IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Hydra, le plus grand forum de cybercriminalité du monde n'est plus,
Fermé dans le cadre d'une opération policière

Le , par Bruno

43PARTAGES

5  0 
Hydra, le plus grand forum de cybercriminalité du monde est fermé. La police fédérale allemande, en coordination avec les forces de l'ordre américaines a saisi les serveurs et autres infrastructures utilisés par cette entreprise d’une valeur d'un milliard de dollars, ainsi qu'une réserve d'environ 25 millions de dollars en bitcoins.

Dans la journée de mardi, le ministère américain de la justice a annoncé des poursuites pénales contre l'un des opérateurs et administrateurs système présumés d'Hydra, le Russe Dmitry Olegovich Pavlov, âgé de 30 ans. De plus, le département du Trésor américain a sanctionné la monstruosité du dark-web. L'Office of Foreign Assets Control du Trésor a identifié plus de 100 adresses en monnaie virtuelle associées à ses opérations, qui auraient été utilisées pour effectuer des transactions illicites.


Hydra était en activité depuis au moins 2015 et avait connu une ascension fulgurante depuis lors. En 2020, elle avait des revenus annuels de plus de 1,37 milliard de dollars, selon un rapport de 2021 publié conjointement par la société de sécurité Flashpoint et la société d'analyse de blockchain Chainalysis. En 2016, les entreprises ont déclaré qu'Hydra avait un revenu de seulement 9,4 millions de dollars. Les autorités allemandes ont déclaré que le site comptait 17 millions de clients et plus de 19 000 comptes de vendeurs enregistrés.

« Les saisies effectuées aujourd'hui ont été précédées d'enquêtes approfondies qui ont été menées par le BKA et le ZIT depuis août 2021 et dans lesquelles plusieurs autorités américaines ont été impliquées », ont écrit les autorités dans un communiqué.

Voici, ci-dessous, l’intégralité du communiqué de l'Office fédéral de police criminelle à cet effet :

« Le parquet général de Francfort, Office central de lutte contre la criminalité sur Internet (ZIT) et l'Office fédéral de police criminelle (BKA) ont saisi aujourd'hui mardi l'infrastructure de serveurs située en Allemagne de la plus grande place de marché illégale du darknet au monde, "Hydra Market", et l'ont ainsi fermée. Des bitcoins d'un montant actuel d'environ 23 millions d'euros, attribués à la place de marché, ont été saisis.

La procédure d'enquête en cours auprès du ZIT est dirigée contre les exploitants et les administrateurs de la plateforme en question, inconnus jusqu'à présent. Ces derniers sont notamment soupçonnés d'exploiter à titre professionnel des plateformes commerciales criminelles sur Internet, de fournir ou d'accorder à titre professionnel une occasion d'acquérir ou de céder des stupéfiants sans autorisation et de blanchir de l'argent à titre professionnel.

« Les saisies effectuées aujourd'hui ont été précédées d'une enquête complexe menée depuis août 2021 par le BKA et le ZIT et à laquelle ont participé plusieurs autorités américaines. La place de marché illégale était une plateforme darknet en langue russe accessible via le réseau Tor depuis au moins 2015. Elle était axée sur le commerce de stupéfiants illégaux et proposait également des données espionnées dans le monde entier, des documents falsifiés et des services numériques à des fins lucratives.

Environ 17 millions de comptes clients et plus de 19 000 comptes vendeurs étaient enregistrés sur la place de marché.bSelon les estimations du ZIT et du BKA, "Hydra Market" était probablement la place de marché illégale la plus importante au monde en termes de chiffre d'affaires. Son chiffre d'affaires s'est élevé à au moins 1,23 milliard d'euros pour la seule année 2020. En particulier, le Bitcoin Bank Mixer mis à disposition par la plateforme, un service de dissimulation des transactions numériques, a rendu les crypto-enquêtes extrêmement difficiles pour les autorités de poursuite pénale. »


La Russie est un refuge pour les cybercriminels. Les mesures prises aujourd'hui à l'encontre d'Hydra et de Garantex s'appuient sur les récentes sanctions prises à l'encontre des bourses de devises virtuelles SUEX et CHATEX, qui, comme Garantex, opéraient depuis la Federation Tower à Moscou, en Russie. Le Trésor s'est engagé à prendre des mesures contre les acteurs qui, comme Hydra et Garantex, ignorent délibérément leurs obligations en matière de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme (LBC/FT) et permettent à des acteurs illicites d'abuser de leurs systèmes.

Le mépris délibéré des réglementations et de la conformité par les personnes qui gèrent les échanges de monnaie virtuelle fera l'objet d'une enquête rigoureuse et, le cas échéant, les auteurs seront tenus responsables. En outre, les États-Unis exhortent la communauté internationale à mettre en œuvre efficacement les normes internationales en matière de LBC/FT dans le domaine des monnaies virtuelles, en particulier en ce qui concerne les échanges de monnaies virtuelles. Le secteur des monnaies virtuelles a un rôle essentiel à jouer dans la mise en œuvre de contrôles appropriés en matière de LBC/FT et de sanctions afin d'empêcher les personnes sanctionnées et d'autres acteurs illicites d'exploiter les monnaies virtuelles pour porter atteinte à la sécurité nationale des États-Unis et de nos partenaires.

L'enquête aurait démarré suite à une information des autorités américaines, qui indiquait que les serveurs de la place de marché étaient potentiellement hébergés en Allemagne. Les autorités allemandes ont donc entrepris d'enquêter sur les activités d'un hébergeur soupçonné d'être utilisé par la place de marché pour hébergeur ses services et son site sur Tor. Peu après l'annonce de l'action allemande, le Trésor américain a pris des sanctions à l'encontre d'Hydra « dans le cadre d'un effort international coordonné visant à perturber la prolifération des services malveillants, de drogues dangereuses et d'autres offres illégales disponibles sur le site basé en Russie ».

Au cours des six derniers mois, de nombreux marchés darknet très médiatisés ont fermé leurs portes, mais Hydra était apparemment imperméable aux tentatives de la police pour l'arrêter. Le site était rédigé en russe, avec des vendeurs situés en Russie, en Ukraine, au Belarus, au Kazakhstan et dans les pays environnants. « Nous avons obtenu quelques indices en surveillant l'activité du darknet des fonctionnaires américains. Nous avons donc commencé en juillet ou en août de l'année dernière à creuser plus profondément et à enquêter sur ce domaine », explique Sebastian Zwiebel, Procureur et porte-paroleProcureur et porte-parole Parquet général de Francfort.

« Nous savons qu'ils trouveront un autre moyen de faire leurs affaires. Ils vont probablement essayer de construire une nouvelle plateforme, et nous devrons garder un œil dessus. Nous ne connaissons pas les coupables, c'est donc la prochaine étape », ajoute Zwiebel. Cette nouvelle intervient dans une période de turbulence pour les marchés du darknet, les sites les plus importants ayant fermé leurs portes ces derniers mois, soit volontairement, soit à la suite d'opérations de police. Bon nombre de ces fermetures sont le fait de criminels qui ont choisi de mettre progressivement un terme à leurs activités et de disparaître avec leurs richesses.

En janvier, les administrateurs d'UniCC, un site du darknet vendant des données de cartes de crédit volées, ont pris leur retraite, invoquant des raisons de santé. Des fermetures volontaires ont également mis fin au White House Market en octobre 2021, à Cannazon en novembre et à Torrez en décembre. Cependant, certaines recherches menées au début de l'année ont révélé que la fermeture la plus courante des sites du darknet se fait par le biais d'arnaques à la sortie, les administrateurs fermant volontairement les sites mais volant les fonds de leurs clients dans le processus.

« La menace mondiale de la cybercriminalité et des ransomwares qui proviennent de Russie, et la capacité des dirigeants criminels à y opérer en toute impunité, est profondément préoccupante pour les États-Unis », a déclaré la secrétaire au Trésor Janet L. Yellen. « Nos actions envoient aujourd'hui un message aux criminels : vous ne pouvez pas vous cacher sur le darknet ou leurs forums, et vous ne pouvez pas vous cacher en Russie ou ailleurs dans le monde. En coordination avec nos alliés et partenaires, comme l'Allemagne et l'Estonie, nous continuerons à perturber ces réseaux. »

Sources : OFAC, BKA

Et vous ?

Que pensez-vous de ces saisies ?

Voir aussi :

Des cybercriminels utilisent un certificat Nvidia pour les faire apparaître comme des applications Nvidia sur Windows, des identifiants de plus de 70 000 employés de Nvidia ont fuité

Les cybercriminels appartenant au groupe FIN7 créent une fausse entreprise pour recruter des experts en sécurité, qui vont participer à leur insu à des cyberattaques

Le groupe de cybercriminels, Anonymous, agirait plus rapidement que la bureaucratie gouvernementale, dans le conflit russo-ukrainien

Les cybercriminels profitent du travail à distance pour lancer des attaques ciblées, selon un rapport de Malwarebytes

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de sanderbe
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 13/04/2022 à 22:11
Bonsoir,

Hydra, le plus grand forum de cybercriminalité du monde n'est plus, fermé dans le cadre d'une opération policière

Hydra, le plus grand forum de cybercriminalité du monde est fermé. La police fédérale allemande, en coordination avec les forces de l'ordre américaines a saisi les serveurs et autres infrastructures utilisés par cette entreprise d’une valeur d'un milliard de dollars, ainsi qu'une réserve d'environ 25 millions de dollars en bitcoins.

Que pensez-vous de ces saisies ?
Quand on lit la presse spécialisée (zataz.com) par exemple, on lit qu'il y a de plus en plus de forum et autre site "underground". Qui se font "choper" ... et tout aussi qui réapparaissent . Apparemment il y aurait 80 à 90 groupes de pirates rien que pour les ransomwares ...

L'argent "saisi", j'espère qu'il en est fait "bon usage". On peut en faire des truc avec un tel pognon !
0  1