IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

40 % des courriels entrants constituent une menace potentielle, qu'il s'agisse de spam, de phishing ou de menaces avancées
Telles que la fraude au PDG, selon Hornetsecurity

Le , par Sandra Coret

33PARTAGES

2  0 
Le phishing, les liens malveillants et les ransomwares figurent parmi les tactiques d'attaque les plus utilisées par les pirates, l'usurpation d'identité de marque étant particulièrement populaire.

L'usurpation d'identité implique que les cybercriminels copient la charte graphique d'une entreprise et imitent l'adresse de l'expéditeur de telle sorte qu'il est difficile de la distinguer de l'original. L'objectif principal étant d'obtenir les informations d'accès de l'utilisateur ou de diffuser des logiciels malveillants via des liens cachés. Avec 16,5 %, Deutsche Post et DHL figurent parmi les cinq marques les plus fréquemment imitées.

L'étude souligne également l'augmentation des attaques de type "rançongiciel". Dans ce cas, les données sensibles sont d'abord copiées, puis chiffrées. Si la victime visée refuse de payer une rançon pour le déchiffrement, les cybercriminels menacent de publier les données copiées sur leurs sites de fuite. Jusqu'à présent, environ 140 fichiers ont été publiés sur le site de fuite de ransomware de REvil, et de nouveaux fichiers sont ajoutés presque quotidiennement. Le volume est important, mais REvil n'occupe que la cinquième place parmi les sites de fuite ayant publié le plus de données provenant de victimes de ransomware.


Source : Hornetsecurity

Et vous ?

Trouvez-vous ce rapport pertinent ?
Les employés au sein de votre entreprise peuvent-ils faire la différence entre un courriel normal et une menace déguisée en courriel ?

Voir aussi :

La France a le taux le plus élevé d'attaques par ransomware : 81% des entreprises ont été confrontées à au moins une infection par rançongiciel en 2021, selon Proofpoint

Kaspersky dévoile les 3 méthodes les plus courantes de compromission d'e-mails professionnels, notamment la fraude au Président, le faux changement de coordonnées bancaire, et la fausse facture

45 % des fraudes sont réalisées en utilisant des noms de marque, les États-Unis (21 %) et l'Espagne (14 %) étant les pays qui comptent le plus de victimes, selon Outseer Research

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !