façon de penser sur la raison et la manière d'apprendre de leur personnel."

Source : DTEX Systems

Et vous ?

Trouvez-vous cette étude pertinente ?
Faites-vous confiance à votre organisation pour respecter vos données personnelles ?

Voir aussi :

30 % des liens reçus des courriels conduisent à des sites malveillants, 71 % des entreprises reconnaissent en avoir été victimes, selon un rapport de GreatHorn

Accepter la circulation des données : 87 % des Français seraient prêts à partager leurs données pour accéder à des services en ligne gratuits, selon une étude de Kaspersky

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !