IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Pourquoi vous devez éviter le nouveau réseau social Threads de Mark Zuckerberg
Si vous tenez à votre vie privée

Le , par Nancy Rey

29PARTAGES

19  0 
Avec l'arrivée de Threads cette semaine, Meta a fait un pas de plus dans l'arène sociale avec son clone de Twitter. De nombreuses inquiétudes tout à fait compréhensibles ont été exprimées à propos de Twitter ces derniers temps, en particulier à la lumière de l'impact chaotique d'Elon Musk, ce qui a conduit un grand nombre d'utilisateurs mécontents et inquiets à changer d'allégeance et à rejoindre des sites tels que Bluesky, Mastodon et, maintenant, Threads.


La question de savoir s'il est judicieux de quitter Twitter et de s'inscrire à Threads dépend en grande partie des raisons qui vous poussent à le faire. Si la protection de la vie privée est votre principale préoccupation, par exemple, vous n'y gagnerez pas grand-chose, voire rien du tout. Issu des mêmes écuries que Facebook, le fait que Threads aspire des données personnelles ne devrait surprendre personne, mais le volume et l'étendue de ce qu'il recueille sont quelque peu stupéfiants.


Les utilisateurs de Facebook sont familiers avec l'idée de la collecte de données, puisqu'ils s'y sont habitués au fil des ans - ou qu'ils ont simplement fermé les yeux sur cette pratique. Mais Facebook a l'âge pour lui. Lorsque la plateforme sociale est apparue, la collecte de données se faisait à plus petite échelle, et la plupart des utilisateurs n'y pensaient guère. Aujourd'hui, les temps ont changé ; les gens sont désormais plus conscients de la valeur que les entreprises accordent à leurs données personnelles et les internautes sont beaucoup plus nombreux à vouloir limiter - ou au moins connaître - les données collectées.

Que Meta le veuille ou non, Threads se lance dans un environnement très différent de celui de Facebook. Son mode de fonctionnement, les données qu'il collecte, et bien d'autres choses encore, font l'objet d'un examen beaucoup plus minutieux. Comme de nombreuses personnes, Wired a examiné les politiques de confidentialité qui révèlent la collecte de données par Threads, et la liste de ce qui est recueilli est... eh bien... elle est longue, c'est le moins que l'on puisse dire.

Dans une analyse approfondie des pratiques de collecte de données de Twitter et de ses rivaux, Wired partage la liste suivante, légèrement terrifiante, de ce que Threads recueille sur les utilisateurs :

Publicité de tiers :

  • Achats (Historique des achats)
  • Informations financières (autres informations financières)
  • Localisation (localisation précise, localisation approximative)
  • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
  • Contacts
  • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, contenu du jeu, autre contenu de l'utilisateur)
  • Historique des recherches
  • Historique de navigation
  • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
  • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
  • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
  • Autres données


Publicité ou marketing du développeur :

  • Achats (historique des achats)
  • Informations financières (autres informations financières)
  • Localisation (localisation précise, localisation approximative)
  • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
  • Contacts
  • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, contenu du jeu, autre contenu de l'utilisateur)
  • Historique des recherches
  • Historique de navigation
  • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
  • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
  • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
  • Autres données


Analyse :

  • Santé et forme physique (Santé, forme physique)
  • Achats (historique des achats, informations financières, informations sur les paiements, autres informations financières)
  • Localisation (localisation précise, localisation approximative)
  • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
  • Contacts
  • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, données audio, contenu du jeu, assistance à la clientèle, autre contenu de l'utilisateur)
  • Historique des recherches
  • Historique de navigation
  • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
  • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
  • Informations sensibles
  • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
  • Autres données


Personnalisation des produits :

  • Achats (Historique des achats)
  • Informations financières (autres informations financières)
  • Emplacement (emplacement précis, emplacement approximatif)
  • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
  • Contacts
  • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, contenu du jeu, autre contenu de l'utilisateur)
  • Historique des recherches
  • Historique de navigation
  • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
  • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
  • Informations sensibles
  • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
  • Autres données


Fonctionnalité de l'application :

  • Santé et Fitness (Santé, Fitness)
  • Achats (Historique des achats)
  • Informations financières (informations de paiement, informations de crédit, autres informations financières)
  • Localisation (localisation précise, localisation approximative)
  • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
  • Contacts
  • Contenu de l'utilisateur (courriels ou messages texte, photos ou vidéos, données audio, contenu du jeu, assistance à la clientèle, autre contenu de l'utilisateur)
  • Historique des recherches
  • Historique de navigation
  • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
  • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
  • Informations sensibles
  • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
  • Autres données


Autres objectifs :

  • Achats (Historique des achats)
  • Informations financières (autres informations financières)
  • Emplacement (emplacement précis, emplacement approximatif)
  • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
  • Contacts
  • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, contenu du jeu, assistance à la clientèle, autre contenu de l'utilisateur)
  • Historique des recherches
  • Historique de navigation
  • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
  • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
  • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
  • Autres données


Meta est très ouvert sur sa collecte de données, révélant tout ce qui précède dans les listes de l'App Store et de Google Play. Mais, comme le souligne Wired, les utilisateurs d'Android bénéficient d'un traitement légèrement plus avantageux :


Pour les utilisateurs d'Android, Google Play Store n'exige pas que vous fournissiez une quantité aussi importante de données pour essayer Threads. Vous avez plus de contrôle que les utilisateurs d'Apple, puisque vous pouvez régler de manière granulaire les données personnelles qui sont partagées avec les applications.

Pour obtenir tous les détails sur la collecte de données directement auprès de l'entreprise qui effectue la collecte, il vaut la peine de jeter un coup d'œil à la politique de confidentialité de Meta ainsi qu'à la politique de confidentialité supplémentaire de Threads.

Comparez cela à Bluesky. Cette application ne recueille que les adresses électroniques, les contenus publiés, les identifiants des utilisateurs et les données de diagnostic de l'application. Mastodon ne recueille rien, en raison de son mode de fonctionnement.

Reste à savoir ce que tout cela signifie pour l'avenir, alors que Threads rejoint la Fediverse. Sur Mastodon, on s'inquiète déjà beaucoup de l'arrivée de Meta et de ses implications pour la plateforme, beaucoup plus axée sur la protection de la vie privée.

Source : Wired

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Si vous tenez à votre vie privée, faut-il plutôt se dire qu'il faut éviter tous les réseaux sociaux ?
Quelles mesures prenez-vous pour protéger vos données personnelles sur Internet ?

Voir aussi :

Des personnalités d'extrême droite débarqueraient en masse sur Threads. Plusieurs testent les limites de modération de Threads, certains exprimant le désir d'être bannis en guise d'insigne d'honneur

Threads a attiré plus de 30 millions d'utilisateurs en 24 heures qui y ont publié plus de 95 millions de messages, malgré des défauts de conception et des problèmes de confidentialité

Les services de renseignement confirment qu'ils achètent les données personnelles disponibles, parmi lesquelles les données de smartphones, de véhicules connectés ou de navigation web

Atteinte à la vie privée et rencontres en ligne*: en France, 10 % des utilisateurs d'applications de rencontre ont été victimes de divulgation de données personnelles (doxing), selon Kaspersky

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 21:52
Si Musk voulait trainer en justice Meta, il aurait déjà porter plainte!

Tout ce blabla n'a qu'un but... fait parler de Twitter!
6  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 16/07/2023 à 1:05
- J'en ai marre de Twitter, il n'y pas mieux ?
- Si il y a pire.
- Super je m'inscrit !

5  0 
Avatar de FlaviusPERL
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 16/07/2023 à 9:00
Les réseaux sociaux me dépassent.
J'ai toujours l'impression qu'à chaque fois qu'on fait pire, les gens sont contents et en redemandent.
5  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 12/07/2023 à 15:40
Meta ne s'est jamais cachée d'exploiter les données personnelles de ses utilisateurs. C'est en substance son business model. Si vous n'êtes pas d'accord avec le principe, renoncez à utiliser leurs services et produits. Peu importe votre niveau d’inquiétude ou la quantité de données personnelles partagées. Tout le reste relève du faux débat.
4  0 
Avatar de Andnotor
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/07/2023 à 17:04
Et 100% de ces utilisateurs ne vont pas abandonner Twitter pour autant, ils auront simplement les deux.
4  0 
Avatar de AoCannaille
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/08/2023 à 17:30
Citation Envoyé par Padget Voir le message
Developpez perd de sa superbe depuis quelques temps
Developpez est un site communautaire. N'importe qui peut rédiger un article.

Si tu penses qu'un sujet mériterait d'être traité, prend ta plus belle plume et au boulot ;-)
4  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/08/2023 à 12:36
les gens sont sur twitter et ils resteront sur twitter.

meme chose si demain twitter crée un clone de facebook, les gens sont féignant et aiment rester dans le confort et ne pas tester autre chose (linux a la place de windows, firefox à la place de chrome...etc)
surtout que entre threads et twitter j'aurais tendance a penser que threads (meta) est plus toxique comme entreprise.

j'ai déja du mal perso à migrer ma famille/amis sur signal à la place de whatsapp.

Meta c'est une boite qui semble bien aimer investir dans des projets foireux (metaverse, ray ban stories, threads...)
4  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 31/07/2023 à 7:41
Citation Envoyé par Zucky
Une remarque que je veux mentionner à propos du lancement de Threads lié à notre année d'efficacité est que le produit a été construit par une équipe relativement petite dans un délai serré. Nous avons déjà vu un certain nombre d'exemples de la façon dont notre organisation allégée et certains des changements culturels que nous avons apportés peuvent créer plus rapidement des produits de meilleure qualité, et c'est probablement le plus grand exemple jusqu'à présent. L'année de l'efficacité a toujours été axée sur deux objectifs différents : devenir une entreprise technologique encore plus forte et améliorer nos résultats financiers afin que nous puissions investir de manière agressive dans notre feuille de route ambitieuse à long terme. Maintenant que nous avons traversé les licenciements majeurs, le reste de 2023 consistera à créer de la stabilité pour les employés, à supprimer les obstacles qui nous ralentissent, à introduire de nouveaux outils alimentés par l'IA pour nous accélérer, etc.
J'ai viré plein de monde et ça a augmenté votre productivité, préparez vous à d'autres licensiements et réorganisations mais ne vous tracassez pas nous voulons de la stabilité mais bon l'IA arrive donc quand meme.
2  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 16/07/2023 à 8:56
Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message


Source : Ipsos

Et vous ?

Trouvez-vous cette enquête crédible ou pertinente ?
https://trends.google.fr/trends/expl...eads&hl=fr
Ça se voit que Méta paye Ipsos.
1  0 
Avatar de Fleur en plastique
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/07/2023 à 11:03
Citation Envoyé par Padget Voir le message
"et méta regagne 6M d'utilisateurs, et méta perd à nouveau 3,8M d'utilisateurs.". On va pas pondre un article pour chaque mouvement de masse sur les applications méta.
Personnellement je trouve ça intéressant. Déjà ce n'est pas juste "une application meta", mais le Twitter-killer (tandis que tonton Elon s'acharne à tuer Twitter de l'intérieur). Moi, j'en tire les conclusions suivantes, de ma petite tête :
- Il y a eu un gros effet d'appel, que je pense est lié à la fois à l'effet nouveauté, mais aussi à un raz-le-bol de la communauté face au Muskonneries
- La moitié est partie pourquoi ? je vois deux raisons principales : tu ne peux pas poster depuis un ordinateur, et le verrouillage Europe, qui a été récemment renforcé, comme si nous étions des pestiférés et du coup de l'audience en moins pour ceux qui y sont

Le RGPD a bon dos franchement. Pour une nouvelle application, il me paraît beaucoup plus simple de faire un système qui s'y conforme. En plus mince, c'est Facebook. Facebook collecte des millions de données et pourtant marche en Europe. L'hypothèse "pestiféré européen" ne me paraît pas si improbable que cela.

Et c'est con parce que maintenant que Twitter est devenu un semblant d'application pornographique avec son nom ridicule, il y avait un marché à prendre. Mais clairement Facebook ne fait les choses qu'à moitié.
1  0