IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

63 % des entreprises s'attendent à ce que leurs travailleurs à distance exposent leur organisation au risque d'une violation de données
Car ces derniers ne se soucient pas de la cybersécurité, selon Apricorn

Le , par Jade Emy

11PARTAGES

7  0 
Une nouvelle étude mondiale d'Apricorn, fabricant de solutions de stockage sécurisé, sur la sécurité et le stockage des données révèle que 55 % des travailleurs mobiles mettent sciemment en danger les informations de l'entreprise.

L'étude, menée par Censuswide auprès de 604 décideurs en matière de sécurité informatique au Royaume-Uni et aux États-Unis, révèle également que 63 % d'entre eux s'attendent à ce que leurs travailleurs mobiles/à distance exposent leur entreprise au risque d'une violation de données. 43 % au Royaume-Uni (40 % au Royaume-Uni et aux États-Unis réunis) déclarent que leurs travailleurs mobiles/à distance ne se soucient pas de la sécurité.

Il semble toutefois qu'il y ait un certain décalage, puisque 95 % des personnes interrogées au Royaume-Uni et aux États-Unis reconnaissent que les travailleurs mobiles/à distance de leur entreprise sont conscients des risques et des pratiques en matière de sécurité informatique et qu'ils ont suivi les politiques requises pour protéger les données avec lesquelles ils travaillent.

Toutefois, il semblerait qu'ils aient un peu trop confiance en leur capacité à le faire. Cette proportion est passée de 58 % au Royaume-Uni en 2023 à 92 % en 2024. Malheureusement, 73 % des employés à distance au Royaume-Uni et aux États-Unis n'ont pas les compétences et la technologie nécessaires pour assurer la sécurité des données, bien qu'ils soient disposés à respecter ces mesures de sécurité.

"Les organisations doivent combler le fossé entre la confiance et les capacités afin d'établir un environnement de données solide et sécurisé. Il est essentiel d'investir dans des programmes de formation complets et dans la technologie nécessaire pour permettre aux employés de protéger leurs données. En fournissant aux employés des clés USB et des disques durs amovibles qui chiffrent automatiquement toutes les données qui y sont écrites, les entreprises s'assurent de donner à chacun la possibilité de stocker des données en toute sécurité, que ce soit au repos ou en déplacement", déclare Jon Fielding, directeur général de la région EMEA chez Apricorn.


Le phishing (31 %) et les employés qui mettent involontairement des données en danger (30 %) sont les principales causes d'une violation de données dans les entreprises au Royaume-Uni et aux États-Unis, suivis de près par les ransomwares (29 %). Rien qu'au Royaume-Uni, les erreurs commises par les employés sont passées de 22 % à 30 % au cours de l'année écoulée.

La bonne nouvelle, c'est que si le risque et la méfiance des employés ont augmenté, les organisations font un pas décisif pour protéger leurs données. Lorsqu'on leur demande si leur organisation dispose d'une stratégie/politique de sécurité de l'information qui couvre l'utilisation par les employés de leur propre équipement informatique pour le travail mobile/à distance, 54 % des décideurs en matière de sécurité de l'information au Royaume-Uni et aux États-Unis déclarent qu'ils autorisent les employés à utiliser leur propre équipement informatique à distance. Le contrôle de l'accès aux systèmes et aux données par le biais de logiciels installés a augmenté de 33 % depuis 2023.

Source : Apricorn

Et vous ?

Pensez-vous que cette étude est crédible ou pertinente ?
Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

75 % des entreprises mettent en péril leurs données en raison de politiques de sauvegarde et de protection inadéquates, alors que 37 % ont subi une perte de données en 2022, selon Apricorn

Le travail à distance est à l'origine de violations de données pour 62 % des organisations, d'après une récente étude de Fortinet

20 % des travailleurs à distance utilisent toujours leurs propres matériels pour effectuer leur travail, ce qui pourrait finir par exposer leurs employeurs à des cyberattaques, selon Canon

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !