IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

69 % des cadres techniques estiment que le shadow IT est un problème de sécurité majeur lié à l'adoption du SaaS
Selon Torii

Le , par Sandra Coret

7PARTAGES

8  0 
Une nouvelle étude montre que 69 % des cadres techniques estiment que le shadow IT est un problème de sécurité majeur lié à l'adoption du SaaS. Le rapport de la plateforme de gestion automatisée des SaaS Torii révèle que 41 % des dirigeants déclarent que les problèmes de visibilité et d'optimisation des dépenses SaaS ont eu un impact sur le mode de fonctionnement de leur organisation.

Le shadow IT - les applications qui font partie de l'écosystème de l'entreprise mais qui ne sont pas approuvées par l'équipe informatique - est très préoccupant car si les équipes informatiques ne savent pas que ces applications existent, elles n'ont aucun moyen de protéger les données sensibles qui y transitent. Cependant, le suivi de l'achat de ces applications non approuvées devient plus difficile dans un monde distant et hybride. Plus de la moitié (52 %) des personnes interrogées déclarent que les employés achètent leurs propres applications à l'insu de l'équipe informatique et 36 % déclarent que la même chose se produit avec les responsables de secteur d'activité (LOB).

Pour faire face à ce problème, 64 % des personnes interrogées évaluent ou déploient des outils de gestion SaaS pour mieux gérer ces défis dans les deux prochaines années. Les responsables technologiques prévoient également d'améliorer les processus (69 %) et d'augmenter les effectifs informatiques (50 %).

L'effet de la pandémie est également évident, puisque 54 % des personnes interrogées indiquent que les dirigeants de leur entreprise considèrent la technologie différemment aujourd'hui qu'avant le début de la pandémie COVID-19. La pandémie a entraîné une augmentation de l'adoption des outils SaaS (53 %) et, par conséquent, une augmentation des risques de sécurité (32 %) et une plus grande attention portée à la sécurité au sein des organisations (26 %).


"La nouvelle réalité du travail distribué et à distance a propulsé le Shadow IT à un tout autre niveau, en permettant aux employés de provisionner et de gérer leurs propres applications en cloud. Si cela a permis aux équipes d'innover plus rapidement, cela a également conduit à une augmentation des risques de sécurité et à une rupture complète des anciens outils et méthodes de gestion. Ils n'ont pas été conçus pour le SaaS et l'explosion du Shadow IT, et ne peuvent tout simplement pas suivre", explique Uri Haramati, PDG et cofondateur de Torii. "Le SaaS justifie une approche complètement nouvelle. Les entreprises commencent à s'en rendre compte et à prendre des mesures plus efficaces pour gérer leur pile SaaS et atténuer les risques."

Source : Torii

Et vous ?

Trouvez-vous ce rapport pertinent ?
Qu'en est-il au sein de votre organisation ?

Voir aussi :

L'adoption du cloud public s'accélère, avec 63 % d'utilisateurs intensifs, soit une augmentation par rapport à 59 % en 2021 et 53 % en 2020

Les incidents de sécurité touchent plus de la moitié des entreprises qui stockent des données dans le cloud, d'après un nouveau rapport de Netwrix

CybelAngel permet désormais de découvrir les risques cachés des shadow IT, grâce à une nouvelle mise à jour de son service, CybelAngel Asset Discovery and Monitoring

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !