IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Ukraine acceptée au centre de cyberdéfense de l'OTAN,
Après le refus de l'ICANN de couper la Russie de l'internet mondial

Le , par Bruno

151PARTAGES

14  0 
Cette semaine, le Centre d'excellence OTAN pour la cyberdéfense en coopération (CCDCOE) a tenu son 30e comité directeur. Par un vote unanime, les 27 pays parrains du Comité directeur du CCDCOE ont approuvé l'adhésion de l'Ukraine au CCDCOE de l'OTAN. L'Ukraine rejoindra ainsi le Centre d'excellence coopératif de cyberdéfense de l'OTAN en tant que « participant contributeur », a déclaré vendredi dans un communiqué l'institution de recherche militaire accréditée par l'OTAN.

Le CCDCOE est un centre de connaissances, un institut de recherche et une installation d'entraînement et d'exercice accrédités par l'OTAN. Cette organisation militaire internationale basée à Tallinn se concentre sur la recherche appliquée interdisciplinaire, ainsi que sur les consultations, la formation et les exercices dans le domaine de la cybersécurité. « C'est l'une des principales institutions, si ce n'est la principale, pour la réflexion sur la cyberguerre », a déclaré James Lewis, directeur du programme des technologies stratégiques au Center for Strategic and International Studies, un groupe de réflexion de Washington.


Alors que les médias russes tentent de présenter l'invasion russe comme une réponse à l'agression ukrainienne, les reportages sur le terrain ont joué un rôle crucial pour contrer la propagande, avec des images provenant à la fois de journalistes professionnels et d'amateurs sur les réseaux sociaux. Des cyberattaques de grande ampleur ont touché les principaux sites Web du gouvernement ukrainien la semaine dernière.

Les sites Web des ministères ukrainiens de la Défense, des Affaires étrangères et de l'Intérieur ne répondaient pas ou étaient lents à charger après une série d'attaques DdoS. Le gouvernement ukrainien a fait la demande aux volontaires de l'aider à protéger les infrastructures essentielles et à espionner les troupes russes. Des demandes de volontaires ont commencé à apparaître sur des forums de hackers jeudi matin, « Cybercommunauté ukrainienne ! Il est temps de s'impliquer dans la cyberdéfense de notre pays », peut-on lire dans l'un des messages.

La demande comprenait des instructions pour les hackers et les experts en cybersécurité sur la façon de soumettre une candidature via Google Docs. Les volontaires devaient fournir des références professionnelles et leurs domaines d'expertise, tels que le développement de logiciels malveillants.

Selon Lewis, la décision d'inclure l'Ukraine dans le CCDCOE aura un impact immédiat sur sa capacité à repousser les cyberattaques russes. Le centre est basé à Tallinn, en Estonie, et est un héritage de l'expérience du gouvernement estonien, qui a été la cible de cyberattaques dévastatrices en 2007. La Russie a nié être le coupable de ces attaques qui ont tout désactivé, des distributeurs de billets aux médias, mais l'Estonie l'a longtemps blâmée parce que les attaques ont suivi le tollé suscité par le déplacement d'une statue de l'ère soviétique dans la capitale, Tallinn.

« Les Ukrainiens considèrent les Estoniens comme un modèle de réponse ou de défense contre les cyberactions russes et c'est en cela qu'ils sont importants », a déclaré Lewis. « Cette décision permet également à l'Ukraine d'entrer dans la communauté occidentale des spécialistes de la cybersécurité. Il s'agit donc d'une étape importante. »

« La présence de l'Ukraine au sein du Centre permettra de renforcer l'échange d'expertise cybernétique entre l'Ukraine et les pays membres du CCDCOE. L'Ukraine pourrait apporter une connaissance de première main de plusieurs adversaires dans le domaine cybernétique, qui pourrait être utilisée pour la recherche, les exercices et l'entraînement », a souligné le colonel Jaak Tarien, directeur du Centre d'excellence OTAN pour la cyberdéfense en coopération.

« Les capacités et les connaissances sont le fruit de l'expérience, et l'Ukraine a incontestablement une expérience précieuse des cyberattaques précédentes, qui peut être très utile au CCDCOE de l'OTAN. L'Estonie, en tant que pays hôte du CCDCOE, est un partenaire de longue date de l'Ukraine pour le renforcement de sa capacité de cybersécurité et de sa cyberrésilience, et nous nous félicitons de la décision des membres du CCDCOE d'accepter l'adhésion de l'Ukraine », a déclaré le ministre estonien de la Défense, Kalle Laanet. Après que l'Ukraine a envoyé une lettre confirmant qu'elle restait intéressée par une adhésion au CCDCOE de l'OTAN en tant que participant contributeur, son adhésion a été soumise au vote du comité directeur du CCDCOE. Le Centre a déjà élargi ses membres en dehors des pays de l'OTAN.

Cette décision intervient alors que, l'ICANN a rejeté mercredi la demande de Mykhailo Fedorov, vice-premier ministre ukrainien, de révoquer tous les domaines web russes, de fermer les serveurs racine DNS russes et d'invalider les certificats TLS/SSL associés en réponse à l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Fedorov a formulé sa demande parce que l'assaut de la Russie a été « rendu possible principalement grâce à la machinerie de propagande russe qui utilise des sites Web diffusant continuellement de la désinformation, des discours de haine, encourageant la violence et cachant la vérité sur la guerre en Ukraine. »

Dans une réponse publiée le 2 mars, Göran Marby, PDG de l'ICANN, a déclaré que son organisation est un organisme technique indépendant chargé de superviser le DNS et les identifiants uniques de l'internet mondial et qu'elle doit maintenir la neutralité. « L'ICANN est un facilitateur de la sécurité, de la stabilité et de la résilience de ces identifiants dans l'objectif d'un Internet unique, mondial et interopérable », a déclaré Marby.

« Dans notre rôle de coordinateur technique des identificateurs uniques pour l'Internet, nous prenons des mesures pour nous assurer que le fonctionnement de l'Internet n'est pas politisé, et nous n'avons aucun pouvoir de sanction. En fait, l'ICANN a été créée pour garantir le fonctionnement de l'Internet, et non pour que son rôle de coordination soit utilisé pour l'empêcher de fonctionner », souligne le patron de l’ICANN.

Stephen Flanagan, expert de l'OTAN et de ses plans de défense à la RAND Corporation, ainsi que conseiller présidentiel au Conseil de sécurité nationale de l'administration Obama, a déclaré que cette initiative avait un effet positif sur le moral des troupes, en plus d'être une source importante de cyberexpertise pour l'Ukraine. Flanagan a également déclaré que les pays membres du CCDCOE allaient acquérir des connaissances précieuses grâce à l'Ukraine et à ses longues années de lutte contre la cybermenace russe.

« Il s'agit d'une précieuse déclaration politique de solidarité avec l'Ukraine en ce moment de péril, a indiqué Flanagan par courriel, mais cela pourrait également permettre un échange d'informations utile dans les deux sens sur les cybermenaces russes. » Le CCDCOE aurait refusé l'adhésion formelle de l'Ukraine l'année dernière. En faisant aujourd'hui de l'Ukraine un « participant contributeur », un statut accordé aux pays non membres de l'OTAN, le CCDCOE a fait marche arrière.

Source : CCDCOE

Et vous ?

Que pensez-vous de cette décision d'approuver l'adhésion de l'Ukraine au CCDCOE de l'OTAN ?

Pensez-vous que cette décision pourra avoir un impact sur l'issue finale de la guerre ?

En l'état actuel, la décision n'arrive-t-elle pas un peu tardivement ?

Voir aussi :

« La demande de l'Ukraine de couper la Russie de l'internet mondial a été rejetée, le fonctionnement de l'Internet n'est pas politisé » répond l'ICANN

L'Ukraine fait pression pour débrancher la Russie d'Internet, les experts estiment que cela pourrait être un désastre

Les sites web du gouvernement ukrainien ne sont pas accessibles, alors que l'Ukraine est bombardée de cyberattaques, dans le cadre de l'invasion russe

Le groupe de cybercriminels, Anonymous, agirait plus rapidement que la bureaucratie gouvernementale, dans le conflit russo-ukrainien

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SofEvans
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:52
Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
Ah mais c'est extrêmement simple pour que la paix soit faite en deux jours :
1-L'ukraine et tous les pays limitrophes à la Russie s’engagent a rester neutre.
2-L'ukraine doit arrêter de bombarder et de maltraiter les populations du Dombass

et voila, tu as la paix.
Euuhh, j'ai pas forcement tout tout bien suivi, mais de ton point de vue, la Russie envahi l'Ukraine juste pour protéger le Dombass ?
Parce que dans ce cas, ils protègent vachement bien le Dombass les russes, vu qu'ils sont allé jusqu'à Kiev. Et pis le "bout" de terre qui relie la Russie à la Crimée, c'était vitale de le prendre pour protéger le Dombass, tiens ...

Non, la Russie utilise l'excuse du Dombass.

De plus, juste comme ça : c'est moi qui ai mal compris où à l'origine le Dombass fait partie de l'Ukraine ?
Mais bon, faut dire que la Russie et l'Ukraine disent en chœurs "ça c'est à moi depuis le début", qui raison qui a tord ?
Si on avait un département de France qui tout d'un coup se revendiquait appartenir à un autre pays et que le dit pays se mettait à fournir des armes au département pour qu'il se soulève, je me demande comment la France réagirait ?

Bref, pour moi,c'est plus compliqué et plus subtil que "Ukraine gentil, Russe méchant", mais la Russie utilise clairement l'excuse du Dombass pour envahir l'Ukraine.
16  2 
Avatar de Le gris
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 22:51
Où se trouvaient toutes ces belles têtes pensantes quand le USA envahissaient l'IRAK, l'Afghanistan ... Tout d'un coup, on devient tous défenseurs de la censure sur internet. En fait toutes les entités mises en place par l'occident sont juste des outils de pression contre ceux qui n'ont pas les mêmes vision politiques que nous. Je croyais à tors l'internet libre et ouvert jusqu'à la crise Russie - Ukraine.

Votre vision du monde à géométrie variable fera naitre un autre bloc. Et ça ne sera pas à l'avantage de l'occident.

Tout ça est dégoûtant.
16  4 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:49
Salut,

Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
2-L'ukraine doit arrêter de bombarder et de maltraiter les populations du Dombass
J'ai surement raté une étape, alors une source fiable sera la bienvenue.
Merci,
13  3 
Avatar de calvaire
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/03/2022 à 13:37
Citation Envoyé par nikau6 Voir le message
A l’époque des faits, qui n'ont pas eu lieu en 2018, Biden été vice president d'Obama.
Il ne faut pas croire non plus les medias occidentaux ! Il ne faut croire personne et lire tout le monde, c'est le meilleur moyen de se faire une opinion au plus proche de la vérité.
+1 On est abreuvés H24 de propagande antirusse, entre BFM antirusse et RT pro russe franchement les 2 ont une fiabilité proche de 0.
Le mieux est d'analyser les faits soi-même ! De voir les documents et vidéos d'archives qui eux sont des preuves réelles !

Je regardais beaucoup RT pendant la révolte des gilets jaunes et ils informaient bien mieux que BFM sur ce sujet. Au lieu de parler des casseurs ils montraient la majorité qui composait le mouvement et ses revendications.
Celui qui fait confiance à TF1 et BFM pour s’informer est aussi stupide (voir plus) que celui qui fait confiance à RT.

Je ne veux pas d'une guerre contre les Russes, mais les médias et politiciens occidentaux font pour je ne sais quelle raison monter la haine contre les Russes, voir les propos de Biden il y'a 2 jours sur Poutine...
Les Américains voulaient la guerre et veulent désormais clairement une aggravation du conflit, car cela leur profite pleinement.
12  2 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:52
Citation Envoyé par Coeur De Roses Voir le message
Je cite uniquement cette partie. Je ne suis pas contre le fait de protéger et soutenir les innocents en Ukraine, mais le niveau de soutien et d'engouement qu'on voit pour cette cause de part et d'autres me laissent perplexe, car comme tu dis il y'a eu d'autres conflits par le passé il me semble, mais il y'avait pas autant d'implication de la part des gens sur le plan international. On est peut être bien dans du 2 poids 2 mesures.
il suffit de penser à israel et à la palestine......

conflit peu suivit... quand il y a des morts palestiniens c'est toujours le même discourt d'israel des terroristes......... alors qu'Israel les aggresses depuis 70 ans

un état raciste et oprimant
https://www.journaldemontreal.com/20...la-citoyennete
10  1 
Avatar de marc.collin
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 16/03/2022 à 12:43
Citation Envoyé par Rolllmops Voir le message
Les sanctions servent à faire pression sur la politique d'un pays sans lui faire la guerre directement. Il n'y a pas si longtemps, on a laissé un pays grignoter petit à petit les territoires proches en espérant, qu'il finisse par redevenir raisonnable. Ca a donné 40-45 et ça a très mal fini. Poutine n'est pas une victime, c'est un dictateur. Le discours de certains selon lequel il faudrait laisser le pays vivre sa vie sans interférer me semble profondément déraisonnable.

Après on pourra toujours discuter de s'il ne vaudrait pas mieux lui faire la guerre directement, mais c'est un autre débat ...
israel grignote du terrain à la palestine depuis 70 ans... et c'est pas encore fini
9  1 
Avatar de noremorse
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/07/2022 à 12:48
par contre, ces mêmes entreprises n'ont jamais laissé tomber la propagande ukrainienne. Bah ouais, le camp soi-disant du bien fait aussi de la propagande
11  4 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/07/2022 à 14:18
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Concrètement actuellement l'Europe va acheter du pétrole et gaz US (plus cher que le russe forcément) et l'Allemagne (et d'autres pays) vont acheter des avions de combat américain pour se "protéger de la menace rouge".
Et nous Français double peine on peut plus vendre des armes à la Russie, eux au moins ils nous respectaient et l'oncle sam ne pouvait pas faire le coup des sous marin...

Si cette guerre avait le mérite de nous rendre plus indépendant j'applaudirais mais la c'est juste nous rendre encore plus prisonnier des américains.
L'Europe veut désormais acheter aussi du gaz à l'Azerbaïdjan. Pays très démocratique qui à envahi le Haut-Karabagh, puis expulsé les Arméniens, avec le soutien de la Turquie, des armes d’Israël et le silence complice de l'Europe, l’Allemagne en tête.

Donc rien de moral dans ces histoires de boycott du gaz russe.
9  2 
Avatar de coolspot
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 08/08/2022 à 14:35
Anonymous de toute façon c'est une blague.

C'est un amas de tout et n'importe quoi qui font n'importe quoi parce qu'ils sont n'importe qui

Apres on verras mais si c'est encore comme des ONG genre greenpeace qui ne cible que des entreprise européenne pour ne jamais cibler les entreprise US, on sait ce que ca donnera
8  1 
Avatar de sanderbe
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/03/2022 à 14:47
Bonjour,

La mission secrète des États-Unis pour renforcer les cyberdéfenses de l'Ukraine avant l'opération militaire russe

Quel est votre avis sur le sujet ?
Il fallait se douter que les USA iraient sur le plan cyber du côté de l'Ukraine. L'Ukraine sert de "passe plat" vers la Russie. On se souvient de 2017 ou des entreprises ukrainiennes se sont mis envoyer des trojans suite à une cyber attaque (venant de Russie parait il ...) .

Invasion de l'Ukraine : nous devrions envisager des sanctions sur Internet, déclare l'ex-PDG de l'ICANN, laisser les citoyens russes en ligne, mais bloquer les réseaux militaires.

L'ancien chef de l'ICANN, deux parlementaires européens et une poignée d'experts techniques, sécuritaires et juridiques prévoient de publier une lettre ouverte à la l'ICANN, communauté de la gouvernance de l'Internet, dans laquelle ils démontrent que le moment est venu de développer un système de sanctions ciblées sur l'Internet. Le projet de lettre intitulé Multistakeholder Imposition of Internet Sanctions, fait suite à une demande des responsables du gouvernement ukrainien de bloquer tous les domaines web russes, de révoquer les certificats HTTPS et d'autres interventions techniques.

Selon vous, L'ICANN doit-elle appliquer des sanctions ciblées aux Russes ?
Non ce n'est pas son rôle ni son périmètre. D'autant que l'ICANN est un service d'enregistrement qui centralise les noms de domaines . Depuis quand un bureau d'enregistrement aurait un "pouvoir de juge" ?

C'est comme ci demain l'UPI (union postal internationale) , décidait de son propre chef de bannir des pays des conventions internationales de l'adressage postal ou des indicatifs téléphonique internationaux .

"Le faire pression" sur la population comme bouclier humain ne fonctionne plus beaucoup ... Peut être revenir à plus de diplomatie autour d'une table physiquement ?

La Russie crée sa propre autorité de certification TLS pour contourner les sanctions, ces dernières ayant empêché les sites Web russes de renouveler leurs certificats

Quel est votre avis sur le sujet ?
L'occident participe bien malgré lui à "la censure" en Russie .

Que pensez-vous de la mise en place d'une autorité de certifications TLS par Moscou ?
Si la Russie le fait pour des organismes qui lui sont propres, et dont elle ne veut pas dépendre de l’extérieur c'est un choix stratégique. Les européens devraient en prendre de la graine au lieu de dépendre de l'oncle SAM.

Anonymous affirme avoir mis la main sur 820 Go de données de l'agence fédérale russe chargée de la supervision des communications dont 526,9 Go d'emails et 290,6 Go de données brutes

Le groupe d'hacktivistes Anonymous a annoncé mercredi avoir vidé une base de données de près de 820 Go appartenant au Roskomnadzor, le service fédéral russe de supervision des communications, des technologies de l'information et des médias de masse. Le groupe a maintenant publié 364 000 fichiers, totalisant 527 Go, et près de 290,6 Go de données brutes. Ces dernières seraient dans des formats propriétaires et le collectif a déclaré qu'il n'a pas encore trouvé un moyen pour les extraire.

Quel est votre avis sur le sujet ?
Anonymous = n'importe qui ... N'importe quel pecnot qui veut se revendiquer de la sorte le peut ... Même un pirate russe lui même C'est des effets de comm' en somme.

Que pensez-vous de cette fuite de données d'envergure ?
Tout le monde aura donc passé à la casserole des piratages de ces institutions en somme.

Selon vous, en quoi cela pourrait-il impacter le gouvernement russe ?
En rien car on est dans une guerre de communication au final.

Citation Envoyé par walfrat
Si les navigateurs refusent d'ajouter l'autorité de certification de Russie car ils n'ont pas confiance dans la Russie, c'est de la censure ?
Oui

Voilà ce qui se passe dans une économie mondialisée ... Mettre des sanctions impacte le sanctionneur ou bien impacte ceux qui n'ont rien demandé ...

C'est pas la ménagère russe qui vit au confin de l'oural qu'on cherche a sanctionner . C'est le "pouvoir" politique . Poutine lui même et les politiques qui lui gravitent autour.
6  0