IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

94 % des responsables des données affirment que le déploiement d'une technologie de confidentialité des données se traduit par une augmentation des revenus de leur organisation
Selon TripleBlind

Le , par Sandra Coret

6PARTAGES

3  0 
Selon une nouvelle étude, 94 % des responsables des données (CDO) des organismes de santé et des entreprises de services financiers affirment que le déploiement d'une technologie de confidentialité des données qui applique les réglementations existantes en matière de confidentialité entraînerait une augmentation des revenus de leur organisation.

L'étude du spécialiste des technologies de protection de la vie privée TripleBlind révèle que 37 % des personnes interrogées estiment qu'une meilleure collaboration permettrait d'augmenter les revenus de 20 %. En outre, 46 % affirment qu'une collaboration accrue en matière de données donnerait à leur organisation un avantage concurrentiel sur les autres.

Toutefois, cette collaboration n'est pas sans poser de problèmes. 64 % des personnes interrogées craignent que les employés des organisations avec lesquelles elles collaborent utilisent les données d'une manière non autorisée par les accords juridiques signés. 60 % craignent que les employés de ces organisations utilisent les données en violation de l'HIPAA et/ou d'autres réglementations relatives à la confidentialité des données, et 60 % craignent que la solution technologique d'amélioration de la confidentialité (PET) déployée par les partenaires de collaboration en matière de données modifie les données de manière à rendre les résultats des analyses inexacts.


Les organismes de santé sont, peut-être à juste titre, plus préoccupés par ces risques liés aux tiers que ceux des services financiers. La violation potentielle des règles de confidentialité par les partenaires inquiète 86 % des compagnies d'assurance santé, 71 % des hôpitaux et 50 % des systèmes de santé. En comparaison, 67 % des émetteurs de cartes de crédit et 63 % des banques interrogés s'inquiètent du fait que les utilisateurs de données utilisent les données d'une manière qui enfreint une ou plusieurs réglementations relatives à la confidentialité des données.

"Tout le monde s'accorde à dire que l'optimisation de la collaboration efficace en matière de données grâce à des solutions avancées de TEP se traduira par une augmentation des revenus et un avantage concurrentiel accru", déclare Riddhiman Das, cofondateur et PDG de TripleBlind. "Il existe aujourd'hui des solutions avancées de TEP qui rendent les accords juridiques obsolètes et empêchent les personnes, tant chez l'utilisateur des données que chez le propriétaire des données, d'utiliser les données d'une manière qui viole l'HIPAA et d'autres réglementations sur la confidentialité des données ou de modifier les données d'une manière qui entraîne des analyses inexactes."

Source : TripleBlind

Et vous ?

Que pensez-vous de cette étude ? la trouvez-vous pertinente ?

Voir aussi :

La cybersécurité est l'une des principales priorités d'investissement dans l'avenir des écosystèmes industriels, la gestion des données clients et l'intégration des systèmes suivent de près, selon IDC

La confidentialité des données : un enjeu commercial majeur pour 84 % des entreprises françaises, le retour sur investissement dans le domaine est estimé en moyenne à 1,8 fois des dépenses

33 % des développeurs pensent que la confidentialité et la sécurité des données sont les principaux obstacles que le métavers doit surmonter, selon une enquête menée par Agora

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !