IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Pour s'assurer que les grands-mères comme la sienne ne se fassent pas arnaquer, un ingénieur en informatique devenu streamer, a trouvé sa vocation,
En combattant les cybercriminels

Le , par Bruno

50PARTAGES

4  0 
Un ingénieur en informatique devenu streamer sur Twitch, a trouvé sa vocation en combattant les cybercriminels en ligne. Inspiré par les escroqueries dont sa grand-mère a été victime, il incarne des personnages comme Edna pour piéger les arnaqueurs et les détourner de leurs cibles vulnérables. En se servant de l'improvisation et de l'humour, Kitboga, sous son pseudonyme, met en lumière les arnaques les plus courantes, enseignant ainsi à ses 1,2 million de followers sur Twitch et YouTube. Bien que certains doutent de l'éthique de ses méthodes, ses efforts ont aidé à perturber des opérations de fraude et à sensibiliser le public aux dangers des escroqueries en ligne. En plus de divertir, Kitboga travaille activement avec les autorités pour signaler les escroqueries et collecter des preuves, augmentant ainsi les chances de poursuite contre les cybercriminels. Sa mission : protéger les personnes vulnérables et rendre la vie difficile aux escrocs, un coup à la fois.

Aujourd'hui, le paysage cybernétique est menacé par une multitude d'acteurs malveillants qui disposent des outils nécessaires pour mener des fraudes à grande échelle, rançonner notre argent et nos données et mettre en péril notre sécurité nationale. Les cybercriminels à but lucratif et les États-nations adverses ont la capacité de paralyser des systèmes scolaires entiers, des services de police, des établissements de soins de santé et des entités du secteur privé. Le FBI continue de lutter contre cette cybermenace en constante évolution. L'Internet Crime Complaint Center (IC3) joue un rôle essentiel dans les efforts du FBI. L'IC3 offre au public un moyen direct de signaler la cybercriminalité au FBI et permet de collecter des données, de faire avancer les enquêtes et d'identifier les changements dans le paysage des menaces.


En 2023, l'IC3 a reçu un nombre record de plaintes de la part du public américain : 880 418 plaintes ont été enregistrées, avec des pertes potentielles dépassant 12,5 milliards de dollars. Il s'agit d'une augmentation de près de 10 % des plaintes reçues, et cela représente une augmentation de 22 % des pertes subies, par rapport à 2022. Aussi impressionnants que ces chiffres puissent paraître, nous savons qu'ils sont conservateurs en ce qui concerne la cybercriminalité en 2023. En effet, lorsque le FBI a récemment infiltré l'infrastructure du groupe de ransomwares Hive, nous avons constaté que seulement 20 % des victimes de Hive se sont manifestées auprès des forces de l'ordre. Un plus grand nombre de signalements de la part des victimes permettrait au FBI d'obtenir des informations plus précises.

En 2022, la fraude à l'investissement a de nouveau été le type de criminalité le plus coûteux recensé par l'IC3. Les pertes liées aux escroqueries à l'investissement sont passées de 3,31 milliards de dollars en 2022 à 4,57 milliards de dollars en 2023, soit une augmentation de 38 %. Le deuxième type de crime le plus coûteux est la compromission des courriels d'affaires (BEC), avec 21 489 plaintes représentant 2,9 milliards de dollars de pertes déclarées. Les escroqueries à l'assistance technique, quant à elles, constituent le troisième type de délit le plus coûteux recensé par l'IC3.

En 2017, après avoir découvert un clip YouTube mettant en scène « Lenny », un chatbot conçu pour induire les télévendeurs en erreur, Kitboga réalise l'ampleur des escroqueries à l'assistance technique. Pensant à sa famille, notamment sa grand-mère atteinte de démence et son grand-père souffrant d'Alzheimer, Kitboga se sent investi d'une mission. Il découvre que sa grand-mère était ciblée par des escrocs, payant des abonnements inutiles et accueillant des individus suspects chez elle. Utilisant le personnage d'Edna, inspiré de sa grand-mère, Kitboga trouve un moyen de contrer les escrocs. Motivé par le désir de protéger les personnes vulnérables, il décide de diffuser ses interactions avec les escrocs sur Twitch. Depuis, il a aidé plusieurs victimes à éviter les escroqueries et à perturber des opérations frauduleuses.

Selon le dernier rapport annuel du FBI, les Américains ont perdu l'an dernier un montant record de 12,5 milliards de dollars en raison de délits commis sur l'internet, ce qui représente une augmentation de 22 % par rapport à 2022. Selon le FBI, ce chiffre est probablement plus élevé, car de nombreux délits ne sont pas signalés. Les forces de l'ordre ne disposent pas des ressources nécessaires pour enquêter sur la majorité des fraudes commises sur l'internet, et peu de victimes se voient restituer leur argent.


Récupérer de l'argent volé est rare, mais signaler les escroqueries aux autorités peut augmenter les chances de succès. Kitboga, dans ses meilleurs jours, collecte des informations précieuses auprès des escrocs pour les transmettre aux autorités compétentes. Parfois, les escrocs, le percevant comme une victime crédule, divulguent des détails sensibles tels que les coordonnées bancaires ou les adresses de portefeuilles de cryptomonnaies, que Kitboga inclut dans ses rapports aux autorités. Le FBI encourage les victimes à signaler les escroqueries en ligne à son centre de plaintes sur la cybercriminalité, utilisant ces données pour enquêter et mettre fin aux fraudes. Bien que les stratégies de lutte contre la fraude varient, Kitboga se distingue par sa résilience face aux escrocs et son engagement à respecter les lois. Cependant, Jerri Williams, une ancienne agente du FBI, met en garde contre les risques associés à ces pratiques, soulignant les implications légales potentielles et les préoccupations éthiques.

Certains jours, Kitboga parvient à obtenir suffisamment d'informations des escrocs pour les transmettre aux autorités. Les escrocs, le prenant pour une proie facile, peuvent parfois lui fournir des détails tels que les coordonnées bancaires ou les adresses de portefeuilles de crypto-monnaies. Ces informations, Kitboga les inclut dans ses rapports aux autorités bancaires, dans les plaintes déposées auprès du FBI et dans ses communications directes avec les forces de l'ordre. Il souligne que lorsque les escrocs pensent qu'ils ont réussi à piéger leur victime, ils peuvent parfois divulguer plus d'informations qu'ils ne le devraient.

Bien que le FBI et les services secrets n'aient pas confirmé de collaboration avec Kitboga ou d'autres appâts en ligne, ils encouragent les victimes à signaler rapidement les escroqueries en ligne via leur centre de plaintes sur la cybercriminalité. Ces signalements permettent au FBI de monter des dossiers contre les cybercriminels, avec un taux de réussite relativement élevé pour mettre fin aux escroqueries. Les approches pour lutter contre la fraude varient, certains débattant de l'éthique du trolling en ligne. Bien que Kitboga soit réputé pour sa résistance face aux escrocs, certains avertissements sont émis quant aux risques associés à ces pratiques. Jerri Williams, ancienne agent du FBI, souligne les implications légales et éthiques potentielles. Pourtant, pour beaucoup de spectateurs, regarder le contenu de Kitboga sert également d'éducation sur les escroqueries et les précautions à prendre.

L'histoire de l’ingénieur informatique, Kitboga, devenu streamer sur Twitch, est à la fois fascinante et intrigante. Sa motivation initiale, inspirée par les escroqueries dont sa grand-mère a été victime, est louable. Cependant, il est important de considérer les implications éthiques et légales de ses actions. Bien que sa collaboration potentielle avec les autorités puisse sembler bénéfique, il existe des risques associés à ses méthodes. Le fait de manipuler et d'attirer les escrocs peut être perçu comme une forme de trolling en ligne, ce qui soulève des questions sur la moralité de telles pratiques. De plus, il y a des préoccupations concernant la sécurité des données personnelles des escrocs divulguées lors de ces interactions.


D'un autre côté, les chiffres alarmants sur la cybercriminalité mettent en évidence la nécessité d'actions audacieuses pour contrer ces menaces. Le nombre croissant de plaintes et les pertes financières considérables signalent l'urgence d'une action concertée pour protéger les utilisateurs d'Internet. Dans ce contexte, le rôle de Kitboga et d'autres acteurs similaires peut être considéré comme un moyen créatif et innovant de sensibiliser et de lutter contre la fraude en ligne.

En fin de compte, bien que les méthodes de Kitboga puissent susciter des débats sur leur éthique et leur efficacité, il est indéniable qu'il a contribué à élever la conscience du public sur les dangers de la cybercriminalité. Il est crucial que ces efforts soient complétés par des mesures légales et des politiques de sécurité renforcées pour garantir la protection des utilisateurs d'Internet contre les escroqueries en ligne.

Source : Kitboga on Instagram

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Y a-t-il des limites à l'efficacité de la sensibilisation du public par Kitboga sur les dangers des escroqueries en ligne ?

Quelle est l'importance du rôle des plateformes de streaming telles que Twitch et YouTube dans la lutte contre la cybercriminalité, compte tenu de la popularité croissante de Kitboga ?

Voir aussi :

7 mois dans un camp de travail pour escrocs en ligne permettent de révéler comment des bandits s'appuient sur des applications informatiques, pour extirper de l'argent à des internautes

Les codes QR sont utilisés pour escroquer les gens, les escrocs cachent des liens nuisibles dans les codes QR pour voler vos informations, selon la mise en garde de la FTC

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 18/04/2024 à 9:28
En gros il fait comme Sandoz en France :

https://www.youtube.com/@Sandozprod
3  0