IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

99 % des décideurs informatiques déclarent avoir mis en place des stratégies de sauvegarde
Mais 26 % admettent ne pas avoir été en mesure de restaurer complètement toutes leurs données

Le , par Sandra Coret

8PARTAGES

3  0 
Ces conclusions sont tirées d'une enquête menée par Vanson Bourne pour Apricorn, société spécialisée dans les clés USB cryptées, qui révèle également que 27 % d'entre eux ont automatisé les sauvegardes vers des référentiels centraux et personnels.

Cependant, près de 60 % n'ont automatisé les sauvegardes que vers un référentiel central.

"Cette situation est préoccupante, car l'utilisation du cloud (ou de n'importe quel référentiel de stockage) comme unique lieu de sauvegarde risque d'entraîner une interruption coûteuse de l'activité si une entreprise subit une cyberattaque ou un problème technique qui rend ce service ou ses données indisponibles", explique Jon Fielding, directeur général EMEA chez Apricorn.

L'étude montre également que 15 % des décideurs informatiques interrogés déclarent que le plus gros problème de la mise en œuvre d'un plan de cybersécurité est de ne pas disposer d'une sauvegarde suffisamment robuste pour permettre une récupération rapide en cas d'attaque. Pourtant, plus de 70 % d'entre eux ont dû récupérer des données à partir d'une sauvegarde et 26 % ont subi une perte de données, les personnes interrogées admettant n'avoir pu récupérer que certaines données/documents ou avoir échoué parce qu'elles n'avaient pas mis en place des processus de sauvegarde robustes.

"Les sauvegardes sont essentielles, mais des sauvegardes qui fonctionnent le sont encore plus", déclare M. Fielding. "Les organisations doivent adopter la "règle 3-2-1" : avoir trois copies des données, sur deux supports différents, dont l'un est hors site. Cette règle semble avoir été prise en compte par certains, étant donné l'utilisation de sauvegardes personnelles et centrales, mais il y a encore du travail à faire. Une stratégie de sauvegarde arrondie dont le cœur est le cryptage joue sur les forces de chaque emplacement de stockage dans le processus. Cependant, le processus de récupération doit être rigoureusement et régulièrement testé pour garantir la restauration complète des données en cas de violation."


Source : Apricorn

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir

Les victimes de ransomware récupèrent rarement leurs données après avoir payé, le rapport de Sophos révèle que payer la rançon n'est peut-être pas la meilleure façon de faire

76 % des entreprises reconnaissent payer les auteurs de ransomwares, néanmoins un tiers d'entre elles ne parvient pas à récupérer ses données, selon une étude de Veeam

Les sauvegardes granulaires et en temps réel sont essentielles pour se remettre d'un ransomware, cependant, seule une entreprise sur sept déclare protéger plus de 90 % de ses applications critiques

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !