IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le "Chat Control" doit être arrêté maintenant, car sous le prétexte de la protection des enfants, les citoyens de l'UE ne pourraient plus communiquer de manière sûre et privée sur Internet

Le , par Anthony

9PARTAGES

17  0 
Avec sa proposition législative connue sous le nom de "Chat Control", la Commission européenne tente de mettre en place un appareil de surveillance de masse sans précédent, aux proportions orwelliennes, au sein de l'Union européenne. Si les citoyens européens ne défendent pas leur vie privée maintenant, il pourrait être trop tard.

Ce mercredi 19 juin 2024, le Conseil de l'UE pourrait voter sur le projet de loi controversé "Chat Control". S'il est adopté, les conséquences seront dévastatrices : Sous prétexte de protéger les enfants, les citoyens de l'UE ne pourraient plus communiquer en toute sécurité et en toute confidentialité sur Internet. L'avantage géographique du marché européen subirait un coup dur en raison d'une diminution substantielle de la sécurité des données. Les professionnels de l'UE, tels que les avocats, les journalistes et les médecins, ne pourraient plus respecter leur devoir de confidentialité en ligne. Et les enfants ne seraient pas du tout mieux protégés. Au contraire, le contrôle du Chat pourrait avoir un impact négatif sur les mineurs en particulier.


La proposition de règlement de la Commission européenne sur les abus pédosexuels (communément appelé "Chat Control" vise à lutter contre la circulation de matériel pédopornographique sur les plateformes numériques en exigeant des fournisseurs de services qu'ils mettent en place une sorte de mécanisme de détection qui analyse automatiquement les messages (médias) des utilisateurs à la recherche de matériel pédopornographique connu ou potentiel et qui signale les cas détectés aux autorités.

Peu importe la manière dont la Commission européenne tente de le vendre - "analyse côté client", "modération du téléchargement" ou "détection par l'intelligence artificielle" -, le contrôle du chat reste une surveillance de masse. Et quelle que soit sa mise en œuvre technique, la surveillance de masse est toujours une très mauvaise idée, pour toute une série de raisons. En voici trois :

1. La surveillance de masse est un outil totalitaire incompatible avec la démocratie

L'un des facteurs qui distinguent les États totalitaires des démocraties est que seuls les premiers permettent au gouvernement d'envahir la vie privée des citoyens sans raison apparente. Les démocraties modernes reconnaissent la vie privée comme un droit humain fondamental. L'Union européenne elle-même le reconnaît dans la Charte des droits fondamentaux (article 7) :

Toute personne a droit au respect de sa vie privée et familiale, de son domicile et de ses communications.
Imaginez, par exemple, que la police puisse entrer chez vous au hasard, sans avoir aucune raison de penser que vous êtes impliqué dans des activités illégales, simplement pour fouiner et voir si elle peut trouver quelque chose de suspect par pur hasard.

Dans une démocratie saine, ce sont les citoyens qui devraient contrôler le gouvernement - la surveillance de masse est l'inversion de ce principe démocratique. Avec une mesure telle que le contrôle du chat, l'UE violerait l'un de ses propres droits fondamentaux et placerait ses citoyens dans une situation de suspicion générale, ce qui perturberait profondément la confiance entre les citoyens et le gouvernement.

2. La surveillance de masse est inefficace

La surveillance de masse des canaux de communication standard tels que les messageries instantanées n'affecte que les citoyens respectueux de la loi. Étant donné leur implication dans des activités illégales, les criminels sont prêts à tout pour éviter la surveillance. Après tout, pourquoi un criminel continuerait-il à utiliser un canal de communication dont on sait qu'il est surveillé par le gouvernement ?

Cependant, pour passer sous le radar du Chat Control, il n'est même pas nécessaire de recourir à un autre moyen de communication obscur qui ne peut pas être (ou n'est pas encore) surveillé. Les criminels pourraient, par exemple, simplement crypter manuellement les contenus illégaux avant de les partager.

Les utilisateurs ordinaires de l'internet, qui ne se doutent de rien et pour qui il ne serait pas pratique de gérer de cette manière les communications quotidiennes avec leurs amis et les membres de leur famille, seraient donc les seuls à être réellement touchés par la surveillance de masse. Outre les inévitables faux positifs (comme les photos de famille des vacances à la plage), les mineurs (c'est-à-dire ceux qui devraient être protégés) se livrant à des "sextos" consensuels représenteraient probablement la grande majorité des signalements du CSAM.

3. La surveillance de masse compromet la sécurité des données

Ce n'est pas seulement la vie privée des citoyens qui souffrirait de la surveillance de masse proposée. Étant donné que le contrôle du Chat exige essentiellement que les services de communication installent une porte dérobée, c'est également la sécurité des citoyens qui en pâtirait.

La raison pour laquelle les services de communication sécurisés comme Threema utilisent le cryptage de bout en bout est de s'assurer que personne d'autre que le destinataire n'est en mesure de lire un message, pas même le fournisseur de services. Introduire une porte dérobée dans un tel système revient à ajouter un maillon faible à une chaîne de verrouillage solide. Certes, le gouvernement peut désormais ouvrir la serrure sans clé, mais n'importe quel cambrioleur peut en faire autant.

L'impact négatif d'une porte dérobée sur la sécurité peut difficilement être surestimé. Ce n'est pas seulement le premier endroit où quelqu'un essaierait de pénétrer dans un système par ailleurs sécurisé, c'est aussi une API pour les pirates. Les ministres de l'intérieur de l'UE semblent en être parfaitement conscients : sinon, pourquoi voudraient-ils eux-mêmes être exemptés de la surveillance du Chat Control ?

Bien entendu, partager du matériel pornographique violent est un crime absolument intolérable et horrible qui doit être puni. Cependant, avant de pouvoir partager ces images en ligne, un enfant doit avoir subi des abus dans la vie réelle, ce qu'une protection de l'enfance efficace devrait essayer de prévenir (et ce sur quoi le contrôle du chat ne se concentre pas). Pour cette raison et bien d'autres encore, des organisations de protection de l'enfance telles que l'Association fédérale allemande de protection de l'enfance s'opposent au Chat Control, estimant qu'il n'est "ni proportionné ni efficace".

En outre, il n'y a aucun moyen de savoir si le contrôle du chat serait (ou resterait) limité au CSAM. Une fois l'appareil de surveillance de masse installé, il pourrait facilement être étendu à la détection de contenus autres que le CSAM sans que personne ne s'en aperçoive. Du point de vue du fournisseur de services, le mécanisme de détection, qui est créé et maintenu par des tiers, se comporte essentiellement comme une boîte noire.

Que pouvez-vous faire ?

Étant donné que la décision pourrait être prise ce mercredi 19 juin 2024, le temps est un facteur essentiel. Si vous êtes un citoyen de l'UE, pensez à contacter le représentant de votre gouvernement dès aujourd'hui pour lui demander de voter contre le contrôle du chat.

Il peut également être utile de descendre dans la rue numérique, de faire passer le message en ligne et de sensibiliser au projet douteux de l'UE de mettre en place un appareil de surveillance de masse sans précédent qui annulerait essentiellement le droit à la confidentialité des données et créerait ainsi un précédent extrêmement dangereux.

Que signifierait le contrôle du chat pour les utilisateurs de Threema dans l'UE ?

Citation Envoyé par Threema

Alors que Threema serait soumis au contrôle du chat, la solution commerciale Threema Work serait hors du champ d'application selon nos connaissances actuelles. Cependant, la manière dont le contrôle du chat devrait être mis en œuvre par les fournisseurs de services n'est pas encore tout à fait claire, et on peut se demander si une violation aussi flagrante du droit à la vie privée serait défendue devant les tribunaux européens.

Ce qui est clair, en revanche, c'est qu'il n'y aura jamais de version de Threema qui espionne ses utilisateurs d'une manière ou d'une autre. La raison pour laquelle Threema a été créé est de fournir un moyen de communication hautement sécurisé, totalement privé et anonyme. Lorsqu'il ne sera plus possible d'offrir un tel service dans l'Union européenne, nous serons obligés d'en tirer les conséquences.

Nous étudierons soigneusement toutes les options (y compris les actions en justice, les solutions techniques, etc.) et si nous arrivons à la conclusion qu'il n'y a pas d'autre solution, nous demanderons aux autres services de communication de se joindre à nous pour quitter l'Union européenne.
Source : Threema

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Victoire de la vie privée : Le contrôle du Chat a été reporté pour la deuxième fois ! Voici pourquoi les plans de balayage CSAM de l'UE doivent échouer, d'après Tutanota

Chat Control : les utilisateurs refusant une analyse intrusive ne pourront pas partager des photos et des liens, la France renoncerait à son veto et la loi pourrait encore être approuvée par l'UE

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/06/2024 à 15:10
il me vient une petite reflection la dessus.
Les médias mainstream nous disent H24 et aussi le président de la république dans ces propagandes quotidienne à la télé, nous rappelle que l'extreme droite fait peur c'est dangereux, que Poutine aussi fait peur.
Qu'ils sont aux portes du pouvoir.
Si ils sont si dangereux que cela, pourquoi promulguer des lois pareils qui ne feront que renforcer leurs pouvoir ? alors que comme le rappelle la presse "ils sont au porte du pouvoir".
Pourquoi vouloirs mettre en place des lois similaires à ce que fait Poutine ? pourquoi faire comme Poutine alors que nous on est le camps du bien donc on est censé le combattre ?

Pourquoi l'union européenne propose des lois similaire au méchant Poutine que nous combattons de toute nos force bien évidement ?
pour aller au bout de la réflexion, qu'en pense Zelensky ? ah lui a supprimé les élections.
Bon qu'en pense la Palestine puisque je vois plus de ces drapeaux dans la rue que des drapeaux français ?
bon j’arrête le demi troll

J'imagine bien dans la continuité, des futurs lois pour par exemple détecter dans les sms ceux qui voterait extrême droite (car ce sont des gens très dangereux) et pourquoi pas par la suite les privé de vote, ou le mettre une mauvaise note en credit social, ou les déportés aux rwanda
Apres tous un fiché S en France c'est pas forcément un terroriste islamiste, ca peut etre un simple contestataire politique ou un journaliste.
9  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 18/06/2024 à 20:09
Si ça continue, demain nous utiliserons les mêmes produits anti-censure que dans les pays comme la Chine.
5  0 
Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 19/06/2024 à 16:24
S'imaginer que les démocraties Européennes veulent appliquer de la surveillance de masse sur leur citoyens relève du complotisme.

5  0 
Avatar de Médinoc
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 19/06/2024 à 14:59
Donc l'analyse de la CEDH, finalement ils s'en foutent?
4  0 
Avatar de J_P_P
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/07/2024 à 13:06
Pour nos hats fonctionnaires européens il est indispensable d'établir un moyen d'espionner les citoyens, il faut absolument que ces messieurs-dames puisse suivre les pensées des habitants pour mieux les contrôler et les "profiler" pour meieux contrôler la population. Eux seuls sont aptes à comprendre le monde et ils ne peuvent laisser les simples citoyens parler de tout et de rien sans s'assurer qu'ils restent dans "la bonne pensée".
4  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/06/2024 à 23:45
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il y a déjà pas mal de monde qui ont un abonnement VPN pour ne pas se faire prendre par Hadopi. (chez certains fournisseurs de VPN il y a des histoires de proxy Socks5)

Il est évident que le but réel est de contrôler tous les citoyens.
Mouais, sauf qu'avec TunnelVision, VPN ou pas, ton fournisseur d'accès pourra voir tout ce qu'il veut dès lors que c'est ta box Internet qui te sert de DHCP...

Et je ne parle même pas de cochonneries à la Recall.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Il n'y a quasiment pas de lutte contre les réseaux pédophiles.
J'ai récemment vu des vidéos de Karl Zéro, il y a une histoire avec un policier belge et il y a une histoire avec Marc Dutroux.
La justice n'a pas cherché à remonter dans le réseau, elle a tout mis sur le dos d'un gars, qui n'était qu'un petit rouage dans une machine énorme, il n'y a pas que Marc Dutroux qui mérite d'être condamné.
Il parait que dans le réseau il y avait des fonctionnaires haut gradés.
Il y a des gens très puissants qui sont pédophiles. (Epstein et ses potes par exemple)
Oui. Il y a aussi les histoires de l'orphelinat aux îles Jersey, avec la justice Britannique qui continue de protéger les agresseurs, plusieurs décennies après - sans doute parce qu'il y avait le gratin de la TV, de la noblesse, etc.
3  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/06/2024 à 8:45
C'est marrants que les politiques veulent lire les sms des citoyens mais eux ohlala surtout pas !
On attends toujours de voir les fameux SMS échangé entre la présidente de l'UE (élu par personnes) et Pfizer par exemple.

Il serait intéressant de lire tous les échanges avec les euro députés, parce que les cas de corruption ne font qu'augmenter.
Même pris la main dans le sac, ils continuent d’exercer.

D'ailleurs quitte à faire un épisode de south park, autant aller jusqu'au bout, je cite wikipedia:
Éva Kaïlí a entamé en septembre 2023 des poursuites judiciaires contre la police et les services secrets belges, qu'elle accuse de violation de son immunité parlementaire
Mais non c'est normal d'avoir des grosses valides de billets dans son appartement, mais d'oublier comment elles sont arrivé ici...

Je propose d'appliquer cette lois uniquement aux élus politique et aux personnes à très forte responsabilités comme les pdg des entreprises de l'ue ou les ministres.

Ah pour le fun pour voir les zigotos en poste, j'aime bien le député qui lèche les chiottes publique et se branle dessus
https://www.youtube.com/shorts/PnTIXBukzK4
lui par contre j'ai pas forcément envie de savoir ce qu'il y'a sur son téléphone
3  0 
Avatar de Jules34
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 20/06/2024 à 10:05
Et vous avez en ce moment la Macronie et les autres qui pleurent pour faire "barrage" à la "dictature fasciste" en France pour le 30 juin alors que Palpatine et consorts sont déjà aux manettes de l'UE depuis un moment...

Tout est inversé c'est incroyable
3  0 
Avatar de ALT
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 03/07/2024 à 10:58
Il n'est pas besoin d'armée pour instituer une dictature : il suffit d'une bonne police. C'est elle qui surveille, arrête, torture, incarcère, libère parfois...
L'armée n'a d'intérêt que pour se défendre d'une agression extérieure. Une guerre, quoi. Au pire, elle peut soutenir la police en cas d'émeute, en tuant les gens.
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 19/06/2024 à 15:23
Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
Il faut détruire l'UE, elle a fait assez de mal comme ça.
5  3